• A un poète mélomane...

     

    A un poète mélomane...

     

    Les forêts cathédrales.    

     

          

     

    A vous qui aimez marier la musique des notes à la musique des mots,
    Une seule fois, je vous dirai l’univers de hautes futaies de chez moi…
    Ces forêts de hêtres qui sont ici des forêts-cathédrales…
    De celles qui se dressent dans le ciel gris, comme s’élancent vers l’indicible,
    Les piliers flamboyants des nefs ombrées et fraîches des édifices gothiques…
    Je vous dirai l’éclat chatoyant des rosaces voluptueuses trouant la pénombre,
    tandis que résonnent dans la poitrine les notes éparpillées et fulgurantes de l’orgue monumental, bien longtemps après que la « Toccata et fugue » du grand Jean Sébastien Bach, ait laissé place au silence terrible de la voix d’un Dieu lointain et indifférent.

    eva baila (mai 2008)
    ©

    A un poète mélomane...


     

    A un poète mélomane...
















































    photos eva, Forêt de Lyons

     

    « DaffodilsMonsieur Chat »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    35
    CORAM
    Vendredi 8 Août 2014 à 17:58
    Ces forêts tombent à pic, ce soir, j'avais besoin d'oxygène....Quelle grandeur cette nature.....et de plus, lorsque je viens sur ton blog, j'ai comme une sensation de douce sérénité...Merci à toi pour ce beau partage, même si je ne viens pas souvent....Mais c'est mon refuge secret..lol...bonne soirée...
    34
    Guibbert
    Vendredi 8 Août 2014 à 17:58
    Belle idée de marier forêts et cathédrales ces haut lieux qui hébergent tant la beauté que ces somptueuses symphonies oeuvres des oiseaux et des grands maîtres de la musique. Bien amicalement. Cl.
    33
    jeanine Thibault
    Vendredi 8 Août 2014 à 17:58
    C'est un vrai régal que de se promener dans ces sous bois. On en sentirait presque la fraîcheur bienfaisante. L'être humain n'a de cesse d'imiter la nature. Il est vrai qu'elle confine à la perfection en bien des fois...Allier Bach, ses orgues aux colonnes des cathédrales gothiques qui s'élancent vers le ciel et la nature, c'est avoir le don de sentir l'harmonie du monde...
    32
    Bertrand
    Vendredi 8 Août 2014 à 17:58
    Et bien voilà j'ai fini par trouver ! Quand on a pas de tête...Savoureux poème, hommage à ces forêts que j'aime tant ! Mais c'est une seule et unique forêt n'est-ce pas ? Ne serait-ce pas la forêt d'Eu ? En tout cas les photos sont superbes, j'aime en particulier la première et la 4ème. Dommage que tu ne puisses insérer un lien avec Toccata et fugue de Bach, lire le poème, regarder les photos et écouter la musique en même temps serait un véritable régal !
    31
    Bertrand Rindel
    Vendredi 8 Août 2014 à 17:58
    Et bien voilà, je retrouve ces superbes images et cette allégorie de la futaie et de l'orgue sur fond de Bach...Magnifique moment d'émotion pour un forestier... Merci EVA !!!! Bertrand
    30
    Vendredi 27 Décembre 2013 à 13:51

    ah ah ah ! ce que tu peux me faire rire toi ! 

    29
    DAN
    Vendredi 27 Décembre 2013 à 12:47
    Et bien moi je veux me promener dans les bois avec toi NA.
    Car si en plus on a un chouette concert....;-)
    28
    Vendredi 19 Décembre 2008 à 22:17

    Merci André. A propos de "que deviennent les mots d'amour", j'ai écrit ce texte en songeant à toutes ces lettres intimes publiées souvent après la mort de celui ou celle qui les avait écrites, parfois uniquement pour faire des sous ! Je sais bien que les lettres d'amour sont souvent un beau partage, mais si XXXXX connu m'avait écrit un seul mot d'amour, je ne l'aurais jamais livré au public... Mot d'amour est chose si précieuse et si fragile, qu'il doit rester secret... Merci encore de ta lecture si bienveillante...eva.

    27
    Vendredi 19 Décembre 2008 à 10:57
    Ps: pardon de ne pas avoir mis "pensée" au pluriel.
    26
    Vendredi 19 Décembre 2008 à 10:56
    Bonjour eva, Moins de soleil mais des photos toujours aussi jolies. Je viens de lire Lettre à un ami perdu, Que deviennent les mots d'amour? et Approcher la beauté. J'aime cette sensibilité non dénuée de poésie, avec le beau absolu que tu sembles avoir en horizon, souvent. Merci pour ces délicates pensée devenues écrits empreints de positivité.
    25
    Mercredi 17 Décembre 2008 à 21:11
    que de belles photos! amitiés . mimiche
    24
    Mercredi 17 Décembre 2008 à 10:07
    Pour tout avouer ces forêts me donnent des crises d'angoisse...j'aime bien avoir de grands espaces...
    23
    Mercredi 17 Décembre 2008 à 09:33

    Monsieur le Poète, merci de votre passage, je vais vous écrire bientôt...

    22
    Mercredi 17 Décembre 2008 à 09:03
    Je repasse dire que ces mots et ce images sont chargés de majesté. Et s'il y a lieu de voir au travers des, l'orgue et le bonnheur que cet instrument recèle quand il nous fait frissonner, alors je me dis impressionné. Amitiés.
    21
    Mercredi 17 Décembre 2008 à 08:10

    Pour moi "cathédrales" et "orgues" sont indissociables. De même que "chant choral". Je ne comprends pas que l'on puisse installer des sonos dans les édifices religieux alors qu'ils ont été conçus de telle façon que la voix chantée et la musique soient "portées" de façon grandiose. A ce soir donc. eva.

    20
    Mercredi 17 Décembre 2008 à 08:08

    Pour moi cathédrale et orgues sont indissociables. Quand j'ai écrit le texte j'avais cette musique dans la tête. Sur le blog, c'est un essai, je n'avais pas trouvé la possibilité avant. Bises. eva.

    19
    Mercredi 17 Décembre 2008 à 08:01

    Tu as raison Bachir, étant une "fille de l'air", un cerf-volant, je pense rarement aux racines ! Amitiés à toi Bachir. eva.

    18
    Mercredi 17 Décembre 2008 à 07:59

    Un début ! une découverte pour moi...

    17
    Mercredi 17 Décembre 2008 à 07:07
    Des cathédrales naturelles très impressionnantes. Décidément cette vision d'en bas est fabuleuse. On se sent petit devant cette majesté centenaire!. Mais aussi on a l'impression d'être dedans, de faire partie d'un tout. C'est léger et harmonieux. C'était le vert printemps non? Merci d'éduquer notre oeil à voir le beau dans l' infiniment grand comme dans l' infiniment petit. Bonne journée EVa. Je reviens ce soir...
    16
    Mercredi 17 Décembre 2008 à 03:04
    Tu donnes une autre dimension à ces cathédrales avec cette musique somptueuse (au sens noble du terme)... Tu me devances dans l'idée, j'y pensais pour un article précis que j'avais finalement effacé... Faire correspondre la magie des son(ge)s à tes mots et des photos, tu devrais le faire plus souvent;)) Amitiés.
    15
    Mardi 16 Décembre 2008 à 21:50
    Elle est belle cette verdure qui espère le ciel, mais je ne sais pas pourquoi je pense plus aux racines qui s'enfoncent dans les profondeurs et alimentent ces arbres qui se dirigent dans sens contraire...Merci eva pour toutes ces beautés que tu nous offres!
    14
    Mardi 16 Décembre 2008 à 20:25
    Très beau mariage,Photographie Musique,incitation à la promenade en solitaire tout en rêvant...Amitiès
    13
    Mardi 16 Décembre 2008 à 19:36

    La forêt, tout comme la montagne, sont impressionnantes, mais nous restent accessibles parce que juste au dessus de la mesure de l'homme. A ce niveau on peut percevoir une dimension religieuse : on peut ressentir le Vivant du végétal ou le Vivant du minéral,
    qui traversent le temps...Tout est impressionnant dans l'univers, du plus minuscule
     au plus grand, et il est souvent difficile d'en imaginer la réalité justement
     parce que les choses sont immenses, ou minuscules...   

    12
    Mardi 16 Décembre 2008 à 14:25
    c'est geant... ideal pour une partie de cache-cache !!... mais on peu vite s'yperdre aussi.. le rêve !! ;0)
    11
    Mardi 16 Décembre 2008 à 10:12
    Deux choses me fascinent dans la forêt : le silence y est religieux et les odeurs énivrantes. La longévité des arbres forcent ensuite le respect ... ces arbres sont souvent nos aînés. Ils le resteront d'ailleurs pendant plusieurs générations.
    10
    Mardi 16 Décembre 2008 à 08:17

    Merci Christian, ne t'inquiètes pas, les hêtraies sont solides comme des cathédrales !

    9
    Mardi 16 Décembre 2008 à 08:15

    Je ne suis pas assez "fan" de nature pour parvenir à photographier des animaux, je le regrette, mais tout ce mérite ! Au fil des blogs, je vois de magnifiques photos d'animaux, et c'est la preuve qu'il y a du plaisir à "chasser" avec un appareil photo ! Bonne journée Yann. eva.

    8
    Mardi 16 Décembre 2008 à 07:49
    Tout est magnifique (photos et texte) mais espérons qu'aucune tempète ne viennent perdre ce paysage . Car vu de loin tous ces troncs ne sont qu'allumettes aux vents violants . A+
    7
    Lundi 15 Décembre 2008 à 22:58
    Bonsoir Eva... La forêt c'est magique...j'en ai une à 300 mètres de chez moi et je m'y ressource assez souvent...la musique est différente suivant les saisons et le top,c'est quand tu rencontres des animaux...mais dans ton article,tu as fais un beau rapprochement dans la similitude de genres... bonne soirée Yann
    6
    Mardi 5 Août 2008 à 08:35
    La 1ère photo présente un halo de lumière, une trouée dans la ramure, qui rappelle la rosace en vitrail d'une cathédrale. La 4ème évoque l'allée de la nef. Ces photos ont été prises dans la forêt de Lyons, proche de chez moi. Quand je regarde cette page, j'entends la Toccata (il y a toujours plein de musique dans ma tête, c'est une vraie polyphonie !). Sinon tu as raison il faudrait que je fasse un lien avec un fond musical mais il faudrait que le son change à chaque page (puisque les articles sont très différents) et ça réclame trop de virtuosité, en plus je ne suis pas trop au courant de ce qui est autorisé (protégé ou pas) et je ne veux pas m'attirer les foudres des maisons de disques. Merci Bertrand d'être passé. Amitiés à toi.
    5
    Lundi 4 Août 2008 à 18:45
    ah Jeanine ! quand tu parles d'imitation de la nature, tu me devances, car j'ai en réserve un article prévu sur l'architecte Gaudi qui tendait de toutes ses forces à l'imitation de la nature, comme un acte d'amour absolu...
    4
    Vendredi 1er Août 2008 à 22:53
    Merci Pam, moi aussi j'aime bien "mes chats du monde", surtour le chat de Marrakech à vélo !
    3
    Pam
    Vendredi 1er Août 2008 à 20:22
    Bonjour Eva, J'ai suivi ton lien dans le blog de Dracip27, et ne regrette pas la visite. Merci pour cet instant de poésie. Un coup de coeur pour ta galerie-photos de chats du monde ! Pam
    2
    Vendredi 1er Août 2008 à 12:26
    Merci Monsieur le Poète (vous qui aimez marier la musique des notes à la musique des mots), merci à vous de ne pas m'oublier !
    1
    Jeudi 31 Juillet 2008 à 23:34
    Merci chère Coram de ces visites régulières, qui sont si gratifiantes pour moi. Amitiés. Eva.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :