• Albert Camus (Le premier homme)

     

     blanc

     

    "Oh oui, il l'avait aimée d'un grand amour de tout le coeur et le corps aussi, oui, le désir était royal avec elle, et le monde, quand il se retirait d'elle avec un grand cri muet au moment de la jouissance retrouvait son ordre brûlant, et il l'avait aimée à cause de sa beauté et de cette folie de vivre, généreuse et désespérée, qui était la sienne et qui lui faisait refuser, refuser que le temps puisse passer, bien qu'elle sût qu'il passât à ce moment même, ne voulant pas qu'on puisse dire d'elle un jour qu'elle était encore jeune, mais rester jeune au contraire, toujours jeune, éclatant en sanglots un jour où il lui avait dit en riant que la jeunesse passait et que les jours déclinaient : "oh non, oh non, disait-elle dans les larmes, j'aime tant l'amour", et, intelligente et supérieure, elle refusait le monde tel qu'il était." 

     

    Albert Camus (Le premier homme) 

    « L'amour, l'amor, la mort...Joan Mirò (1893-1983) »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    9
    Jeudi 23 Février 2012 à 21:30

    oui, mais jamais je ne renoncerai... C'est le souvenir qui fait vivre les bonheurs passés... Non pas que je sois passéiste, non, c'est bien autre chose... C'est la volonté de garder vivant tout ce qui est menacé de l'oubli... C'est comme un combat permanent, une lutte de chaque instant...

    8
    Jeudi 23 Février 2012 à 16:15
    Comment accepter du temps qu'il détruise ce qu'il nous offre ?
    On en revient toujours au vorace Chronos
    7
    Mercredi 22 Février 2012 à 11:55
    Oui, jeunesse se passe... mais lorsque l'amour reste aussi jeune et frais qu'au premier jour, on s'en aperçoit beaucoup moins.
    L'amour peut rester intact, elle a donc raison, l'idée est excellente et la recette aussi puisque l'amour vieillit bien moins que nous!
    6
    Lundi 20 Février 2012 à 23:14

    ah ah ah ! Quand il y en a pour une, y'en a pour deux ! Bises Noëlle !

    5
    Lundi 20 Février 2012 à 23:07
    Je veux bien la deuxième...(nuit)

    Très beau texte !

    Une bise
    4
    Lundi 20 Février 2012 à 20:55

    Eros et Thanatos... 

    Mais, je trouve que c'est un beau texte ! Une petite nuit d'amour avec Camus... ça ne se refuse pas !

    3
    Lundi 20 Février 2012 à 20:23
    Oui extrêmement fascinant... bien que le propos me laisse sceptique...
    Difficile de ne pas voir le jeu du miroir que tu nous tend... Elle te ressemble tellement cette amoureuse invétérée de la Vie ! mais comme tout est duel dans ce bas monde. A un amour fou de la vie correspond une attraction très forte de... Je te laisse finir. Bises, belle Eva.
    2
    Lundi 20 Février 2012 à 09:35

    un court extrait qui chante l'amour... Une plume fascinante...

    1
    DAN
    Lundi 20 Février 2012 à 09:08
    A n'en pas douter, un écrivain que tu apprécies !
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :