• Alda Merini (1931-2009)

    Alda Merini

     

    Les plus beaux poèmes 

    s'écrivent sur les pierres

    genoux écorchés,

    esprit aiguisé par le mystère.

    Les plus beaux poèmes s'écrivent

    devant un autel vide,

    encerclé par des agents 

    de la divine folie.

    Ainsi fou, criminel que tu es

    tu dictes des vers à l'humanité,

    vers de la rescousse 

    et prophéties bibliques.

     

     

    Alda Merini

     

    L'art de la folie.

     

    La folie est un artisanat,

    un puzzle, une ruse du cerveau.

    Je crois que le fou

    est un grand fourbe,

    ou seulement un opportuniste.

    La folie est une translation

    où l'on porte la réalité

    pour la rendre incandescente.

    La folie est un état d'excitation

    et souvent de bien-être.

     

    Alda Merini (1931-2009)

     

    J'ai aimé tendrement de très doux amants

    sans que jamais ils n'en sachent rien.

    Et sur eux j'ai tissé des toiles d'araignée

    et je fus la proie de ma propre matière.

    Il y avait en moi l'âme de la catin

    de la sainte, de la sanguinaire et de l'hypocrite.

    Beaucoup ont donné un nom à ma façon de vivre

    et je fus seulement une hystérique.

     

     

    Alda Merini (1931-2009)

     

     "Sono una piccola ape furibonda"

    Je suis une petite abeille furibonde...

    ***

    "La casa della Poesia non avrà mai porte"

    La maison de la Poésie n'aura jamais de porte.

    ****

    Alda Merini est l'une des figures de proue de la poésie contemporaine italienne. Elle a commencé à écrire à 15 ans, encouragée par de très grands : Giorgio Manganelli, Salvatore Quasimodo, Michele Pierri, Pasolini, Spagnoletti, Maria Corti, Montale, Spaziani, Davide Turoldo, Luciano Erba, Raboni... Parmi les récompenses obtenues par Alda Merini on retient : le Prix Librex-Guggenheim "Eugenio Montale" en 1993 remporté précédemment par Caproni, Bertolucci, Luzi, Zanzotto, Fortini. C'est la plus importante consécration italienne concernant les poètes contemporains.   

     

    à lire pour découvrir : http://cei.revues.org/940?lang=en 

    http://www.pandesmuses.fr/article-alda-merini-hommage-a-une-poete-recemment-disparue-116293481.html

    http://lescarnetsdeucharis.hautetfort.com/alda-merini/

     

    « Saltar al toro !Chagall (Ferrat chante Aragon) »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    12
    Lundi 29 Décembre 2014 à 06:13

    Bonjour, bien que peu porté sur la poésie, je suis touché par cet auteur que je ne connaissais pas.
    Cette femme a l'honnêteté d'évoquer les toiles d'araignée dont vous êtes capables de tisser, Mesdames... :)
    Merci et enchanté Eva baïla

    11
    Vendredi 26 Décembre 2014 à 11:06

    Merci de ce merveilleux cadeau Eva!

    10
    Jeudi 25 Décembre 2014 à 20:18

    Je ne connaissais pas cette dame. Merci pour la découverte.

    Un peu tard mais "joyeux Noël" quand même! 

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    9
    Mercredi 24 Décembre 2014 à 19:27

    Je suis  enchanté par la découverte de cette grande poète! Merci pour le partage et pour les liens! Que la lumière et l'esprit de la fête joyeuse soient avec toi!

    8
    Mercredi 24 Décembre 2014 à 16:45

    Une très belle découverte. Encore une devrais-je dire. Merci pour ce cadeau Eva et doux Noël à toi et aux tiens. Bisous.

    7
    Mercredi 24 Décembre 2014 à 13:58

    @Henri-Pierre : Alda Merini est très aimée en Italie. Un autre grand poète italien Giuseppe Ungaretti se désolait que la poésie italienne ne soit pas aussi lue que la poésie ibérique et sud-américaine. Cela vient évidemment de ce que la langue espagnole est davantage parlée dans le monde et davantage apprise chez nous. C'est dommage pour l'italien qui est une belle et riche langue. Toute l'Italie est belle et d'une grande richesse culturelle.... L'Italie est le Berceau de la Beauté. Je vous souhaite un bon Noël à tous les deux, et vous embrasse bien fort !  :-)

    @Louis-Paul : merci mon ami, ne manque pas de visiter les liens si intéressants, concernant Alda : elle a été une grande poétesse, mais elle a aussi porté témoignage sur la maladie mentale : on sait que l'hôpital psychiatrique est un univers carcéral, mais en 1970 on ne sait pas qu'il était encore en Italie au-dessous de tout ce qu'on peut imaginer. Alda, contrairement à de nombreux autres artistes atteints de maladies mentales, n'a jamais perdu pied dans cet univers de la folie : elle a toujours gardé contact avec la réalité (sa réalité de mère de quatre filles, sa réalité de créatrice de génie) elle a terminé volontairement dans le plus grand dénuement sans jamais se renier, sans jamais renier sa condition de Femme, ses amours, ses difficultés antérieures à son succès grandissant. Bon Noël Louis-Paul

    @Carole, Jibie, Christian, l'Angevine, je suis heureuse d'avoir contribué à vous faire connaitre Alda, et vous remercie pour votre visite. Bon Noël à tous ! 

    6
    Mercredi 24 Décembre 2014 à 10:12

    je découvre aussi

    5
    Mercredi 24 Décembre 2014 à 08:20

    Merci pour ce qui est pour moi une découverte; je reviendrais cliquer sur les liens.Je te souhaite un Noël de poésie et de partage et t'embrasse Eva.

    4
    Mardi 23 Décembre 2014 à 23:49
    Henri-Pierre

    Mais où vas-tu donc débusquer de tels talents qui semblent tellement évidents qu'on se demande pourquoi on ne le connaissait pas ,

    3
    Mardi 23 Décembre 2014 à 20:42

    une belle découverte pour moi

    A bientôt

    2
    Mardi 23 Décembre 2014 à 06:03

    Je découvre une "piccola" au miel merveilleux

    bonnes fêtes Eva

    1
    Mardi 23 Décembre 2014 à 02:06

    Merci pour cette découverte. Ce sont vraiment de bons textes. Et finalement la traduction est un bon "test" pour la poésie : si elle "passe", c'est qu'il y a vraiment "quelque chose".

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :