• Amour

     

      Mousseline 3

     

    "Mais je crois que c'est cela, l'amour, ne pas pouvoir être en repos à cause du mystère d'un être"

     

                                                                                  Paul-André Lesort (Les reins et les coeurs)

     

     

     

    (photo eva)

    « La peinture pompéienne.Folie »

  • Commentaires

    9
    Vendredi 3 Décembre 2010 à 23:51

    Tu as raison, mais il y a une prise de risque... 

    8
    Vendredi 3 Décembre 2010 à 23:48

    il y a des êtres qui ont besoin de mystère, et d'autres qui ont besoin de sérénité... Il y a des amours tranquilles et d'autres qui sont tumultueuses... Il y a des amours fulgurantes et de courtes durée et d'autres qui sont plus pérennes ... parfois c'est la vie ou les circonstances qui décident... 

    7
    DAN
    Vendredi 3 Décembre 2010 à 23:39
    Je n'ai pas arrêté d'aimer toutes sortes de choses dans ma vie, ces amours là ça va ça vient, mais l'amour pour et de ma femme ne s'est jamais arrêté !
    6
    Vendredi 3 Décembre 2010 à 23:16

    je suis d'accord avec toi... Quand on renonce à aimer par peur de souffrir on se prive d'un grand bonheur possible, il faut vivre l'instant présent...

    5
    Vendredi 3 Décembre 2010 à 23:14
    une superbe photo et une citation très complexe et à méditer
    bonne soirée
    clem
    4
    Vendredi 3 Décembre 2010 à 23:12

    Pourquoi aime-t-on un être plutôt qu'un autre ? C'est déjà le premier mystère...

    3
    Vendredi 3 Décembre 2010 à 19:58
    Quand tout est dévoilé, quand il n'y a plus de mystère, que reste-t-il? L'amour se doit d'être vivant, il est une perpétuelle quête dans l'entrelacs des spires d'un lien ouvert...
    2
    Vendredi 3 Décembre 2010 à 13:34
    Nelly a fait un très beau commentaire et je ne peux que me joindre à elle dans cette description ! Heureux sont ceux qui ont aimé dans leur vie, même si après il y eut de la souffrance !
    1
    Vendredi 3 Décembre 2010 à 12:37
    l'amour ... aimer une main, une veine, un sourire ... imaginer le parcours du sang dans son corps, écouter battre son coeur ... se souvenir avec émotion de cet amour qui vit encore, là, au fond de mon être ... oui, c'est un mystère insondable que l'être aimé
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :