• Antonin (René Guy Cadou)

     

    artaudcouv3.jpg

     

    Avec tes yeux comme une sonnerie bloquée Antonin

    Comme un printemps foutu

    Avec tes mains

    Tes mains sur les barreaux de l'asile Antonin

    Tes mains sur les fils électriques

    Sur l'espagnolette sur la poésie partout

    Antonin partout

    Tes mains sur ton front pressées

    Sur tous les corps de jeunes filles

    Sur la campagne de Rodez

    Antonin la campagne

    Tu pêcherais dans la rivière

    Avec une arbalète Antonin

    Avec toutes les femmes

    A même

    A même la poésie Antonin

    Et pas de camisole

    Pas de frontière

    Pas de répit surtout

     

    Hélène ou le règne végétal - 1948

     

    « L'appel du large (Ch.Baudelaire)l'homme bleu... »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    7
    Mercredi 3 Avril 2013 à 09:32

    J'ai choisi Cadou (entre tous) pour nous parler d'Artaud... tant il semblait aux anti-podes...

    6
    Mercredi 3 Avril 2013 à 08:57
    Magnifique poème à Hélène.
    5
    Mardi 2 Avril 2013 à 23:11
    Merci, bonne nuit !
    4
    Mardi 2 Avril 2013 à 22:42

    et tu m'as emmenée aussi ! 

    Fais de beaux rêves Noëlle !

    3
    Mardi 2 Avril 2013 à 22:40
    Je suis "partie" dans le monde de Cadou...

    Bises Eva et merci
    2
    Mardi 2 Avril 2013 à 21:39

    oui, c'est beau, j'ai choisi ce poème de Cadou justement parce que l'auteur est si loin de Artaud...

    quant aux poèmes à Hélène, je ne connais que celui-ci :

    http://eva.baila.over-blog.com/article-helene-rene-guy-cadou-42217035.html 

    1
    Mardi 2 Avril 2013 à 20:57
    Très beau poème de Cadou , peinture tragique d'Antonin Artaud

    Magnifiques sont les lettres d'amour pour Hélène !

    Bises Eva
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :