• Balthus, le Roi des Chats

    Balthus, le Roi des Chats

     

    Katia lisant (1968 - 1976) caséine et tempera sur toile 179 x 211

     

    "L'oeuvre de Balthus est verbe dans le trésor du silence. Nous désirons, tous, la caresse de cette guêpe matinale que les abeilles désignent du nom de jeune fille et qui cache dans son corsage la clé de Balthus" René Char

     

     

    « Les polaroïds censurés de Balthus"No te pude ver" »

  • Commentaires

    13
    Mercredi 1er Mars 2017 à 13:29

    Oui Eva , l'arbre est beau !

    Bisous

    12
    Mercredi 1er Mars 2017 à 13:22

    "vive les chats""   le chat ne nous caresse pas, il se sert de nous pour se caresser,  Victor Hugo ?

    Eva , je vais voir l"'arbre "! bisous

      • Mercredi 1er Mars 2017 à 21:22

        Merci Noelle , bisous

    11
    Mardi 28 Février 2017 à 21:53

    Les paysages sont magnifiques ! très belles toiles ! un joli billet !

    Eva je t'embrasse , bonne soirée, bisous

      • Mardi 28 Février 2017 à 23:58

        Et l'arbre Noëlle !  Tu as vu son arbre ?... je t'embrasse

    10
    Mardi 28 Février 2017 à 19:54
    Henri-Pierre

    Je n'ai pas connu directement les Klossowsky, mais oui, très bien, de proches amis qui détenaient des dessins de la main de Balthus, des portraits de jeunes filles énigmatiques à l'innocence prête à basculer dans une "tranquille"perversité.

    Le peintre me fascine toujours, et cette innocence de ces gamines faussement abandonnées, frémissantes et languides des caresses des yeux qu'elles provoquent est la même que celle des chats. Je me demande si, à notre époque de pudibonderie affichée, Balthus aurait le même succès, tout comme il me semble que le film de Malle "Le souffle au cœur" provoquerait un tollé.

    Notre époque binaire et brutale  a jeté un périzonium d'hypocrisie sur tout ce qui est ambigu, trouble, indécis, "entre-deux", bref sur l'intelligence de l'âme et des sens.

    Voila ma petite partition...

    Je connaissais peu les paysages, tu m'as donné envie d'explorer ce registre.

      • Mardi 28 Février 2017 à 23:57

        "ambigu, trouble, indécis".... tout ce que j'aime et me fascine.... au diable la pudibonderie hypocrite... Vive les chats ! Bises mon ami  smile

    9
    DAN
    Samedi 25 Février 2017 à 23:54

    De trop grands noms se sont exprimés sur l’œuvre Balthus pour je puisse me permettre d’y ajouter mon trop humble avis ! Il faut savoir rester à sa place !

      • Dimanche 26 Février 2017 à 12:16

        Quand on est admiratif, on est toujours à sa place, quelque soit la formulation... 

    8
    Catherine
    Samedi 25 Février 2017 à 23:08

    Oui il y a souvent des chats mais il m'avait semblé que dans CE choix il y en avait peu. J'avoue (honte ! Je regarde mal !) n'avoir pas vu le titre près du tabouret ! Je vais y retourner ! Au contraire de vous, je crois me souvenir que je ne l'ai pas aimé d'emblée, il m'a fallu "entrer" dans son univers. Ca fait pas mal de temps !
    Je suis un peu agacée qu'on évoque toujours de la sensualité ou même des sous-entendus quasi - pédophiles chez lui.... Comme pour Lewis Carroll et Alice... Moi j'y vois la grâce, de l'élégance aussi...Son épouse était asiatique, non ? Ce qui l'a beaucoup inspiré pour les tissus, les motifs. Je me trompe ?

      • Samedi 25 Février 2017 à 23:29

        Mais oui Catherine... Si vous faites "Balthus" sur Google, vous trouverez quantité de photos concernant la Comtesse Balthus de Rola, sa deuxième épouse descendante d'une lignée de samouraï...Elle peignait aussi. Je crois que Balthus avait deux fils d'un premier mariage, et une fille avec Stsuko Klossowska de Rola... Le grand chalet de Rossinière fait rêver... Finalement, contrairement à beaucoup d'autres peintres célèbres, Balthus a fait peu de tableaux, et ils sont gardés jalousement dans des musées et aussi des collections privées. Moi aussi j'adore Alice de Lewis Carroll... C'est un délicieux conte vers lequel je reviens toujours... (j'ai eu un aussi chat qui souriait sur un mur)

    7
    Catherine
    Samedi 25 Février 2017 à 22:28

    Encore un beau cadeau ! Merci ! J'aime beaucoup Balthus et je ne connaissais pas ses paysages,  magnifiques, les dessins aussi sont très beaux (les arbres !). Finalement il n'y a pas beaucoup de chats ici ! Ou serait-ce lui le "Roi des Chats" ? je ne suis pas très futée !....

      • Samedi 25 Février 2017 à 22:52

        Bonsoir Catherine, sauf dans les paysages, il y a souvent un chat dans les toiles de Balthus. Et "le Roi des Chats" est le titre de l'autoportrait qu'on voit au début du diapo (avec un gros chat tigré se frottant à ses jambes). On peut lire sur un bloc appuyé à un tabouret : "A portrait of him, King of Cats, painted by himself"... J'adore Balthus ! La première fois (et la seule fois) que j'ai vu un vrai Balthus, c'est au Centre Pompidou : la Chambre Turque : un très grand format, et peint à caséine et tempera, ce qui lui donne un aspect très granuleux, aux teintes légèrement assourdies. Je l'ai aimé tout de suite... pour toujours ! Balthus a ceci de particulier : il a toujours été si mince, que son visage, très anguleux n'a pratiquement pas changé...  

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :