• Brassaï et la poésie de la nuit.

    Brassaï et la poésie de la nuit.

     

    Brassaï : Graffiti 

     

    De toi j’écoute le silence, et j’entends la rumeur de toi…

    Au pied du long mur du renoncement, Je hurle sans voix au vertige de toi,

    comme un chien à la lune blanche...

    eva, 29 mars 2015

     

    « Brassaï et PicassoSi j'étais un peintre... »

  • Commentaires

    11
    Mardi 31 Mars 2015 à 09:31

    Bonjour Eva. La fusion entre la photo et le poème de ton émotion a donné du relief à mon écran d'ordi.

    10
    Mardi 31 Mars 2015 à 08:58

    Malaura, merci, parfois l'image appelle les mots... un peu comme une sorte d'écriture automatique...

    9
    Lundi 30 Mars 2015 à 23:19

    Ta belle poésie sert parfaitement la photo de Brassaï et la belle photo de Brassaï convient parfaitement à tes mots. Résultat : une très belle harmonie image-mots, puissante et profonde, pour faire le plein d'émotion :)

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    8
    Dimanche 29 Mars 2015 à 18:57

    Mon texte ne serait rien sans la photo, Francesco...

    7
    Dimanche 29 Mars 2015 à 18:52

    …et c'est pourtant ta réponse à Dan à propos de ta citation de Cocteau par rapport à ton billet, qui a inspiré mon commentaire!

    La photo est d'une beauté….. et puis elle est merveilleusement habillée par ton texte…. 

    6
    Dimanche 29 Mars 2015 à 17:35

    @ Francesco : c'est pourtant bien la photo de Brassaï qui m'a inspiré ces mots-là... Tout est dans la photo : "Toi", le mur, et la lueur de la lampe que les lucioles prennent souvent pour la lune...

    5
    Dimanche 29 Mars 2015 à 17:31

    …Ton texte est d'une intensité qui me fait voler Eva…. la photo de Brassaï?… franchement je ne sais pas, l'intensité de ton texte m'empêche de l'apprécier… pour ce qui regarde la quantité de commentaires, je vais m'accorder avec mon ami Dan, pour mettre en scène une bagarre furibonde sur Picasso! :-)) Ciao Eva, et ciao Dan!

    4
    Dimanche 29 Mars 2015 à 17:06

    @ Dan : pour Brassaï c'est certain mais ça m'étonnerait bien qu'il attire beaucoup de visiteurs ! quant au texte, je retiendrai juste la citation de Jean Cocteau "le talent, c'est le relief donné à la platitude"...On dira donc que c'est la photo qui donne du relief à la platitude de mon texte. Bonne soirée Dan

    3
    DAN
    Dimanche 29 Mars 2015 à 16:35

    Vas-tu avoir autant de commentaire avec cette excellente photo de BrassaÏ accompagné de ton superbe texte...pas sur,  pourtant le talent est là !  yes

    2
    Dimanche 29 Mars 2015 à 13:18

    très beau texte ! j'ai vu l'expo Brassaï l'an dernier à l'Hôtel de ville

    1
    Dimanche 29 Mars 2015 à 10:53

    Bonjour

    Très beau texte!

    Bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :