• C'est vivre... (Kateb Yacine)

     

    43.Dunes de Merzouga

     

    Lente ou violente chacun sa mort

    Et c'est toujours la même

    Pour ceux qui ont appris

    A lire dans les ténèbres,

    Et qui, les yeux fermés

    N'ont pas cessé d'écrire

    Mourir ainsi, c'est vivre.

     

    Kateb Yacine (L'oeuvre en fragments)

     


    http://eva.baila.over-blog.com/article-kateb-yacine-1929-1989-102166860.html

    « Albert Camus raconté par ses proches8 mars Journée de la Femme »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    13
    colette
    Vendredi 8 Août 2014 à 18:09
    Merci pour cette page et le renvoi à votre précédent article. Je ne connaissais ni l'homme, ni l'oeuvre et, dans la page précédente, l'évocation du rôle de la mère est superbe.
    Beau prélude à la journée de la femme même si ce n'est peut-être pas la femme du cercle familial qu'on célèbre le plus de nos jours !
    12
    Mardi 12 Mars 2013 à 17:35

    c'est le même thème que chante Paco Ibañez ici :

    http://www.youtube.com/watch?v=BU_7JsTPLlQ

    Quant à Kateb Amazigh, tu peux l'entendre s'exprimer ici :

    http://www.youtube.com/watch?v=1y1UyTKGkVk

    je n'ai pas retrouvé la video où il parle de l'accent qui roule...

    11
    Mardi 12 Mars 2013 à 16:51
    Je ne le connais pas et je vais me documenter. Merci.
    "La mienne n'aura pas comme dans le Larousse
    Un squelette, un linceuil, à la main une faux
    Mais fille de vingt ans à chevelure rousse
    ....
    De grands yeux d'océan, une voix d'ingénue
    Un sourire d'enfant sur des lèvres carmins... "
    10
    Mardi 12 Mars 2013 à 16:27

    Kateb Yacine est beau, le Désert est beau... Tu connais le fils de Kateb Yacine ? Il chante, et il est beau comme son père... Il chante Nedjma (enfin, c'est tout comme ! Il parle de la Kabylie et de l'accent qui roule...)

    9
    Mardi 12 Mars 2013 à 16:17

    "la mort qui nous attend est l'amour qu'on appelle"...

    la mort, l'amor... la vie, la mort, l'amour

    8
    Mardi 12 Mars 2013 à 16:05
    Et je pense à la mort comme la chantait Léo Ferré...
    7
    Mardi 12 Mars 2013 à 16:04
    Beau, très beau.
    Chuuuuut
    6
    Jeudi 7 Mars 2013 à 23:54

    A bien y réfléchir, ce n'est pas une question d'époque, mais de caractère. De tout temps il y a eu des femmes exceptionnelles qui ont pris leur destin en main, et ce sont celles-là qui ont élargi notre horizon à nous, femmes d'aujourd'hui. Dans les pays du Sud, la femme a toujours été le pilier de la maison. C'est très difficile de se consacrer à la famille et à la vie de la cité... Parfois la conjoncture ne laisse pas le choix : la lutte sociale est alors nécessaire pour la survie de la descendance, c'est la douceur du foyer qui est sacrifiée...

    5
    Jeudi 7 Mars 2013 à 23:54

    C'est une photo que je ressors de temps en temps... Je l'aime beaucoup. Bises Noëlle et douce nuit.

    4
    Jeudi 7 Mars 2013 à 22:47
    Ta photo est superbe ! envie de se perdre...

    Merci pour ces mots , je t'embrasse
    3
    Jeudi 7 Mars 2013 à 14:49
    Très beau, photo et écrit.
    2
    Jeudi 7 Mars 2013 à 13:26

    Toutes les photos de ce blog ont été prises par moi. Lorsqu'elles appartiennent à quelqu'un d'autre, je le signale. C'est en effet l'une des plus belles de celles que j'ai faites (Maroc, dunes de Merzouga). Kateb (de son prénom Yacine) est un écrivain et poète Kabyle, engagé dont l'écriture est attachante et significative. Son fils est musicien et chanteur. Voilà Dan ! tu sais tout ce que je sais sur ces deux-là que j'aime ! Bonne journée à toi !

    1
    DAN
    Jeudi 7 Mars 2013 à 11:47
    Superbe paysage qui illustre ton billet, serait-elle de toi cette photo ?
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :