• Cahors et le Pont Valentré (Lot)





    Commencé en 1308, la construction se poursuit durant plus d'un demi-siècle. Désespéré par la lenteur des travaux, l'architecte accepte de signer un pacte avec le Diable : Satan apportera à pied d'oeuvre tous les matériaux nécessaires et s'il exécute fidèlement tous ses ordres, l'homme lui abandonnera son âme. Le pont s'élève alors avec une vitesse prodigieuse et bientôt les travaux touchent à leur fin. L'architecte demande alors au Diable de lui quérir de l'eau dans un crible... Satan doit s'avouer vaincu. Pour se venger, il écorne la tour du milieu (dite tour du Diable). Chaque fois remplacée, la pierre tombait de nouveau. Lors de la restauration du pont au siècle dernier, l'architecte la fit sceller solidement et fit sculpter l'angle de la pierre d'un petit diable faisant des efforts pour l'arracher.


    photos eva baila ©

    « Le Jardin Majorelle à MarrakechGorges du Todra (Sud marocain) »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    3
    Lundi 26 Janvier 2009 à 14:00
    Là aussi beaucoup de souvenirs. A+
    2
    Jeudi 9 Octobre 2008 à 23:55

    Ben oui Jeanine, justement je me disais "ce n'est pas possible que le diable soit aussi bête"... toujours se faire avoir avec des histoires de ponts (partout, dans le moindre petit village) et tout ça pour gagner une seule petite âme !

    1
    Jeudi 9 Octobre 2008 à 23:44
    Magnifique pont. Dans son style il rivaliserait en beauté avec le pont des soupirs. Ce Diable, il en a acheté des âmes mais comme il est bête... J'imagine que le crible c'est le sas...(passer au crible).Ok chère amie, en plus on révise notre vocabulaire...Un beau pays Cahors: du cachet!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :