• Carte postale (5)



    La tête ailleurs, j’ai laissé filer le temps, il ne s’est point arrêté quand tu étais là,

    Tu es parti et le temps n’est pas revenu…La mort dans l’âme j’ai essayé de tuer le temps,

    Mais le temps ne meurt pas… il passe en riant !

                                                                                        eva.

    photo septembre 2009 ©

    « Jour de mariage...Pujols (Lot et Garonne) 1 »

  • Commentaires

    14
    Lundi 5 Octobre 2009 à 08:34
    magnifique !!!
    13
    Samedi 3 Octobre 2009 à 14:34

    un petit parfum d'été en ce début d'automne au Nord de la France...
    Merci encore pour le lien Christian...

    12
    Vendredi 2 Octobre 2009 à 20:40
    Que ses trois derniers articles sont beaux et donne bien enfin de voyage . Sinon j'ai mis ton lien sur mon dernier article .
    11
    Jeudi 1er Octobre 2009 à 11:02

    Merci beaucoup Dominique, pour cette aimable pensée.
    Bonne journée.
    eva.

    10
    Jeudi 1er Octobre 2009 à 11:01

    Exactement Alain ! la bonne heure c'est celle qui donne de la joie...

    9
    Jeudi 1er Octobre 2009 à 09:34
    Je n'ai pas trop le temps en ce moment d'aller visiter les blogs amis.Un petit chez vous que je ne regrette pas: l'enseigne est très fine, gracieuse... Bien à vous. Dominique
    8
    Jeudi 1er Octobre 2009 à 09:02
    Le bonheur à la bonne heure, mais la bonne heure c'est laquelle, celle-ci, celle qui vient ou celle qui est passée ?
    L'important est donc de profiter de toutes les heures
    Bonne journée - Alain
    7
    Mercredi 30 Septembre 2009 à 22:45
    La pendule ressemble à un chat qui sourit.. lol..
    et ton texte est triste et la fin représente un espoir.. tu es belle... belle..
    bonne soirée
    clem
    6
    Mercredi 30 Septembre 2009 à 21:05
    j'aime bien la metaphore, le temps part en riant
    5
    Mercredi 30 Septembre 2009 à 20:10
    "Un bonheur quand il te traverse
    N'est déjà plus qu'un souvenir
    Il faut du courage à l'inverse
    Pour ne pas trop le retenir"

    Yves Duteil
    4
    Mercredi 30 Septembre 2009 à 19:11

    Merci Philippe ! enfin un réveil qui ne sonne pas !
    il ne fallait pas manquer de le prendre en photo !

    3
    Mercredi 30 Septembre 2009 à 19:10

    Hé bien, on peut broder à l'infini sur ce thème, et de diverses manières... j'aurais pu écrire : "je suis passée sous le temps suspendu, il s'était arrêté, et je ne l'ai point vu... je me souviens que tu étais arrêté ailleurs, et que nous avons manqué notre rencontre..."
    ou bien "que sont nos baisers devenus ? sous la pendule suspendue, le temps les a perdus et nous aussi nous sommes perdus..." etc etc...

    2
    Mercredi 30 Septembre 2009 à 19:01
    Est-ce le temps qui passe où nous qui passons? Vaste question...J.
    1
    Mercredi 30 Septembre 2009 à 18:44
    Un cadrage original..... Bonne soirée, Philippe.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :