• Cefalù au fil des pas (1)

     

    Cefalù au fil des pas

     

     

    Cefalù a conservé des allures médiévales autour de la cathédrale normande, les étroites ruelles du centre partent de la Piazza del Duomo...

     

     

    Cefalù au fil des pas 1

     

     

     

    Cefalù au fil des pas 2

     

     

    Le lavoir médiéval, récemment restauré était encore utilisé il y a quelques années...

     

    Cefalù au fil des pas 4

     

     

     

    Cefalù au fil des pas 6

     

     

    Cefalù,au fil des pas 6a

     

     

    Les cannoli, confiseries siciliennes, sont des fruits en massepain...

     

    Cefalù au fil des pas 7

     

     

    Il est très fréquent en Italie, de trouver au fil des pas ces petites niches votives érigées dans les campagnes par les paysans pour protéger les récoltes, et en ville, dans les quartiers, pour protéger les habitants...

     

    Cefalù au fil des pas 9a

     

     

    photos eva, juin 2011.

    « La cathédrale de Cefalù.Cefalù au fil des pas (2) »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    16
    Samedi 30 Juillet 2011 à 15:45

    J'ai toujours trouvé poignants ces regards tournés vers l'Espagne, et ces bras tendus vers l'Europe... et quand on prend l'autoroute en juillet-août, et qu'on voit ces voitures aux galeries chargées, prêtes à rejoindre "le bled", la famille, les racines, ces voitures qui traversent la France, puis l'Espagne... on ne peut pas rester insensible au mal de l'exilé de partout... et encore moins à celui qui, né en France, n'est plus de nulle part, ni de là-bas, ni d'ici... Surtout quand on sait que la famille est tellement importante pour les peuples d'Afrique du Nord, on peut imaginer leur chagrin au moment des séparations, au moment du retour vers le froid et le gris... Et que dire de la désillusion de ceux qui, ayant bravé tous les dangers se trouvent propulsés dans un milieu hostile, rejetés, sans travail, sans toit, sans famille...  

    15
    Samedi 30 Juillet 2011 à 08:55
    Ah, Eva, comme ce rappel des horizons prohibés pour les gens de ce pays que j'aime tant, me touche.
    Khoud boussa
    14
    Jeudi 28 Juillet 2011 à 14:55

    Bon, je vois que tout le monde est au même point : ciel gris, ciel gris, ciel gris ! Le gris c'est très élégant... mais ça ne remonte pas le moral ! (pas étonnant que les stes se fassent la malle !)

    13
    Jeudi 28 Juillet 2011 à 13:27
    Ah ! le goût fruité de l'huile d'olive du crû !
    Pour les petites niches religieuses, par chez nous, il y en a autant dire dans tous les villages, au moins une sur une façade de maison, mais vide ... ça fait tout bizarre, comme si la sainte avait fait ses valises ...
    Belle balade, merci eva ! ce ciel bleu fait du bien à regarder, notre ciel est tellement bouché et grisouilloux ...
    Bisous.
    Nelly
    12
    Jeudi 28 Juillet 2011 à 09:38

    Je suis gourmande et je ne me retiens pas quand je suis heureuse (je fonctionne à l'envers des gens qui mangent en période de déprime !) Je n'ai pas ramené de ces petits fruits, on ne peut pas tout ramener, mais j'en ai goûté... et c'est délicieux !

    11
    Jeudi 28 Juillet 2011 à 09:11
    Je n'ai pas goûté les friandises! je suis gourmande mais je me retiens... Comme nous nous promenions dans Céfalu où les gens se promenaient, buvaient aux terrasses des cafés etc... nous avons été stupéfaits: dès 13H, il n'y avait plus personne! on se serait cru dans une ville déserte. Vers 13H30/14H lorsque nous avons souhaité déjeuner, nous avons eu du mal a trouver un restaurant qui ne soit pas complet car en cette période hors saison, beaucoup étaient fermés.
    10
    Mercredi 27 Juillet 2011 à 22:34

    tu as raison, ici, tout est à sa place, les tables sur les terrasses, les nappes sur les tables, le petit vase sur la nappe, les touristes sur la plage... et... le Bleu au bout de la ruelle, le Bleu de la Mer Tyrhénienne... tout est bon, et doux, doux et brûlant... joyeux et lumineux...

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    9
    Mercredi 27 Juillet 2011 à 18:19
    On te suit volontiers dans ce village propret où tout est à sa place. Un gout d'authenticité. C'est un endroit où il doit faire bon vivre...
    8
    Mercredi 27 Juillet 2011 à 13:57
    les confiseries siciliennes ... un délice
    7
    Mercredi 27 Juillet 2011 à 13:50

    ouiiii ! et demain, la plage !! (mais de loin !!)

    6
    Mercredi 27 Juillet 2011 à 13:45
    Balade au quotidien...sortir...suivre les ruelles...passer au lavoir per il bucato...s'offrir après l'effort quelques cannali...ne pas oublier le cierge à Sant'Anna...et rentrer joyeusement au son de la banda!
    5
    Mercredi 27 Juillet 2011 à 13:39

    oui, c'est délicieusement bon ! je n'en ai pas ramenés, j'ai préféré ramener de l'huile d'olive...Bisous Danae (ici il pleut !)

    4
    Mercredi 27 Juillet 2011 à 12:42
    Les fruits en pâte d'amande hum miam ! Je visite avec toi, cela me plaît ! Bises Eva
    3
    Mercredi 27 Juillet 2011 à 11:30
    A Fes la médersa Bou Inania, ma préférée, est traversée par l'oued Fes
    2
    Mercredi 27 Juillet 2011 à 11:22

    dans les pays où il ne pleut pas (tellement), il n'est pas besoin de couvrir les lavoirs...

    Il paraît qu'un ruisseau souterrain traverse un hammam à Cefalù... mais je n'ai pas eu le temps de le voir... je regrette, j'aime beaucoup les bains arabes... Peut-être est-ce le même ruisseau qui fait résurgence et qui alimente ici le lavoir...

    1
    Mercredi 27 Juillet 2011 à 11:16
    Ah, ce lavoir...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :