• Chambord (5) la Tour Lanterne

     

    Chambord, la Tour lanterne 0

     

    C'est le donjon central (celui-là même qui est constitué par l'imbrication de deux escaliers en vis évoluant autour du noyau creux central, le fameux escalier à double révolution), c'est le donjon central qui supporte la Tour Lanterne surmontée de la fleur de Lys...

     

     

    Chambord, les terrasses du château, la Tour lanterne.4

     

     

    Chambord, les terrasses du château.9g

     

     

    Chambord, la tour lanterne 1

     

     

    Chambord, la tour lanterne 2

     

     

    Chambord, angelo au musée lapidaire

     

    Angelot au dépôt lapidaire...


    Ces éléments lapidaires proviennent des toitures du château de Chambord, remplacés par des copies lors des grandes campagnes de restauration entreprises à la fin du XIXe Siècle. Les pièces les plus imposantes proviennent principalement de la tour-lanterne qui coiffe l'escalier à doubles révolutions. Exposés ainsi au public, ils permettent de se rendre compte de la taille de ces décors, situés à plus de 50 mètres du sol. Le château est construit en pierre de tuffeau, calcaire poreux, très tendre, qui permet une sculpture délicate mais dont la résistance aux intempéries est médiocre. Ce matériau provient des carrières de la vallée du Cher. Il était transporté par voies fluviales jusqu'au port de Saint-Dyé-sur-Loire, situé à 4 kilomètres de Chambord.

     

     

    Chambord, la Tour Lanterne, musée lapidaire

     

    Chambord, salamandre au musée lapidaire

     

    Chambord, La Tour Lanterne au musée lapidaire

     

    photos eva, septembre 2011

    « là-bas...Chambord (6) les salles du 1er étage. »

  • Commentaires

    11
    Dimanche 16 Octobre 2011 à 17:00

    Tu ne fais que passer sur le Net ? J'espère que tu vas bien... Je t'embrasse bien fort...

    10
    Dimanche 16 Octobre 2011 à 16:53
    Quel bonheur que tu sois là Eva ! Je ne fais que passer mais j'ai pris le temps de tout voir de toi. Bisous.
    9
    Jeudi 13 Octobre 2011 à 13:39
    Les aristocrates à la lanterne ?
    Je sais, je sais ce n'est pas la même lanterne ! Ne vous moquez pas !
    Ceci dit je rejoins un commentaire qui rend grâce à votre capacité à nous montrer de belles images sur un texte instructif et toujours très documenté. Bises et bonne journée. Dominique
    8
    Mercredi 12 Octobre 2011 à 19:14
    Les "on"!
    des lanternons, des clochetons, un donjon, deux révolutions...tout cela fait un peu brouillon...mais ce n'est qu'une impression!
    La visite est géniale! Merci Eva^^
    7
    Mercredi 12 Octobre 2011 à 14:38
    double révolution ! oui ! j'ai déjà vu ça dans un chateau de l'Eure, ainsi on peut monter et descencre sans jamais se croiser !! :-)
    bonne journée
    6
    Mercredi 12 Octobre 2011 à 12:14
    magnifique
    5
    DAN
    Mercredi 12 Octobre 2011 à 08:16
    Voila donc les précisions dont tu me faisait part dans ta précédente réponse.
    Tu as vraiment "décortiqué" ce château ce qui nous permet de nous faire une idée plus précise de sa construction !
    4
    Mardi 11 Octobre 2011 à 23:40

    oui, comme un phare, mais on ne le perçoit que quand on examine les plans d'architecte (dans cette salle audio-visuelle)... De loin, on a l'impression (comme le disent les extraits d'écrivains) que ce château des mille et une nuits est un peu échevelé, brouillon... Et dans cette salle audio-visuelle, on réalise la rigueur mathématique des plans, l'extrême symétrie autour de la tour centrale... C'est éblouissant !

    3
    Mardi 11 Octobre 2011 à 23:36

    tu me fais rougir de plaisir ! Mais c'est aussi parce que mon plaisir était réel sur place, et que j'ai voulu le faire partager...

    2
    Mardi 11 Octobre 2011 à 22:56
    Eva, tu fais converser poésie et précision documentaire avec un talent certain
    1
    Mardi 11 Octobre 2011 à 22:42
    Formidable, ton billet parait au moment où je continue la visite. La pierre de tuffeau si tendre a l'avantage de pouvoir être sculptée, mais elle est si poreuse! Cette lanterne est magnifique, elle s'élève au dessus du château comme un phare.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :