• Chambord (6) les salles du 1er étage.

     

    Chambord, appartements de parade.tapisserie jpg

     

    Le premier étage permet au visiteur de découvrir les différents états d'habitation du château, du XVIe au XIXe siècle, par une évocation des aménagements intérieurs tels qu'on pouvait les voir à ces époques.

     

    Chambord, apppartements de parade 2

     

    En 1680, pour se conformer aux règles de l'étiquette qui s'imposent sous le règne de Louis XIV, les deux appartements situés le long de la façade nord sont réunis en condamnant le vestibule nord. Première, seconde antichambre, chambre de parade et pièces privées se succèdent comme à Versailles. Le décor de l'appartement de parade que l'on peut visiter à présent est celui réalisé pour le maréchal de Saxe (XVIIIe siècle). L'ameublement est restitué à partir de ce dernier état connu.

     

    Chambord, appartements de parade.tapisserie 2

     

     

    Chambord, le premier étage

     

    Chambord, appartements de parade.tapisserie 4

     

    Chambord, appartements de parade.tapisserie 3

     

    Le XVIIIe siècle, de 1725 à 1733 devait voir l'installation à Chambord du beau-père de Louis XV, le roi détrôné de Pologne, Stanislas Leszczynski, qui ne s'y plaisait guère, puis , de 1745 à sa mort (1750) celle du maréchal Maurice de Saxe, attentif à la poursuite des aménagements des bois et des travaux d'assinissement. Au château même, le roi fit venir de Versailles de grandes boiseries sculptées pour l'ancienne chambre de Louis XIV devenue celle du maréchal ; et de grands poêles de faïence, dont l'un subsiste...

     

    Chambord, poêle en faïence 1749, Pologne Manufacture de D

     

    (Poêle en faïence, 1749, Pologne, manufacture de Dantzig)

    photos eva, septembre 2011

     


    Chambord, poêle en faïence 4

     

    Les poêles, dont les régions de l'Est se sont fait une spécialité, sont particulièrement appréciés au XVIIIe siècle car il permettent de chauffer de vastes pièces pendant plusieurs heures. Un feu est entretenu dans le foyer et la chaleur est accumulée par la terre réfractaire qui forme le corps du poêle. Ces détails d'un carreau permettent d'observer le travail de façonnage de la terre cuite et le détail du décor de faïence qui mêle des paysages, des animaux familiers et exotiques, comme le dromadaire, des pâtres et des musiciens ou des personnages chinois ou polonais. Chaque carreau est une sorte de caisson de terre cuite d'une épaisseur d'environ 7cm percé systématiquement d'orifices sur les ailes. Lors du montage, un jointoyage réfractaire est placé entre chaque assise de carreaux. Par pression, ce mortier frais prend place dans ces trous pour créer une liaison entre les carreaux et assurer ainsi la solidité de la construction. Après le séchage et les premières chauffes du poêle, les joints durcissent et forment un blocage pour les carreaux.

     


    « Chambord (5) la Tour LanterneChambord (7) l'appartement de la reine et les carrosses »

  • Commentaires

    14
    Dimanche 16 Octobre 2011 à 00:03

    J'adore ces lits presque clos et ces tapisseries fleuries...

    Mais...quand je pense à toutes ces araignées qu'il faut sans cesse poursuivre dans ces grands rideaux !...

    13
    Samedi 15 Octobre 2011 à 21:12
    Bien moins solennel que la chambre des reines mais tellement plus frais et confortable. Dix-huitième siècle, quoi.
    12
    Samedi 15 Octobre 2011 à 09:24
    J'étoufferais un peu dans ce lit, les tentures refermées! mais il fallait bien cela pour préserver son intimité et sûrement aussi pour se tenir au chaud, l'hiver. Le poêle est magnifique. J'en ai vu d'aussi grands et beaux dans de nombreuses salles des palais des tsars de Russie. Avec des faïences bleues de Delft.
    11
    Samedi 15 Octobre 2011 à 08:51

    Merci Loridyl, bon week-end à toi aussi ;-))

    10
    Vendredi 14 Octobre 2011 à 18:38
    chouette, j'adore tes billets sur le chateau, tu t'en doutes.

    te souhaite un bon week end
    bises
    9
    Vendredi 14 Octobre 2011 à 13:23

    Je te rassure : il y avait trois poêles !

    8
    Vendredi 14 Octobre 2011 à 13:23

    Oui, je pense que c'est le même... 

    7
    Vendredi 14 Octobre 2011 à 01:14
    Le fameux Stanislas de Nancy?
    J'aime bien les décors fleuris un peu vieillots...
    6
    DAN
    Jeudi 13 Octobre 2011 à 23:49
    Tout un art, non seulement dans l'ameublement mais aussi dans la décoration et la construction de ce poêle ! C'est qu'il ne devait(et doit) faire chaud dans cet immense château en hiver !
    5
    Jeudi 13 Octobre 2011 à 19:45
    Bonsoir eva, que d'histoires de France dans ces murs...bise et bonne soirée...
    4
    Jeudi 13 Octobre 2011 à 17:14

    Bien sûr Danae, ma valise a des roulettes, c'était façon de plaisanter ! Mais ma connexion internet n'en a toujours pas (de roulettes) ! Bonne fin de journée à toi, bisous

    3
    Jeudi 13 Octobre 2011 à 17:08
    Dormir dans ce lit devait être romantique. J'espère qu'il y avait passage dans la salle de bain avant ?
    Le poêle est magnifique, je l'aurais cru fragile.
    Merci Eva, ici rien ne rame et tu devrais acheter une valise à roulettes pour ton prochain voyage, c'est tellement plus pratique ! Bises
    2
    Jeudi 13 Octobre 2011 à 16:10
    J' aime le baroque dans les décorations.
    Bonne après-midi!
    1
    Jeudi 13 Octobre 2011 à 15:50
    les tapisseries sont magnifiques
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :