• Chambord, les terrasses du château (3)

     

    Chambord, les terrasses du château.5

     

    "Quant à l'amour, il est présent partout, dans le labyrinthe des tourelles et des cheminées, dessinées dit-on, pour favoriser les amoureuses rencontres [...] et les promenades entre ciel et terre" (Froberville)

     

    Chambord, les terrasses du château.9kjpg

     

    Chambord, les terrasses du château.9d

     

    Chambord, les terrasses du château.9e

     

    "On dirait que, contraint par quelque lampe merveilleuse, un génie de l'Orient l'a enlevé pendant une des mille nuits, et l'a dérobé aux pays du soleil pour le cacher dans ceux du brouillard avec les amours d'un beau prince. Ce palais est enfoui comme un trésor; mais à ses dômes bleus, à ses élégants minarets, arrondis sur de larges murs ou élancés dans l'air, à ses longues terrasses qui dominent les bois, à ses flèches légères que le vent balance, à ses croissants entrelacés partout sur les colonnades, on se croirait dans les royaumes de Bagdad ou de Cachemire..."

     

                                     Alfred de Vigny (Cins-Mars ou Une conjuration sous Louis XIII, 1826)

     

    Chambord, les terrasses du château.1jpg

     

    Chambord, les terrasses du château.9a

     

     

    Chambord, les terrasses du château.9b

     

     

    Chambord, les terrasses du château.9c

     

     

    Chambord, les terrasses du château.9l jpg

     

     

    Chambord, les terrasses du château.7jpg

     

    photos eva, septembre 2011

    « Ernesto GuevaraChambord (4) »

  • Commentaires

    21
    Jeudi 13 Octobre 2011 à 16:14
    Un reportage photographique très intéressant!
    J' aime le raffinement de tout ce qui se trouve là-bas.
    De toutes les photos, je remarque la dernière qui est très artistique.
    Bonne après-midi!
    20
    Mercredi 12 Octobre 2011 à 23:18
    J'avais loupé les terrasses, superbes avec vue sur la campagne environnante, lieu de promenades et de rencontres...
    19
    Mardi 11 Octobre 2011 à 23:47

    oui, le tuffeau si fragile, et on le constate dans la pièce des dépôts lapidaires (qui font l'objet de mon dernier billet)...

    18
    Mardi 11 Octobre 2011 à 23:45

    A propos de Léonard de Vinci, Balladine, me disait hier qu'il y a un roman de Desbordes qui relate une histoire autour de Léonard de Vinci séjournant dans cette région :

    http://www.balladine.net/article-vers-et-prose-57130433.html 

    17
    Mardi 11 Octobre 2011 à 22:36
    Le tuffeau, pierre de lumière se marie tellement bien avec l'ardoise.
    16
    Mardi 11 Octobre 2011 à 14:55
    Ce n'est pas très loin de chez moi. Le tuffeau est partout, mais si fragile que les monuments sont très vite abîmés. Je suppose que Chambord doit être restauré en permanence. Le parc autour est magnifique. Et la salamandre de François 1er, partout présente.
    15
    Mardi 11 Octobre 2011 à 10:51
    Merci pour ces belles photos. J'aime surtout celles où l'on peut apprécier le souci du beau jusque dans les détails.
    Bonne continuation,
    Edwige
    14
    Mardi 11 Octobre 2011 à 10:47
    Merci, Eva, pour tous ces magnifiques détails.

    J'ai visité ce château en coup de vent il y a longtemps, avec mes parents, et je me rends compte que je n'ai rien vu de tout ça...

    Avec les textes, c'est vraiment un grand plaisir...
    13
    Lundi 10 Octobre 2011 à 23:42

    Vraiment, tout m'a plu dans ce château... Je n'aurais jamais demandé à le visiter, mais une fois sur place, tout m'a enthousiasmée !

    12
    Lundi 10 Octobre 2011 à 23:20
    Non, rien n'a changé ! A part ça, je remarque ce soir que les balustres ont des rondeurs suggestives qui vont deux par deux;...:-)) Ca a dû te plaire ça !
    11
    Lundi 10 Octobre 2011 à 17:21

    Moi, j'ai été très contente qu'il soit assorti aux incrustations d'ardoises sur la pierre calcaire...

    10
    Lundi 10 Octobre 2011 à 12:58
    Justement j'avais remarqué que le ciel n'était pas bleu, contrairement à toi, j'aurais aimé. Maintenant grâce à toi Eva, je connais ce chateau mieux que si je l'avais visité moi-même ! Dommage que ces belles constructions soient faites sur le dos du pauvre peuple ! Bisous
    9
    Lundi 10 Octobre 2011 à 11:07

    Il y a probablement aujourd'hui, en chantier, beaucoup de choses laides et fort chères, mais toujours aux dépends de ceux qui triment dur....

    8
    Lundi 10 Octobre 2011 à 11:06

    Beaucoup de raffinement en effet, "sur le dos du peuple"... à ses dépends... (mais cela a-t-il changé ? Est-ce que le raffinement et le confort scandaleux de certains ne se fait pas toujours sur le dos de la France d'en bas ? Il suffit d'éplucher les rapports de la Cour des Comptes...)

    7
    Lundi 10 Octobre 2011 à 11:03

    oui, et quand on est là-haut, on est surpris de constater combien les incrustations couleur "ardoise" (gris-bleu tendre) ont été voulues en harmonie avec ce ciel gris, et combien ce décor magnifie ce ciel (que je n'aime pas d'habitude)... Je suis ravie que ce jour-là ce ciel n'ait pas été bleu d'été !

    6
    Lundi 10 Octobre 2011 à 10:40
    Ca donne vraiment envie de le visiter. C'est très beau.

    merci et bonne journée
    arielle
    5
    Lundi 10 Octobre 2011 à 10:28
    Les terrasses peuplées de lanternons, d'édicules et autres architectures sont comme une promenade dans une petite ville rêvée.
    Le poète avait raison et tes illustrations le confirment
    4
    Lundi 10 Octobre 2011 à 09:27
    Oui Eva on imagine bien quelques rencontres amoureuses et interdites. Bises et bon début de semaine. Dominique
    3
    Lundi 10 Octobre 2011 à 07:17
    Tu nous montres un aspect inédit du chateau de Chambord, ce qui justement l'allège et lui donne un peu de fantaisie et surtout de légèreté, de raffinement.
    Car dans Chambord ce qui impressionne le plus, ce sont les dimensions et le site. Je n'oublie pas cependant que ce genre de démesure due au caprice d'un seul était faite sur le dos du peuple...
    2
    DAN
    Lundi 10 Octobre 2011 à 07:14
    Aucun endroit n'est délaissé dans ce château, les sculptures sont partout, les détails sont soignés. Quel esprit de finesse et de perfection devaient animer tous les concepteurs de ce château. Rien à voir avec notre époque éprise d'approximation et ce dans tous les domaines !
    1
    Lundi 10 Octobre 2011 à 06:01
    J'ai visité ce formidable château, pas le plus beau, à mon sens, mais celui dont on se souvient le plus, je pense.
    Passe une bonne journée.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :