• Danseuse dite Loïe Fuller

     

    Danseuse dite Loïe Fuller

     

     

    Elle,

    Palpitait comme une aile,

    Et ses voiles légers tournoyaient autour d’elle,

     

    Comme des oiseaux, ses pieds s’envolaient,

    Légers, légers, posant à peine,

    Effleurant le sol, séduisant la poussière,

    Voletant dans la lumière,                                                                                          

     

    Lui,

    Contemplait fasciné l’esprit même de la Danse,

    Médusé, buvait des yeux cette flamme mouvante,

    Envoûté, étourdi de surprise et tétanisé de plaisir,

    Rivé au Désir…

     

    (texte et photos eva © )

      

    Danseuse dite Loïe Fuller

    bronze brut de fonte

    Raymond Duchamp-Villon

    (1876-1918)

    Musée des Beaux Arts de Rouen

     

     

     

     

     

    « "X Agosto" Giovanni Pascoli.Autoportrait. »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    5
    Nikole
    Vendredi 6 Mars à 17:15

    Je me souvenais de l'épisode de l'écharpe ... je ne connaissais pas leurs "liens" ...

    4
    Vendredi 6 Mars à 15:59

    Elle ressemblait à un oiseau ... je la confonds toujours avec Isadora Duncan.

      • Vendredi 6 Mars à 16:48

        Isadora Dunca a été son élève... et l'élève lui a volé la vedette... elle a dépassé le maître !... Isadora Duncan est morte tragiquement à 50 ans : étranglée par son écharpe de soie, prise dans les rayons d'une roue de l'Amilcar GS de son garagiste Benoît Falchetto... Quand la réalité dépasse la fiction !... sarcastic  On peut dire que les vedettes font tout ce qu'elles peuvent pour se faire remarquer (faire le buzz dirait-on au 21é S.) même dans la mort !...

    3
    Vendredi 6 Mars à 11:39

    Combien tu la dis bien la danse de cette Aérienne qui effleurait le sol s'épanouissant en orchidée vivante.
    Tu le dis mieux que la figurine, ce bronze ne me semble pas traduire la ténuité vaporeuse qui devait se dégager de la danse de Loïe.

      • Vendredi 6 Mars à 11:50

        J'ai découvert la Loïe Fuller bien après avoir photographié la petite sculpture... C'est vraiment la sculpture qui m'a inspiré le texte... C'est curieux comme on "reçoit" l'Art différemment, d'une personne à une autre... Et justement, ce qui m'a époustouflée, c'est le pouvoir de ce petit bronze, de traduire la légèreté et le mouvement avec un matériau aussi dense... Le mystère de l'art... Je t'embrasse mon H.P.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :