• de l'équilibre...

     

    de l'équilibre...

     

    "Dieu nous a dotés du coeur comme régulateur des pensées carrées"   (Bachir) 

     

    http://attourabachir.over-blog.com/article-35617119.html

    un blog ami, délicieusement poétique (poèmes, nouvelles, réflexion personnelle au fil de la vie qui passe...)

    link

    « OrchidéesLes chansons les plus courtes... »

  • Commentaires

    9
    Mardi 17 Janvier 2012 à 19:37

    Je connais Bachir depuis longtemps, (depuis 2007) et de loin en loin, sa chaleur et sa lumière rayonnent spontanément...

    8
    Mardi 17 Janvier 2012 à 12:40
    Merci pour le partage, le blog de Bachir, lors de ma visite, m'a paru lumineux de chaleur et de sensibilité
    7
    Jeudi 12 Janvier 2012 à 22:52

    eh oui Dan ! fragile, et tendre petite fleur, qui ne souffre aucune compromission (surtout pas celle de la fleur coupée dans un vase !)

    6
    Jeudi 12 Janvier 2012 à 22:51

    Oui, je sais que tu aimes aussi les coquelicots ! La fleur poétique par excellence, fragile comme un papillon... Bachir était sur LGDM !... C'est là que je l'ai lu au départ ! Comme je lui faisais remarquer, il devrait classer ses billets par catégorie... Mais je suis certaine que tu trouveras une perle ou deux ou trois, il a une grande sensibilité empreinte de beaucoup de tendresse. Bises et bonne nuit ma belle !

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    5
    Jeudi 12 Janvier 2012 à 22:46

    Eh bien je t'aurais fait rire au moins ! Tu sais, c'est en souvenir de LGDM ! En souvenir du temps où j'étais Cerf-Volant ! J'adorais tes poèmes ! Sur ton blog on a un peu de mal à s'y retrouver (ce n'est pas un reproche, ça permet de flâner !) mais si tu classais un peu tout ça en catégories, tes visiteurs pourraient lire tes nouvelles sans chercher désespérément la suite ... J'avais aimé "la vendeuse de lapins" ! Comme il est beau ce texte ! Je me souviens (sans l'avoir relu) de ce tél portable qu'elle avait caché sur son coeur, et qui "vibrait" en la chatouillant quand son bien-aimé l'appelait ! Quelle charmante trouvaille !

    A propos du coquelicot, je l'ai choisi parce qu'il est une fleur de liberté (quand on le cueille, il meurt) et puis il est si léger, si fragile (comme le petit coeur de celui qui aime !). Et puis il a été chanté par Mouloudji que j'ai toujours aimé et qui est d'origine Kabyle...

    Bravo encore pour la phrase qui m'a tant plue ! Mais cependant, je me demande si on peut avoir à la fois du coeur, et des idées "carrées"... Je ne suis pas certaine... Mais peut-être doit-on comprendre que certains ont "les idées carrées" et que d'autres contrebalancent avec le coeur... Et voilà pourquoi ce sont toujours les mêmes qui pleurent !...

    Merci encore cher Bachir pour m'avoir permis d'illustrer ta belle phrase. Mes amitiés.  

    4
    Jeudi 12 Janvier 2012 à 22:26
    Un coquelicot comme un papillon... J'irai voir le blog de ton ami demain...
    Bises J.
    3
    Jeudi 12 Janvier 2012 à 22:22
    Merci Eva pour la publicité ( rires). Le coquelicot, une fleur qui me rappelle mon enfance, les champs tout rouges, les mains, le soleil du matin, et linsouciance...j'aime autant que toi "le sentier", tu as fait le bon choix.
    2
    DAN
    Jeudi 12 Janvier 2012 à 21:48
    Coquelicot, fleur si fragile qu'elle représente bien notre fragile existence !
    1
    Jeudi 12 Janvier 2012 à 20:09
    Un sentier, un coquelicot, de jolies notes de musique...

    Un très beau poème, merci Eva

    Bises
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :