• Deuil et colère, sacrifices des jeunes migrants...

     

     


    Hédi Guella/Babour Zammar/ par Hamhama2007

    PARIS. Appel d'associations maghrébines et de leurs ami(e)s à un "rassemblement de deuil, de colère, d'indignation et de solidarité pour stopper les politiques de mort des jeunes migrants en Méditerranée" :
    mercredi 12 septembre, à 18h30,
    devant l’Ambassade de Tunisie
    (métro Saint-François-Xavier, ligne 13)

    Encore une fois, plusieurs dizaines de Tunisiens ont disparu lors d’une tentative d’immigr

    ation vers l’Europe. L’embarcation de fortune avec 136 personnes à bord (dont 10 femmes et 6 enfants) a fait naufrage entre la nuit du 6 au 7 septembre 2012, à 20 km de l’île de Lampedusa. Seuls 56 migrants ont pu être sauvés par les garde-côtes italiens.
    Le nombre de disparus et de morts en Méditerranée ne cesse de s’accroître depuis l’avènement de la révolution en Tunisie le 14 janvier 2011, et atteint désormais près de deux mille victimes.
    L’hécatombe se poursuit dans une indifférence totale. Les responsables de ce drame sont :
    - le gouvernement tunisien. En tant qu’autorité, incapable d’apporter des solutions adéquates aux problèmes sociaux des jeunes tunisiens-nes (emploi, pauvreté, sécurité…), il ferme les yeux sur le trafic des passeurs mafieux, il laisse la jeunesse tenter l’immigration illégale et risquer la mort ou la désillusion. Il doit assumer les conséquences de ce drame;
    - l’Union européenne. Par sa politique anti-migratoire, de fermeture et d’externalisation des frontières, elle encourage l’immigration clandestine, sous le contrôle des passeurs et des réseaux mafieux, responsable de milliers de morts en Méditerranée.
    Les associations issues de l’immigration et de solidarité avec les migrants présentent leur sincères condoléances aux familles de toutes les victimes de ce drame, et :
    - appellent le gouvernement tunisien à assumer ses responsabilités en matière d’emploi, de lutte contre la pauvreté et de sécurité pour arrêter cette hécatombe ;
    - disent halte au trafic mafieux entre les deux rives de la Méditerranée ;
    - exigent du gouvernement tunisien le démantèlement des réseaux mafieux impliqués dans ce trafic ;
    - appellent les forces politiques et la société civile en Tunisie à prendre à bras le corps la question des "harragas" et à engager une campagne préventive dans ce sens ;
    - dénoncent les politiques inhumaines en matière d’immigration menées par les gouvernements de l’Union européenne ;
    - demandent la régularisation de tous les sans-papiers en France et en Europe.

    Appel à un rassemblement :
    mercredi 12 septembre, à 18h30,
    devant l’Ambassade de Tunisie
    (métro Saint-François-Xavier, ligne 13)

    Premiers signataires : ACORT, ADTF, AIDDA, AMF, ATMF, ASDHOM, ATTAC, Collectif 3C, CORELSO, CRLDHT, CSP 75, FCMA, FASTI, FSQP, FTCR, Manifeste des libertés, MCTF, REMCC, UNI’T, UTIT, AFAPREDSA,

    Contact : t.benhiba@gmail.com
    « Flora (Evelyn de Morgan 1894)Hôtel La Kasbah à Kairouan (Tunisie) »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    10
    Jeudi 13 Septembre 2012 à 07:58
    OUi c'est triste, révoltant !
    9
    Mercredi 12 Septembre 2012 à 16:11

    oui, comme tu dis Jean-Luc... Mais les lois des hommes ne répondent pas aux mêmes critères que celles de Dieu semble-t-il... 

    8
    Mercredi 12 Septembre 2012 à 16:03
    que ce soit le soleil , la terre , les forets ,la mer,... tout est l'oeuvre de dieu donc on devrait vivre librement la ou on aime et avec qui on aime
    7
    Mercredi 12 Septembre 2012 à 15:44

    Comme toi, ça me fait de la peine de me sentir impuissante devant ces injustices... Le soleil devrait briller pour tout le monde que diable !

    6
    Mercredi 12 Septembre 2012 à 15:36

    ce matin, en vitesse, j'ai fait ce billet, j'ai fait un copié collé du texte et le résultat est bien vilain, mais je me suis dit que le but n'était pas de faire joli puisque c'est d'une part, un appel à rassemblement pour ce soir 18h30 et que je n'avais pas le temps de taper le message, et que d'autre part, l'actualité -comme toujours- est si scandaleusement moche, que mon billet surligné de blanc conviendrait aussi bien.

    Plus que l'égoïsme individuel de chacun d'entre nous, l'irresponsabilité criminelle des maîtres de ce monde tue... et il faudra bien que ceux-là paient un jour... (que Dieu le veuille ou non) 

    5
    Mercredi 12 Septembre 2012 à 15:33
    condoleances pour toute ces victimes , moi aussi cela me mets en colere , il y a parfois des gens qui meritent de venir pour d'autre qui devraient quitter enfin , ....
    4
    Mercredi 12 Septembre 2012 à 15:16
    Dans un monde d'abondance l'égoïsme tue
    Que faire ?
    3
    Mercredi 12 Septembre 2012 à 12:51

    Le drame des boat people ne date pas d'aujourd'hui... et n'est pas spécial à la Tunisie : on se souvient du Vietnam en 1976, et plus récemment et toujours d'actualité : les jeunes naufragés du détroit de Gibraltar, qui s'embarquent clandestinement pour rejoindre l'Espagne, et qui perdent la vie... La Tunisie vers Lampedusa est un voyage sans retour pour la plupart des jeunes Tunisiens, et lorsqu'ils ne périssent pas en mer, ils périssent dans les incendies des logements des "marchands de sommeil"...(comme à Paris dernièrement)

    2
    DAN
    Mercredi 12 Septembre 2012 à 12:33
    Mais quelle genre de révolution ont-ils bien pu faire pour en arriver là...
    1
    Mercredi 12 Septembre 2012 à 12:15
    Insupportable situation, je suis d'accord ! bonne journée quant même Eva.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :