• Domme

     

     

    Je suis bien triste de n’avoir pas pu vous rencontrer…
    Comment vous reconnaîtrai-je dans une autre vie ?
    Devrai-je alors compter sur l’intervention des fées ?
    Sauront-elles bien suivre le fil ténu et joyeusement bondissant de votre écriture singulière ?Au moins puis-je vous imaginer tel que vous avez été parfois et tel que je vous ai préféré : extraordinairement juvénile, généreux et plein d’amour pour l’univers, le plus merveilleusement libre des hommes, juste parce que vous sembliez donner sans regret, sans arrière pensée, sans calcul d’aucune sorte…

    eva baila, texte et photos (copyright 2008
    © )




    Domme, Porte des Combes

    "La porte des Combes doit son nom au fait qu'une belle arche ogivale, encore solidement étayée par de lourdes murailles, à l'extrémité d'une ruelle à forte pente, donne soudain sur des combes qui, en ancien français, signifient des ravins, des trous de verdure. Pas un chemin au-delà de la porte. Rien que la verte campagne. Un simple sentier, au plus épais de hautes herbes encore mouillées de rosée matinale, descend rapidement vers de vieux potagers, à la limite d'un total abandon. A l'ombre de la pierre grise sur laquelle Domme est bâtie, on découvre de très anciennes petites carrières froides et noires, servant présentement à serrer les outils, les barils, le fourrage.

    De très profondes combes, au coeur d'une puissante jungle, d'un vert intense sous le ciel d'un bleu royal aujourd'hui. Une jungle, avec ses figuiers centenaires, ses antiques murettes de pierre, ses taillis de bambous arrosés d'un ruisseau coulant d'un trou dans les remparts. L'endroit parâït rarement fréquenté des humains; j'y suis seul en compagnie des oiseaux, des serpents...
    ... C'est, à Domme, un paradis dont j'aurais pu découvrir depuis longtemps l'existence, loin des falaises et de la rivière qui m'attiraient sans cesse. Pourquoi donc ne suis-je jamais venu par ici ? Un jardin de l'Eden ! C'est pour moi une découverte et un ravissement, à chacun de mes pas qui me conduit toujours plus bas, de jardins en jardins oubliés, envahis par la puissante végétation du milieu de l'été."

    François AUGIERAS in Domme ou l'Essai d'Occupation (Les Cahiers Rouges - Grasset)

    « Christophe ColombLe bonheur... si je veux ! »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    9
    Dimanche 16 Août 2009 à 12:27

    Domme est devenu très touristique ! (hélas !)

    8
    Dimanche 16 Août 2009 à 08:15
    Une belle vue sur la dordogne, que l'on peut voir s'il n'y a pas trop de monde. A+
    7
    Samedi 15 Août 2009 à 20:57

    Oui Marithé, c'est bien celui-là... La 1ère fois que j'y suis allée (il y a 38 ans) c'était un tout petit village perché calme et tranquille, aujourd'hui c'est un gros piège à touristes...

    6
    Samedi 15 Août 2009 à 19:33
    Est-ce Dommes dans le Périgord?
    J'avais aimé ce village

    Bises
    5
    Samedi 15 Août 2009 à 15:52
    Bonjour Eva, je passe te dire que tu me manques comme tous mes meilleurs amis et tu es une des premières amis que j'ai rencontré virtuellement quand j'ai débuté sur over-blog. Mon blog est en pause pour l'instant. J'avoue que l'amitié est certes virtuelle, mais j'ai toujours une douce pensée à ceux qui un jour m'ont ouvert leur porte de l'amitié, je me fais rare sur tous les blogs mais j'y reviendrais sûrement, bonne journée, je t'embrasse très fort et surtout prends-soin de toi et amuse-toi bien puisque la vie est courte.
    4
    Samedi 15 Août 2009 à 10:41

    Bisous Pierrot !

    3
    Samedi 15 Août 2009 à 07:05
    ça semble bien sympa cet endroit, dis donc...merci de ton gentil commentaire chez moi Eva, ça fait plaisir, mais tu sais, je ne fais rien d'exptionnel, jsute un peu de photo, et de bidouillage avec photoshop...je t'embrasse bien fort et te souhaite un bon week end...
    2
    Samedi 15 Août 2009 à 04:39
    Nice shots, beautiful landscape
    1
    Vendredi 14 Août 2009 à 22:26
    Texte magnifique.. je reviendrai le lire encore et encore..
    bisous
    clem
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :