• Edwin Muir

     

    La Charmeuse de serpents (Henri Rousseau)

     

    Oui, ton visage, mon amour, est le visage exact de l'humain :

    Celui qu'en esprit j'attendais depuis longtemps,

    Voyant bien le faux, cherchant le vrai,

    Te rencontrant comme un voyageur son répit

    Soudain, après tant de fausses routes et de vallées

    De rocaille. Oui, soudain, tu fus devant moi.

    Mais comment te nommer ? Une source parmi les eaux usées,

    Un puits ouvert dans un pays de sécheresse,

    Ou tout ce qui est honnête et bon, un oeil

    Oui rend le monde enfin lumineux. Ton coeur

    Offre simplement, offre le premier don,

    Le premier monde de bonté, la moisson, la graine

    Fleurie, l'âtre, la terre constante, la mer vagabonde,

    Ni beaux, ni rares en aucune façon,

    Mais, comme toi, au diapason de la Création.

     

    Edwin Muir

    Lieu Secret  (traduit de l'anglais par Alain Suied)

     

    « Couleurs, vous êtes des larmes...écrire... »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    7
    Jeudi 19 Décembre 2013 à 19:09

    rires ! Bonne soirée ma Danae ! 

    6
    Jeudi 19 Décembre 2013 à 18:27
    Du coup j'ai regardé de plus près !!!! lol oui en effet
    5
    Dimanche 15 Décembre 2013 à 17:04

    Moi aussi j'aime beaucoup la Charmeuse de serpents... (c'est un peu Danae sur la Place Jemma El Fnah !)

    4
    Dimanche 15 Décembre 2013 à 13:13
    Un beau cri d'amour accompagné d'une photo du Douanier dont j'aime bien la composition . Bon dimanche Eva
    3
    Samedi 14 Décembre 2013 à 22:45

    le plus souvent, je trouve le poème, et l'image vient de suite après ! Bonne nuit Dan 

    2
    DAN
    Samedi 14 Décembre 2013 à 19:49
    Tu as le don de trouver les illustration aux textes, celle-ci "colle" bien avec le texte !
    1
    Samedi 14 Décembre 2013 à 19:21
    C'est magnifique
    Bon week-end
    A bientôt
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :