• Egon Schiele, peintre et poète.

     

    Egon Schiele, peintre et poète.

     

    "Je voulais regarder les Hommes en colère avec amour

    Pour obliger leurs yeux à me rendre la pareille

    Et les envieux, je voulais les combler de cadeaux et dire

    Que je ne valais rien...

    J'entendais de doux vents-tourbillons

    Fendre les lignes d'air

    Et la jeune fille,

    Qui lisait d'une voix plaintive,

     

    Egon Schiele, peintre et poète.

     

    Et les enfants

    Qui me regardaient avec de grands yeux

    Et répondaient par des caresses aux regards que je leur rendais

     

    Egon Schiele, peintre et poète.

     

    Et les nuages au loin, 

    Ils posaient leurs bons yeux plissés sur moi.

     

    Egon Schiele, peintre et poète.

     

    Les jeunes filles blafardes et blanches me montraient 

    Leurs jambes noires et leurs jarretelles rouges

    Et parlaient avec des doigts noirs.

     

    Egon Schiele, peintre et poète.

     

    Mais moi je pensais aux mondes lointains :

    digitales.

    Si j'étais là moi-même,

    Je l'avais à peine su."

     

    Egon Schiele  

    J'aimais tout. (Recueil : Moi, l'éternel enfant)

     

    Egon Schiele, peintre et poète.

     

    "Les grands arbres

    Marchaient tous le long de la route.

    Des oiseaux grelottant y gazouillaient.

    A grandes enjambées, faisant de méchants yeux rouges,

    Je parcourus les routes mouillées." (Egon Schiele)

     

     

     Egon Schiele, peintre et poète.     Egon Schiele, peintre et poète.      Egon Schiele, peintre et poète.

      

    Egon Schiele, peintre et poète.

     

    "C'est au plus profond de l'être, entre l'âme et le coeur, qu'on ressent un arbre d'automne au milieu de l'été. C'est cette mélancolie que je veux peindre." (Egon Schiele) 

     

    Lire également sur le site CENDRE ET BRAISE Egon Schiele : le sentiment du tragique de la vie 

      

    « Lettre d'Ulysse à une sirène.Edouard Boubat »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    14
    Dimanche 17 Mai 2015 à 23:09

    @ Henri-Pierre : je suis venue à Shiele par les arbres et la poésie... et je l'ai aimé...

    13
    Dimanche 17 Mai 2015 à 19:49
    Henri-Pierre

    J'ignorais la poésie de Schiele, elle me semble désormais complémentaire de sa peinture.
    Lucidité hallucinée.

    12
    Samedi 18 Avril 2015 à 08:33

    @ El Duende : Je me souviens très bien, tu m'avais raconté cette visite à Klimt... J'aimerais tant les voir... On connait Schiele pour ses nus, beaucoup moins pour ses paysages, eux aussi parfois si dramatiques (les arbres surtout) et sa poésie... C'est le billet sur ton site qui m'a incitée à chercher un peu sur ce couple disparu très jeune et tragiquement. J'ai lu aussi que le père de Schiele était mort de syphilis, ce qui explique le morbide de sa vision du sexe et de la nudité. Je t'embrasse J.

     

    11
    el duende
    Vendredi 17 Avril 2015 à 19:33

    Un très beau post avec de superbes reproductions dont certaines m'étaient inconnues.(notemment les paysages qui sont moins tragiques)  Ses mots aussi me touchent. Ils lèvent le voile sur cette personnalité torturée. Si tu passes à Vienne (en Autriche) je sais que tu ne le rateras pas. Pour ma part, j'étais allée au musée du Belvédère pour.... le baiser de Klimt qui se trouve en fin de parcours sous verre... Mon choc émotionnel, ne fut pas "le baiser" mais la série de Schiele qui ne peut laisser quiconque indifférent ... Tout dans sa peinture évoque la douleur : les coloris, les postures et les grands traits noirs dont il enceint les corps... bises Eva. 

    10
    Jeudi 16 Avril 2015 à 08:49

    Cette torture-là, celle de l'art, est la seule qui soit belle. Etonnant -je n'avais jamais vu son portrait- comme cette photo-là ressemble à l'âme de ses tableaux !!

    9
    Mardi 14 Avril 2015 à 22:47

    Une superbe série qui offre une très belle vision d'ensemble de l'artiste à travers ses toiles mais aussi à travers ses mots; des mots que je ne connaissais pas et qui m'émeuvent au plus profond. Ce dernier tableau que tu as choisi est un bouleversement de l'âme, comme "un arbre d'automne au milieu de l'été"...Amicalement :)

    8
    Mardi 14 Avril 2015 à 08:53

    Bonjour Myrto, je crois que le recueil "J'aimais tout" existe en édition bilingue. Il me semble avoir lu ça quelque part sur le net en faisant mon billet. "Sortir de la torpeur" des jours médiocres ou simplement du morne quotidien, c'est un peu le bénéfice également de l'errance sur le web... Le net n'est pas seulement "une toile"... c'est aussi une fenêtre ouverte sur le monde, un monde qui n'est pas si virtuel que ça finalement, s'il donne l'occasion de découvrir et de reculer les limites du possible en matière de communication... Bonne journée Myrto, je t'embrasse.

    7
    Mardi 14 Avril 2015 à 01:40

    De tous les expressionnistes allemands c'est celui que j'aime le plus. Il me va droit à l'âme. Et jusqu'ici je n'avais rien lu de ses écrits. Merci Eva, mille fois ! ce documents est un bonheur qui me sort de la torpeur des jours médiocres. Je t"embrasse.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    6
    Lundi 13 Avril 2015 à 23:59

    @ Francesco : Egon Schiele aimait tout ! oui, j'ai déjà entendu ça quelque part... Et moi j'ai commencé à l'aimer par ses arbres... et cette photo qui ressemble tellement à ses auto-portraits... Et ses nus qui sont tellement représentatifs de l'association Eros-et-Tanatos...

    5
    Lundi 13 Avril 2015 à 22:57

    "j'aimais tout", cette simple petite phrase, dis déjà tout de Egon Schiele, un artiste à la personnalité tragique, absolue et "totale", un artiste que j'aime profondément, dans toutes ses expressions artistiques, j'adore ses paysages mélancoliques, ses autoportraits, et la sensualité sombre et déchirante de ses nus… un artiste d'une douceur nue et bouleversante...

    Merci Eva de ce cadeau!   

    4
    Lundi 13 Avril 2015 à 20:29

    Tragique et superbe !

    Merci Eva pour le lien , partie lire quelques lignes et regardé quelques expos, très beau !

    Je t'embrasse , bonne soirée

    3
    Lundi 13 Avril 2015 à 19:53

    Superbe la présentation

    A bientôt

    2
    Dimanche 12 Avril 2015 à 23:43

    oui Dan, c'est un auto-portrait, il en a fait de nombreux. La poésie de Schiele est beaucoup moins connue que sa peinture.

    1
    DAN
    Dimanche 12 Avril 2015 à 23:32

    Quelle expressivité dans les regards, le premier tableau doit-être un autoportrait tant il ressemble à son auteur !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :