• Ernesto Guevara

     

     

     

    Ernesto Guevara de la Serna est né en Argentine, à Rosario de Santa Fé, un port sur le fleuve Parana. L'acte de déclaration de naissance indique la date du 14 juin 1928, mais on sait aujourd'hui que l'évèvenement est survenu en réalité un mois plus tôt.

     

    Le 9 octobre 1967 à La Higuera (Bolivie) l'ordre d'exécution arrive par radio. L'homme de la CIA et les officiers présents informent le Che de la sentence. Guevara est abattu à 13h. Le tireur est le sergent Mario Teran auquel on a recommandé de ne pas toucher le visage et de faire en sorte que les blessures semblent avoir été reçues au cours d'un combat...


    A lire : Che Guevara éditions Fayard collection "Images"

    « Chambord (2)Chambord, les terrasses du château (3) »

  • Commentaires

    18
    Mercredi 12 Octobre 2011 à 23:26
    J'adore cette chanson qui a bercé ma jeunesse, mais mes illusions ont été perdues lorsque j'ai lu plus tard, comment il était devenu un homme sanguinaire et implacable, un futur tyran probablement. Un grand ami de notre très cher Fidel...
    17
    Lundi 10 Octobre 2011 à 17:21

    C'est qu'il était beau le Che ! ça n'a rien d'étonnant à ce que les jeunes filles continuent à l'aimer...

    16
    Lundi 10 Octobre 2011 à 14:11
    Ma petite-fille (qui, pourtant n'a rien de révolutionnaire à ma connaissance ...) a chez elle une photo du Che ... j'en ai été très étonnée, mais ravie !
    Massoud me le rappelait, même si les circonstances étaient différentes
    Bonne journée chère eva, bisous
    Nelly
    15
    Dimanche 9 Octobre 2011 à 19:00

    Oui, tu as tout dit ! L'être humain a besoin de mythes... En tout cas, moi, j'en ai besoin, autant que lorsque j'avais 18 ans... J'ai besoin du Che, comme j'ai besoin de Lorca, comme j'ai besoin d'Ulysse et des Oranges du Jardin des Hespérides... Je veux croire à un monde meilleur et plus fraternel, comme je veux croire à la Poésie et au Paradis Terrestre...

    14
    Dimanche 9 Octobre 2011 à 18:29
    L'être humain a besoin de mythes et il incarnait superbement l'espoir du peuple en la possibilité d'un monde meilleur. Parce qu'il est mort jeune, son image n'a pas eu le temps de se dégrader. Au contraire, il laisse une dernière image dans une posture christique qui ne peut que frapper les esprits... Le mythe continue ainsi sa vie...
    13
    Dimanche 9 Octobre 2011 à 17:34

    ah bon ? moi aussi, je suis d'accord avec moi ;-))

    12
    Dimanche 9 Octobre 2011 à 17:33

    donc, tu as lu ma réponse, et je n'ai rien à ajouter non plus...

    11
    Dimanche 9 Octobre 2011 à 17:32
    Je suis bien d'accord avec vous Eva.
    10
    Dimanche 9 Octobre 2011 à 17:31

    il est facile de ne rien rater quand on n'entreprend rien...

    9
    DAN
    Dimanche 9 Octobre 2011 à 17:25
    Tout à fait d'accord avec Henri-Pierre aussi je ne trouve rien à ajouter à son commentaire.
    8
    Dimanche 9 Octobre 2011 à 17:19
    Merveilleuse interprétation de Joan Baez pour un beau romantique qui a à peu près tout raté. (je pense que je vais me faire étriller). Bisous et bonne fin de journée. Dominique
    7
    Dimanche 9 Octobre 2011 à 13:07

    oui, je ne suis pas surprise... Les révolutionnaires ne peuvent pas être des moutons... Quand on adhère aux idées révolutionnaires, on ne peut être qu'un lion en cage... et forcément, on se fait tirer à bout portant... On prend toujours des risques quand on défend des idées que l'on croit justes... Le changement se fait toujours dans la douleur, Ataturq n'a pas transformé la Turquie avec douceur, et pourtant il le fallait bien... 
    MAIS... on se fait descendre aussi quand on est pacifiste !! Le mieux c'est de faire partie du troupeau bêlant... ou bien de se retirer loin de tout dans une caverne, et de méditer...  

    6
    Dimanche 9 Octobre 2011 à 12:58

    je sais tout cela... on ne fait pas la révolution avec les bisounours... Il était aussi très dur et exigeant avec lui-même... Le Che, c'est mon amour, il avait tout pour filer un petit bonheur pépère... il a tout sacrifié... Il est devenu une icône parce qu'il est mort ainsi... il ne sera jamais vieux, il ne sera jamais un despote ventripotent... J'ai toujours beaucoup d'admiration pour ceux qui vont jusqu'au bout de leur idéal, en dépit de tout...

    5
    Dimanche 9 Octobre 2011 à 12:49
    http://www.rue89.com/2007/09/29/rene-burri-che-guevara-etait-comme-un-lion-en-cage
    Une rencontre...
    4
    Dimanche 9 Octobre 2011 à 12:05
    Figure révolutionnaire d'un romantisme inouï, mais il ne faut pas oublier qu'il sut se montrer aussi, à la fin, d'une grande cruauté (simulations d'exécution entre autres)

    Ce qui n'excuse en rien les méthodes de la CIA.
    3
    Dimanche 9 Octobre 2011 à 11:19

    J'ai hésité entre cette version et celle de Victor Jara... Il y a des quantités de video en hommage au Che, toutes plus intéressantes et plus bouleversantes les unes que les autres. J'ai choisi celle-ci parce que les images sont très belles, et puis la voix de Joan Baez...

    2
    Dimanche 9 Octobre 2011 à 11:11
    Tu me mets à genoux ce matin. J'en ai eu la chair de poule ! Tu viens de réouvrir mes années estudiantines où la photo du Che trônait sur une étagère dans ma chambrette...
    Au delà de la belle voix de Joan, de la série de photos émouvantes, je note le message subliminal : le code barre comme des barreaux à écarter : c'est génial! Tiens, je vais accomplir mon devoir. Ce sera un pas de fait ! Bises. J;
    1
    Dimanche 9 Octobre 2011 à 10:28
    el comandante
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :