• Exit.

    Exit.

     

    C’est la fuite en avant, d’un archange déchu aux ailes de pierre

    C’est la fuite éperdue d’un ange déçu aux chevilles de vent,

    En quête d’Absolu,

    Perdu dans l’étroit et noir passage du Rien…

    Exit...

     

    eva, ce 12 mars 2015

     

    Photo et tableau Michel Giliberti

    Site du peintre Giliberti link 

     Blog de Michel Giliberti link

     

    « Un jardin médiéval.Mark Rothko »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    20
    Lundi 18 Juin à 10:52

    Merci chère Maïa... Moi qui boude depuis des années mon blog car la nouvelle administration est devenue insupportable, vous me donnez envie de le taquiner de nouveau. Merci aussi pour ce beau texte. Je vous embrasse.
    MG

      • Lundi 18 Juin à 11:09

        La nouvelle version de votre site web est merveilleusement séduisante Michel, et là-bas une certaine photo qui s'apparente à une nature morte m'a séduite en particulier... Un bouquet sur une table dressée, une photo du passé qui rattrape le présent quelque peu fané (je n'ose pas dire délabré)... toute une parabole réaliste et sombre d'une vie qui fut pourtant heureuse... J'adore cette photo... peut-être en ferai-je un billet (si vous le permettez). Je vous embrasse aussi, de si loin...

    19
    Samedi 14 Mars 2015 à 10:29
    Henri-Pierre
    Satané correcteur Eva : Oui, il fallait décoder pour lire "tes mots ont saisi l'âme de l'image"
    je suis quand même plus à l'aise avec le PC qu'avec la tablette...
    Muchos besos
    18
    Samedi 14 Mars 2015 à 10:17

    @ Myrto : si je commence à croire que le visiteur se retrouve dans mes gribouillages, ma tête va finir par enfler ! Bises !

    17
    Samedi 14 Mars 2015 à 10:16

    @ Francesco : tu as raison, rien ne sert de courir... :-)

    16
    Samedi 14 Mars 2015 à 10:15

    Hola Henri-Pierre ! après décodage de ton com je réalise que je n'avais pas perçu la fuite du temps... Je n'avais vu que la fuite du "moi"...  Aussi ai-je stoppé le "moi"... il est assis tranquillement, et il attend... Besos amigo !

    15
    Samedi 14 Mars 2015 à 09:35

    Un petit coucou ma chère Eva, avant que ma fille n'arrive. Oui la grotte t'aurait plu ! Bises et bonne semaine.

    14
    Samedi 14 Mars 2015 à 06:48
    Henri-Pierre

     Hola Evita , l'illustration est il est vrai très troublante au point de conjonction de l'imaginaire et du réel, t'es mots ont sais l'âme de l'image que tu arrêtes dans sa fuite. Ainsi  soit-il pour tou(s)t ce qui nous échappe, en retenir l'essence et conjurer le temps qui passe.

    13
    Samedi 14 Mars 2015 à 01:20

    C'est la peinture que j'aime, celle qui impressionne au sens premier, qui atteint.

    Eva, Eva tes textes, tes mots sont fait pour moi. Exactement.( Au risque de paraître présomptueuse mais tant pis) Bises et belle nuit à toi.

    12
    Vendredi 13 Mars 2015 à 18:59

    Exit… Ton texte est très intense et troublant Eva… même si je n'aime pas trop, je l'avoue, le mot "fuite", en général...

    11
    Vendredi 13 Mars 2015 à 12:02

    Coucou ma chère Eva, j'ai flairé les mimosas, j'ai visité ton jardin médiéval et me voici maintenant dans le passage du rien, alors je fuis comme le bel homme croqué par Michel Giliberti !!! Gros bisous

    10
    Vendredi 13 Mars 2015 à 00:02

    Belle allégorie!

    Bonne fin de semaine lumineuse et chal-heureuse!

    9
    Jeudi 12 Mars 2015 à 20:31

    Un superbe tableau de Michel Giliberti encore transcendé par tes mots Eva. Une union très intense de l'image et de la poésie ! Bonne soirée et bien amicalement :)

    8
    Jeudi 12 Mars 2015 à 16:26

    Bonjour Dan, oui, je n'ai pas retrouvé la toile initiale de Michel, et je ne sais pas le titre du tableau... J'ai juste demandé la permission de publier la photo ici... Il n'a pas vu le texte.... 

    7
    DAN
    Jeudi 12 Mars 2015 à 16:04

     

    Le texte et la photo vont si bien ensemble qu'on aurait pu croire créés par une seule personne !

     

    6
    Jeudi 12 Mars 2015 à 14:18

    @ Merci Manel, bonne journée à toi également ! trop contente de te retrouver !

    @ Photoem : personne n'appartient à un autre, et la fuite est parfois inéluctable, même si c'est au bord du Noir...

    5
    Jeudi 12 Mars 2015 à 12:01

    Bonjour Eva,
    Merci pour partager ce beau travail de Michel Giliberti.
    Je te souhaite une belle journée.

    4
    Jeudi 12 Mars 2015 à 10:45

    Bonjour Eva,     au premier regard, j'ai vu des bras des bras de pierres qui tentaient d’empêcher une évasion du cauchemar d'un couloir sans fin. Je pense à tous ceux qui tentent de fuir; fuir de n'importe où, de n'importa quoi.

    3
    Jeudi 12 Mars 2015 à 09:38

    Bonjour Wolfe, les deux : le personnage est le sujet d'un tableau de Michel Giliberti (liens à droite du billet) qui a été intégré en superposition à une photo-montage par Michel Giliberti lui-même.

    2
    Jeudi 12 Mars 2015 à 09:34

    Bonjour

    J'adore, c'est un tableau?

    Bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :