• Fleurette de Nérac

     


    La Baïse à Nérac (Lot et Garonne)

    Fleurette (disparue le 25 août 1592) est un personnage réel de l'Histoire de France, mais dont la vie semble avoir été romancée. Fille d'un jardinier du château, elle connut le futur roi Henri IV et eut une aventure amoureuse avec celui-ci dans les années 1571-1572. Lorsque le roi la quitta, la légende dit qu'elle se noya de désespoir dans un lavoir. En réalité, Fleurette vécut encore pendant 20 ans après cette aventure...



    Château de Nérac où le père de Fleurette travaillait comme jardinier du roi.





    "Fleurette à cet amour donna toute sa vie, Henri Prince d'Albret, ne lui donna qu'un jour" 

    photos eva ©

    « la non demande en mariageL'amour et le crâne (Charles Baudelaire) »

  • Commentaires

    28
    valy l
    Vendredi 8 Août 2014 à 19:01
    Une belle histoire que vous nous contez là et dans une région qui à l'air bien magnifique.
    27
    Mardi 13 Avril 2010 à 21:29

    non, je ne le fais jamais ! d'ailleurs je ne sais pas si c'est vraiment la tradition à cet endroit !

    26
    Samedi 3 Avril 2010 à 19:37
    As-tu jeté une piécette dans le bassin ?
    heureusement que toutes les déflorées par Henri ne se sont pas jetées à l'eau !
    25
    Mercredi 16 Décembre 2009 à 23:50

    ce devait être après un orage !

    24
    Mercredi 16 Décembre 2009 à 22:27
    Bon je ratrappe mon retard , c'est une belle ville , par contre l'eau un drolement marron ?
    23
    Mardi 8 Décembre 2009 à 20:58

    Merci Philippe !

    22
    Mardi 8 Décembre 2009 à 20:57

    Ouiiiii ! les truffes, et les cèpes ! miam !

    21
    Mardi 8 Décembre 2009 à 20:57

    certains le prétendent !

    20
    Mardi 8 Décembre 2009 à 20:56

    au moins, il avait l'excuse d'être un prince...

    19
    Mardi 8 Décembre 2009 à 19:32

    Je te remercie Benissa... c'est très sympa !

    18
    Mardi 8 Décembre 2009 à 19:31

    Ce n'est pas triste ! c'est une légende...
    elle ne s'est pas suicidée tout de suite, elle a attendu 20 ans !

    17
    Mardi 8 Décembre 2009 à 19:31

    oui ! mais il y en a d'autres !...

    16
    Mardi 8 Décembre 2009 à 16:17
    elle est bien jolie cette histoire, quoiqu'un peu goujat le prince !!!
    15
    Mardi 8 Décembre 2009 à 14:42
    Bon d'accord, revenons dans le sud-ouest. Est-ce de là que vient l'expression "conter fleurette" ? Ce serait joli. Bonne journée à vous. Dominique
    14
    Mardi 8 Décembre 2009 à 13:37
    Jolie légende... Ce château que je ne connais pas est splendide...
    C'est dans ton coin que l'on déguste des truffes, non?
    On a envie d'aller déguster l'omelette aux truffes !
    Amitié Eva
    13
    Mardi 8 Décembre 2009 à 12:06
    Absolument superbe, j'aime beaucoup la première, bravo !
    12
    Mardi 8 Décembre 2009 à 08:54
    Toute la famille de Maman habite PAU alors, la réputation de notre bon roi Henri IV, n'est plus à faire pour moi. Ton article avec N. Mouskouri m'a inspirée pour aujourd'hui: je me suis permis de faire référence à ton blog avec un lien. Bonne journée.
    11
    Mardi 8 Décembre 2009 à 08:41
    un grand merci de nous avoir compter fleurette ;)

    bises
    10
    Mardi 8 Décembre 2009 à 08:11
    oh! le salaud de roi!
    9
    Mardi 8 Décembre 2009 à 07:55
    bonjour c'est un peu triste cette histoire mais le cadre fait rêver !!
    bise et bonnejournée
    8
    Mardi 8 Décembre 2009 à 07:39

    Fleurette est émouvante dans son abandon, mais aussi dans son chagrin qui l'a conduite là..

    7
    Mardi 8 Décembre 2009 à 07:39

    C'est que le futur Henri IV était déjà un sacré cavaleur !

    6
    Mardi 8 Décembre 2009 à 07:38

    l'histoire est belle puisque c'est une histoire d'amour, et la région est... riante et généreuse !
    Merci de votre visite Valy...
    eva.

    5
    Mardi 8 Décembre 2009 à 06:31
    Un personnage qui m'est totalement inconnu. Encore un amour déçu comme l'histoire en a tant connu, alors?
    4
    Lundi 7 Décembre 2009 à 23:48

    Certains le prétendent, et cette expression est passée en anglais et devenue flirt, puis de nouveau francisée en flirter...

    3
    Lundi 7 Décembre 2009 à 23:44
    C'est beau, ce pays! Quant à Fleurette, elle a fait fantasmer le sculpteur, il me semble. Lascivité digne de nos starlettes de tabloïds ! Bonne nuit, eva. Le marchand de sable va passer !J
    2
    Lundi 7 Décembre 2009 à 21:29
    Jolie et triste histoire. Serait-ce de là que vient l'expression : conter Fleurette ?
    1
    Lundi 7 Décembre 2009 à 21:03
    Ce fut un amour fugitif pour lui et langoureux pour Fleurette.
    bonne soirée et bises
    clem
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :