• Georges Braque, l'atelier normand.

    Georges Braque.

     

    Lithographie en couleur de Georges Braque pour "LOrdre des Oiseaux" de Saint-John Perse 

    Saint Paul de Vence, Fondation Maeght

     

    Georges Braque.

     

     

    Depuis les années 1900 Georges Braque évolue au centre d’un cercle de poètes, Guillaume Apollinaire, Max Jacob, Pierre Reverdy, qui accompagnent les avant-gardes. Au lendemain de la seconde guerre mondiale, alors que la place de la gravure et de la lithographie grandit dans son travail, Braque retourne vers les poètes. Avec chacun d’eux il entretient une relation personnelle fondée sur de fructueux allers-et-retours créatifs.

    Georges Braque a illustré plus d’une cinquantaine d’ouvrages d’écrivains et de poètes, qui sont nombreux à avoir fait le voyage à Varengeville : Frank Elgar, Paul Eluard, Marcel Jouhandeau, Jacques Prévert, Georges Ribemont-Dessaignes… Un motif commun traverse ces ouvrages : l’oiseau, sur lequel Saint-John Perse compose en 1962 pour les quatre-vingts ans de Braque, « L’ordre des oiseaux » accompagné de douze eaux fortes du peintre.

     

     

    « Bernard Palissy au Louvre-Lens.Vertigo... »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    2
    Dimanche 1er Septembre à 19:03

    Une république idéale de poètes et artistes...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :