• Guy de Maupassant à Venise...

     

    Venise

     

    "Et cependant quelques-uns de ces canaux, les plus étroits, sont parfois délicieusement bizarres. Les vieilles maisons rongées par la misère y reflètent leurs murailles déteintes et noircies, y trempent leurs pieds sales et crevassés, comme des pauvres en guenilles qui se laveraient dans des ruisseaux. [...] On a rêvé une vaste cité aux immenses palais, tant est grande la renommée de cette antique reine des mers. On s'étonne que tout soit petit, petit, petit ! Venise n'est qu'un bibelot, un vieux bibelot d'art charmant pauvre, ruiné, mais fier d'une belle fierté de gloire ancienne."

     

    Guy de Maupassant "Venise"  Gil Blas, 5  mai 1885

    photo eva.


    « Photo sepiaMaupassant et Naples... »

  • Commentaires

    14
    Dimanche 9 Septembre 2012 à 22:59

    Les personnes que je connais ont trouvé que Venise est bourrée de touristes... J'ai fait abstraction des touristes, et je n'ai vu que les Vénitiens et les Vénitiennes, qui prennent le vaporetto pour aller au travail, et parlent entre eux assez fort, et d'une façon très volubile... J'ai adoré Venise, et je ne rêve que d'une chose : y revenir :-)

    13
    Dimanche 9 Septembre 2012 à 12:41
    J'ai toujours rêvé de m'imprégner de l'atmosphère de Venise...Réaliserai-je ce projet un jour ...Comme de nombreuses villes européennes, elle semble avoir gardé le charme d'antan, en améliorant les questions d'hygiène. Je me laisse aller à espérer que ces vieilles cités villes européennes ne deviendront pas des "villes musées", mais là...
    12
    Lundi 6 Février 2012 à 23:16

    je ne suis pas restée longtemps hélas, mais c'est ce que j'ai voulu faire immédiatement ! Bien plus que "faire" les magasins !  

    11
    Lundi 6 Février 2012 à 22:45
    Et c'est ce Venise-là qui nous fascine et de plus, rares sont les touristes qui sortent des circuits balisés pour se perdre dans cette vraie cité
    10
    Lundi 30 Janvier 2012 à 12:50
    C'est une belle balade
    A bientôt
    9
    Dimanche 29 Janvier 2012 à 21:48

    ah oui ? c'est un peu comme dans le Pays de Bray (éthymologiquement "pays de boue")

    8
    Samedi 28 Janvier 2012 à 21:18
    Ta photo est belle. On s'y croirait... presque au ras de l'eau...Pour ma part, j'ai aimé me perdre dans les ruelles et les placettes désertées de la masse des touristes...
    Pour la petite histoire, les vrais vénitiens sont perclus de rhumatismes !
    7
    Samedi 28 Janvier 2012 à 18:13

    Quel bonheur de vous voir passer cher Michel...

    6
    Samedi 28 Janvier 2012 à 18:12

    Ma photo, elle serait bien meilleure s'il n'y avait pas autant de gondoles (avec les touristes dedans !)

    5
    Samedi 28 Janvier 2012 à 17:23
    Venise, à chaque fois qu'on s'y retrouve, il suffirait de peu pour qu'on y dépose nos valises. On croit la connaître depuis toujours, une cité qui semble nous attendre éternellement
    4
    Samedi 28 Janvier 2012 à 10:08
    Ah quel bonheur de repasser par ici chère Eva et de voir que vous n'avez rien perdu de vos poétiques attaches...
    3
    DAN
    Samedi 28 Janvier 2012 à 09:13
    Mais oui ma chère Eva, ta photo est splendide ;-)
    Quant à se perdre dans Venise c'est ce qui nous est arrivé ma femme et moi l'année dernière, en fait on ne perd vraiment jamais dans la cité des doges, on visite un peu plus longtemps voila tout !
    2
    Samedi 28 Janvier 2012 à 09:00

    et tu ne me dis rien de ma photo ? LOL ! tu sais quand je suis allée à Venise, j'ai fait abstraction complète de la foule touristique et déambulante... et j'ai vraiment eu l'impression d'y être à l'époque de Casanova... de pouvoir le croiser (des yeux) sur le toît de sa prison (en train de s'évader)...  Oui, Venise ressemblait à l'idée que je m'en faisais... et quand on sécarte du grand canal et des boutiques des rues les plus fréquentées, on peut se perdre à Venise, se perdre et se perdre... Ah que j'ai aimé cela ! et que j'aurais eu plaisir à le faire avec Maupassant qui aimait tant les voyages...

    1
    DAN
    Samedi 28 Janvier 2012 à 08:08
    Comme il parle bien de Venise ce grand homme, à part la misère qui est quelque peu écarté, Venise ressemble encore à sa description !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :