• Hommage à Mohammed Nabbous

     

     

    Mohammed Nabbous le fondateur de Al Hurra TV en Libye, a été abattu le 19 mars lors d'une fusillade pendant qu'il tournait. Il laisse une jeune épouse qui attend un bébé. Mohammed Nabbous était connu pour son grand courage physique, il s'approchait très près des combats et des explosions pour donner la vision la plus précise des violences de ce régime.

     

    Son épouse qui a pris la parole en ligne quelques heures après son décès, a demandé que son travail se poursuive :

     

    "Il est mort pour sa cause, et espérons que la Libye sera libre. Merci à tous. Priez pour lui.  Et n'arrêtons pas de faire ce que nous faisons jusqu'à ce que ce soit fini. Ce qu'il a commencé doit continuer, peu importe ce qui va se passer... J'ai besoin que tous, vous fassiez ce que vous pouvez"

     

    La mission de Mohammed Nabbous était de faire passer les informations sur ce qui se passait en Libye au reste du monde. Il disait : "Je n'ai pas peur de mourir, j'ai peur de perdre la bataille"

    « Un thé au Sahara (Paul Bowles)Madame Bovary (Gustave Flaubert) »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    9
    Samedi 26 Mars 2011 à 14:26

    J'ai vu moi aussi ce reportage, et ça m'a bouleversée...

    8
    Samedi 26 Mars 2011 à 12:25
    Exécuté à quelques heures de l'arrivée des premiers avions européens... Et en plus il avait prévenu que peut-être le lendemain il serait mort. (Vu jeudi sur envoyé spécial).
    Il n'y a pas de mots n'est-ce pas...
    7
    Vendredi 25 Mars 2011 à 20:15
    J'ai vu le reportage bouleversant sur cet homme de liberté!Merci Eva pour cet hommage.
    6
    Vendredi 25 Mars 2011 à 13:01

    Il n'a rien demandé, et il n'a pas non plus demandé à venir. Mohammad Nabbous représente tout ce que je ne suis pas capable de donner pour un idéal... La plupart de ses camarades sont des jeunes qui ont étudié ailleurs, qui sont revenus au pays pour faire la révolution... Ils pouvaient tout aussi bien rester dans les pays "démocratiques" où ils avaient étudié. ça s'appelle "l'amour de son pays" et donner la vie, ça s'appelle "regarder vers l'avenir" avancer. Son épouse partageait les mêmes idées que Mo et elle ne l'empêchait pas de s'engager. Souvenez-vous de la chanson de Brassens "Les oiseaux de passage" : regardez-les voler, ils respirent un air qui ferait éclater vos poumons, et pourtant, ils ont aussi (comme vous) femme et mère et "savent les aimer, aussi bien que vous, mieux !" .... 

    5
    Vendredi 25 Mars 2011 à 12:18
    C'est ce que l'on nomme un dégat collatéral. C'est la guerre non ? Le petit à venir n'a pourtant rien demandé.
    4
    Vendredi 25 Mars 2011 à 09:08
    Le courage et l'abnégation de quelqu'un qui va jusqu'à accepter de donner sa vie pour une juste cause force le respect. Que le combat de tous ceux qui ont la même aspiration ne soit pas vain, c'est ce que nous devons tous souhaiter. Les aider doit être un honneur.
    3
    Vendredi 25 Mars 2011 à 09:04
    Il y a des hommes courageux, il l'était, tout comme ceux qui travaillent autour de la centrale au Japon ! Un désastre cette guerre en Libye, ça ne finira donc jamais des hommes en lutte avec d'autres hommes !Bises Eva merci pour ce reportage.
    2
    Vendredi 25 Mars 2011 à 08:51

    J'ai vu hier soir sur "Envoyé spécial" un reportage sur ce garçon, et j'ai été tellement bouleversée que j'ai cherché une video sur lui. Sur you-tube il y a d'autres videos, des videos directes, des videos qu'il faisait envers et contre tout... et il y a laissé sa vie... C'est terrible, on ne peut pas rester insensible au courage immense de ce peuple.

    1
    DAN
    Vendredi 25 Mars 2011 à 08:34
    Sa parole est comme le grain planté dans une terre fertile !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :