• Implosion.

     

     

    "La clé des champs" Magritte

     

    Le paysage est entré dans la chambre par effraction : en brisant le carreau de la fenêtre. Il était peint sur la vitre, en trompe-l'oeil... je peux en voir les morceaux sur les éclats de verre... Les brisures sur le plancher sont le paysage éclaté, l'illusion perdue, le refrain pérenne de la trahison des images.

    C'est la représentation de la liberté emprisonnée : le châssis hérissé d’éclats de verre rend la fuite hasardeuse, et le titre « la clé des champs » exprime toute l’ironie du maître… 

    « Météorite..."Te recuerdo como eras" Pablo Neruda »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    4
    Samedi 10 Mars 2018 à 13:01

    Le météorite est reparti par là, trop pressé sans doute ?

    Bon samedimanche Eva.

      • Samedi 10 Mars 2018 à 13:45

        Exactement Pierre ! C'est un gros caillou baladeur ! Une sorte d'ovni !

    3
    Samedi 10 Mars 2018 à 08:45

    Bonjour Eva,

    Etonnant ce tableau ! J'aurais envie de reconstituer le puzzle (est-il exact ?) pour retrouver l'intimité ! Bonne journée à toi, bises.

      • Samedi 10 Mars 2018 à 13:44

        Pour reconstituer le puzzle, il faudrait disposer aussi des éclats qui jonchent le parquet ! Bon week-end Nicole !

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :