• Invocations (Luìs Cernuda)

     

    Etna-1.jpg

     

    Mais ce n'est pas à toi,

    Mon amour devenu éternité,

    A rire de ce rêve, de cette impuissance, de cette chute,

    Car nous sommes étincelles d'un même feu

    Et un même souffle nous a lancés sur les ondes ténébreuses

    D'une étrange création, où les hommes

    Se consument comme l'allumette en gravissant les pénibles années de leur vie.

     

    Ta chair comme la mienne 

    Désire après l'eau et le soleil le frôlement de l'ombre...

     

    Luìs Cernuda (Invocations, 1934-1935)

     

    Etna2.jpg

     

    photos eva (Sur les pentes de l'Etna juillet 2011)

    « L'illumination matinale...Ma soeur aux longs cheveux... »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    10
    Mercredi 10 Avril 2013 à 12:03

    Merci Grain, ce sont ces images-là (ces deux-là parmi celles que j'ai prises là-bas) qui se sont imposées à moi lorsque j'ai lu ces vers...

    9
    Mardi 9 Avril 2013 à 19:42
    tes photos collent exactement au texte de Cernuda qui a brûlé de désir toute sa vie laissant les fumeroles de l'amour le consumer... Bravo Eva
    8
    Mardi 9 Avril 2013 à 18:35

    les fumerolles sont évidemment très impressionnantes... et on peut toucher des pierres toutes chaudes malgré le froid et le grand vent !

    7
    Mardi 9 Avril 2013 à 18:34

    toi qui aimes tant la nature et la randonnée, je suis certaine que ça t'aurait plû ! Bises Noëlle et bonne soirée.

    6
    Mardi 9 Avril 2013 à 18:29

    l'Etna est vraiment impressionnant Dan. Le vent souffle à 100km ! il fait un froid terrible en plein mois de juillet : on loue des anoraks en chemin. Ce jour-là il n'a pas été possible de monter en télé-cabines (elles étaient stoppées à cause du vent). On a pris les navettes de mini-bus, et le reste à pied bien sûr... Je suis certaine que tu aimerais ça ! Dans mon groupe, il y avait des gens qui avait visité d'autres volcans, aucun n'est pareil à un autre....

    5
    Mardi 9 Avril 2013 à 17:10

    En Sicile les références mythologiques sont partout présentes. Les volcans sont adorés, redoutés mais adorés... Les Siciliens nomment l'Etna : "La Montagne" et ses riverains n'envisagent à aucun moment de le quitter... C'est une histoire d'amour en quelque sorte, une passion, et ils savent bien que cet amour-là, comme toute passion, peut être fatal ! 

    4
    Mardi 9 Avril 2013 à 16:01
    Très beau texte et je suis resté un moment devant la 2ème photo, superbe!
    3
    Mardi 9 Avril 2013 à 14:29
    j'aimerais aussi être au pied de ce volcan ! superbes photos !
    Merci Eva

    Bises
    2
    DAN
    Mardi 9 Avril 2013 à 08:33
    Voila un volcan que j'aimerai gravir, tes photos sont splendides !
    1
    Mardi 9 Avril 2013 à 06:35
    Sommets étincelants et abysses chtoniennes, les sommets et les anéantissements de l'amour. Si bien dit et si heureusement illustré.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :