• J'écoute ton silence...

     

    routeD.jpg

     

    "...ça n'a pas d'importance que tu partes ou que tu reviennes, 

    et ça n'a pas non plus d'importance que mes cheveux aient blanchi,

    (ce n'est pas cela mon chagrin - mon chagrin, c'est que mon coeur ne blanchisse pas aussi).

    Laisse-moi venir avec toi..."

     

    Yannis Ritsos (La Sonate au clair de lune) 

    « Frida, Frida...Cris (Joyce Mansour) »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    12
    colette
    Vendredi 8 Août 2014 à 18:08
    Ces quelques lignes sont bien tristes tout comme la sonate de Beethoven !
    Les années qui passent ne changeraient-elles rien ? Allez, "Si l'amour ne causait que des peines, les oiseaux amoureux ne chanteraient pas tant" P. Quinault
    Bonne soirée Eva !
    11
    Mercredi 27 Mars 2013 à 18:37

    oui, j'aime les routes à la folie... elles me donnent envie de courir jusqu'à l'horizon. Oui, on a tous une route ou un chemin de traverse dans la tête, dans le coeur...

    10
    Mercredi 27 Mars 2013 à 12:03
    Belle image, belle car graphique et universelle. Chacun la remplit avec ses sentiments, ses souvenirs. On a tous une route dans la tête. Merci !
    9
    Mardi 26 Mars 2013 à 23:19

    Merci Louis-Paul... Je t'embrasse et te souhaite une bonne nuit.

    8
    Mardi 26 Mars 2013 à 20:35
    Texte et photo, j'aime beaucoup!
    Bises et bonne soirée Eva.
    7
    Mardi 26 Mars 2013 à 13:27

    t'as raison ma Danae ! Ripolinons ! Ripolinons ! 

    6
    Mardi 26 Mars 2013 à 11:45
    Bonjour Eva. Si le coeur blanchit, il faut le teindre comme les cheveux pour qu'il rougeoie encore une fois de la couleur de l'amour !!!! Bisous ma belle amie.
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    5
    Mardi 26 Mars 2013 à 09:14

    Heureux ceux qui gardent leurs illusions ! Bonne journée Dan 

    4
    Mardi 26 Mars 2013 à 09:13

    ah ah ah ! tu as des fourmis dans les pieds ! et encore, ici, la photo est désaturée ! si tu la voyais en vrai !... avec ses vraies couleurs... du bleu, du blond, la brise dans les cheveux... Moi aussi j'aime les belles routes sur lesquelles on s'élance comme des petits fous... 

    3
    Mardi 26 Mars 2013 à 00:15
    Cette illustration me donne des fourmis dans les pieds ... Et le cœur ne blanchit pas : il palpite ou il meurt ! Non ? Blanchir et puis quoi encore ?!
    Écouter son silence ? Agenouillé alors ...
    Toujours de beaux textes passionnés Eva. Douce nuit à toi.
    2
    DAN
    Lundi 25 Mars 2013 à 23:18
    L'amour ne vieillit jamais ! ...enfin c'est ce que je crois !
    1
    Lundi 25 Mars 2013 à 23:10

    L'amour ne cause que les peines proportionnelles aux joies qu'il a suscitées... Les oiseaux chantent pour les petites joies, et meurent pour les bonheurs démesurés... 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :