• Je suis dans la clarté qui s'avance...

     

    acacia

     

    "Je suis dans la clarté qui s'avance,

    Mes mains sont toutes pleines de désir

    Le monde est beau

    Mes yeux ne se lassent pas de regarder les arbres 

    Les arbres si verts, les arbres si pleins d'espoir

    ...

    Les oeillets ont dû s'ouvrir quelque part

    Etre captif, là n'est pas la question

    Il s'agit de ne pas se rendre

    Voilà."

                                                    Nazim Hikmet

     

    Fleurs 01

    « Le Clézio et ModiglianiSouvenir de bois vert...(Paul Eluard) »

  • Commentaires

    12
    Vendredi 6 Avril 2012 à 09:19

    Désir de liberté est une exaltation et une souffrance mêlées...

    11
    Vendredi 6 Avril 2012 à 09:04
    Je pense du coup à notre échange sur la liberté via ton billet sur Camille C
    10
    Jeudi 8 Mars 2012 à 12:56
    Superbe ces photos qui sentent bon la nature
    A bientôt
    9
    Mercredi 7 Mars 2012 à 22:47
    Merci pour ces très beaux vers d'un poète trop peu connu chez nous.
    Carole
    8
    Mardi 6 Mars 2012 à 21:36

    Depuis assez longtemps, je n'entends la voix des poètes que parce que j'ai la faiblesse de lire leurs vers en songeant qu'ils ne les ont écrit que pour moi seule...

    7
    Mardi 6 Mars 2012 à 20:25
    Comme je voudrais entendre ces vers certains jour !
    6
    Mardi 6 Mars 2012 à 19:08

    Tu sais, moi, j'adore me délecter du Printemps imaginaire... celui que j'ai photographié les années passées...

    5
    Mardi 6 Mars 2012 à 19:07

    c'est exactement ce que Hikmet a voulu exprimer, j'aime beaucoup cette idée de garder sa liberté dans la tête, envers et contre tout, malgré l'enfermement...

    4
    Mardi 6 Mars 2012 à 19:07

    ah ! tant mieux Danae ! j'en suis fort contente ! Bisous

    3
    Mardi 6 Mars 2012 à 15:21
    Avec toi je m'avance dans la clarté ! Bisous Eva
    2
    Lundi 5 Mars 2012 à 23:54
    Ce doit être très dur, lorsqu'on est captif, de s'imaginer la beauté de la nature au dehors, la course du soleil et le déroulement des saisons... toutes ces merveilles auxquelles on n'attache souvent moins d'importance lorsqu'on peu en profiter sans problème.
    Ne pas se rendre... tout est là en effet.
    Combien de fois acceptons nous petites défaillances et compromissions qui nous laissent un goût amer, une impression de défaite...
    Ne pas se rendre... rester debout et droit, même privé de liberté.
    1
    DAN
    Lundi 5 Mars 2012 à 23:31
    De magnifiques photos qui font espérer le printemps !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :