• Juventud

     

     



    Juventud, divino tesoro, ! ya te vas para no volver !
    Cuando quiero llorar, no lloro...Y a veces, lloro sin querer...

    Juventud, divino tesoro,
    ! ya te vas para no volver !

    En vano busquè a la princesa que estaba triste de esperar.
    La vida es dura. Amarga y pesa. ! ya non hay princesa que cantar !

    Juventud, divino tesoro,
    ! ya te vas para non volver !

    A pesar del tiempo terco, mi sed de amor no tiene fin ;
    cabello gris, asì me acerco a los rosales des jardin...

    Juventud, divino tesoro,
    ! ya te vas para no volver !

    (Rubén Dario)




    photo eva
    « La douceur... parfoisMagritte (la condition humaine) »

  • Commentaires

    14
    El duende
    Vendredi 8 Août 2014 à 19:06
    Malgré le temps obstiné, ma soif d'amour n'a pas de fin
    Le cheveu gris, je rejoins les roseraies des jardins

    C'est tout toi Eva...Bises. J.
    13
    Jeudi 27 Août 2009 à 17:28
    J'aime beaucoup cette image !
    12
    Mercredi 19 Août 2009 à 22:10

    C'est une copie que j'ai faite d'un tableau de Balthus...
    C'est l'un de mes premiers exercices, c'est très imparfait. Bises. eva.

    11
    Mercredi 19 Août 2009 à 21:06
    elle est chouette la toile derrière !!!!
    10
    Mercredi 19 Août 2009 à 14:33
    en effet, il aurait été ennuyeux de ne pas connaître ce merveilleux poème.
    je te remercie.
    clem
    9
    Mercredi 19 Août 2009 à 14:05

    Oui, si vous voulez, vous pouvez aller chez Jeanine, mais les derniers vers, elles les a traduit dans son com... juste un peu avant le vôtre...

    8
    Mercredi 19 Août 2009 à 14:03
    Mille merci amie. Je vais donc faire un tour chez Jeanine. Dominique
    7
    Mercredi 19 Août 2009 à 14:02

    Clem, j'ai traduit pour Dominique (c'est une traduction approximative, mais qui respecte le sens) Bisous Clem, et merci de ta fidélité.
    eva.

    6
    Mercredi 19 Août 2009 à 14:01

    Voici Dominique, la traduction aproximative :
    "Jeunesse, divin trésor,
    Tu t'éloignes pour ne plus revenir,
    Quand je veux pleurer, je ne pleure pas,
    Et quelquefois je pleure sans le vouloir.

    En vain, j'ai cherché la Princesse qui était triste d'attendre,
    La vie est dure, amère et pesante,
    A présent il n'y a de Princesse que "Chanter"
    (traduit en clair : A présent que je suis vieux, le chant, la poésie est ma seule princesse, mon seul amour)

    Le reste, Jeanine l'a très bien traduit, bien mieux que moi.
    Je vous embrasse Dominique et vous remercie de votre visite.
    eva.

    5
    Mercredi 19 Août 2009 à 13:31
    Je ne peux qu'admirer la photo, parce-que le texte... Dominique
    4
    Mercredi 19 Août 2009 à 12:02
    Eh ! eh ! Yo ai oublié mon espanol..
    bisous
    clem
    3
    Mercredi 19 Août 2009 à 10:10

    El Duende a traduit l'essentiel... et j'ai fait la réponse essentielle. Belle journée à toi. eva.

    2
    Mercredi 19 Août 2009 à 10:08

    oui, tu comprends pourquoi je l'aime tant ce Paco ? Il chante tout ce que je pense intimement... et quand il chante la Mort comme une Amie (je ne sais plus dans quelle chanson, mais je la retrouverai dès que le deezer daignera refonctionner !) quand il chante la Mort comme un Amour, il chante ce que je crois avec conviction...
    Je t'embrasse et te remercie de penser à moi, de m'écrire de si loin, et si tard dans ta nuit...
    eva.

    1
    Mercredi 19 Août 2009 à 10:08
    Mon espagnol est lointain malheureusement!!!babsy
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :