• Kandinsky : Launisch (Capricieux)

     


    Comme la barque de Cléopâtre voguant sur le Nil,

    le vaisseau de wassili navigue à l’infini,

    traversant le cosmos en feu,

    Il croise des poissons mystérieux et des oiseaux étranges...

    Sur le pont, danseuse et musicien, enchantent les marins, 
    sous la lune verte ou mûre comme l’orange,

    au large de châteaux sableux dressés comme des Ksour… 

    Dans le faisceau doré d'un soleil glacé, tout étendard flottant,
    le vaisseau de Kandinsky glisse en silence

    dans la nuit flamboyante d’un rêve ébloui...  

     

    eva baila, ce 10 octobre 2009 ©

     

     

    « UnchainedAmour »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    56
    jeffjoubert
    Vendredi 8 Août 2014 à 17:57
    C'est marrant Eva, dans un de mes livres "la petite sirène de Koort, je cherche (ou cherchais) quelqu'un pour faire un dialogue, entre trois personnages sur des tableaux, ta description est très belle, on voit que tu aimes le peintre, et son art. Bravo que du plaisir à voir et à lire.
    55
    jeffjoubert
    Vendredi 8 Août 2014 à 17:57
    Seul l'artiste possède la clef de de son expression.Eva, Tu as raison !
    54
    jeffjoubert
    Vendredi 8 Août 2014 à 17:57
    Petit en classe, c'est ce que je pensais quand on décriptait la poésie. Jeff
    53
    Jeudi 16 Janvier 2014 à 09:33

    Merci beaucoup Jacques ! Je n'oublie pas que c'est ton "Mercure" qui m'a fait connaître ton blog...

    52
    Mercredi 15 Janvier 2014 à 00:54
    ...ce dingue de Kandinsky planant vaut bien une arche de Noé! Y a même un tapis volant à l'arrière plan!
    Bonne nuit chal-heureuse!
    51
    Mardi 14 Janvier 2014 à 15:33
    Bonjour Eva,
    Ton texte aux mots d'orfèvre est aussi lumineux que cette œuvre qu'il accompagne si joliment au gré des flots.
    Très bonne année à toi également, Eva !
    Ton blog est toujours aussi riche !
    Amitiés
    50
    Jeudi 29 Mars 2012 à 19:21

    ce sont les mots qui ont mûri en copiant le tableau, et ce sont ceux qui sont restés quand je le contemple...

    49
    Jeudi 29 Mars 2012 à 18:04
    J'aime dans tes mots, tout particulièrement, l'évocation de Cléopâtre dans le vaisseau fatal et somptueux de la retraite d'Actium
    48
    Lundi 12 Mars 2012 à 15:19
    J' aime comment tu as reconstruit le monde de Kandisky.
    J' aime son monde onirique, coloré!
    Amitiés!
    47
    Lundi 12 Mars 2012 à 05:41
    Le Bacon, c'est avec des oeufs le matin? LOL
    46
    Dimanche 11 Mars 2012 à 23:03

    Qui est "Moi" ? est-ce toi ? Je ne peux pas croire que tu ne connaisses rien en Art pictural. Quand on est aussi douée que toi en graphisme on connaît l'art pictural (même un tout petit peu, non ?)

    45
    Dimanche 11 Mars 2012 à 22:57

    oui, je me souviens très bien de ton exercice proposé sur Magritte ! Hier soir, j'ai regardé un DVD sur Bacon que je connais peu. Il était très tourmenté, mais j'aime bien ! Je les aime tous !

    44
    Dimanche 11 Mars 2012 à 20:34
    Moi...comme je déteste ce Moi...je ne connais rien..je découvre, un peu chaque jour.....ce n'est pas facile.
    Amitiés
    43
    Dimanche 11 Mars 2012 à 20:05
    Lui, assez bien, je dirais, j'ai visité son jardin. Je connais Magritte (tu te souviens) et Van Gogh. Qui d'autre? Je sèche déjà!
    42
    Dimanche 11 Mars 2012 à 19:31

    Ah bon Philippe ? Tu connais Monet tout de même ?

    41
    Dimanche 11 Mars 2012 à 19:07
    Tu fais vraiment mon éducation! Je me rends compte que je ne connais vraiment rien en peinture. C'est parce que je ne m'y suis jamais intéressé. On ne connait bien que ce qui nous intéresse,non? En tout cas, maintenant, je suis heureux de découvrir ces artistes.
    Bonne nouvelle semaine.
    40
    Dimanche 11 Mars 2012 à 15:52

    Un grand peintre qui me fascine... Bisous Danae

    39
    Dimanche 11 Mars 2012 à 15:51

    Un vaisseau qui glisse en silence dans les paysages inter-galactiques... oui, le rêve dans toute sa splendeur ! 

    38
    Dimanche 11 Mars 2012 à 14:03
    C'est le rêve dans sa splendeur...
    37
    Dimanche 11 Mars 2012 à 11:49
    Kandinsky est un peintre que j'apprécie et là il te donne la possibilité d'exercer ton imaginaire et de nous écrire de belles lignes ! Bises Eva
    36
    Mercredi 9 Février 2011 à 09:23
    Des vers qui voguent dans un océan de sensations pacifiques et accostent avec douceur.
    35
    Dimanche 6 Février 2011 à 19:41
    Sur l'eau de tes mots,le rêve cascade et se balance et prend vie.

    Bonne soirée à toi.
    34
    Dimanche 6 Février 2011 à 12:52

    Je me laisse aussi embarquer par les images... très facilement, avec beaucoup d'abandon (que ce soit des photos ou des peintures, et quelque soit le style de l'auteur) mais Kandinsky, mystérieusement laisse grande liberté à celui qui regarde, il autorise toutes les interprétations. Merci Grain pour ta grande gentillesse et ta fidélité. Bises et bon dimanche à toi.

    "Les esprits, qui à la vue de quelques triangles sur un tableau restent prisonniers de ces triangles et qui ainsi sont incapables de voir la peinture, sont les mêmes esprits qui sur toute figure masculine de l'antiquité firent mettre une feuille de vigne.
    Mais je crois que la feuille de vigne elle-même n'avait pas le pouvoir de leur dessiller les yeux pour la forme plastique de l'antiquité...
    La forme inaccoutumée masque le fond : il en est ainsi chez la plupart des hommes.
    Le temps est seul capable de changer cet état de choses"

    Extrait de l'article de Kandinsky "Réflexions sur l'art abstrait" publié dans les "Cahiers d'Art", VI Paris 1931, N° 7-8, p.351

    33
    Dimanche 6 Février 2011 à 11:28
    Je me laisse embarquer par les mots, par les couleurs ...J'adore Kandinsky et ton texte lui convient parfaitement! Bravo Eva pour ta grande sensibilité!
    32
    Samedi 5 Février 2011 à 09:04

    J'aime Kandinsky, il est si mystérieux... probablement plus que Magritte ou Dali.

    Bon week-end Jacques.

    31
    Vendredi 4 Février 2011 à 21:45
    Tu parles si bien et si poétiquement de cette oeuvre particulièrement réussie qu'il paraît difficile d'en rajouter, enfin pour moi, car ton texte me semble en osmose parfaite avec ce que je ressens à la regarder...
    Merci eva.
    Bon week-end à toi
    30
    Vendredi 4 Février 2011 à 20:56

    Je l'ai copié et il fait pendant à un autre tableau de Kandinsky

    http://eva.baila.over-blog.com/article-tableau-dans-le-tableau--kandinsky--37182540.html

    et les deux se font face à la tapisserie de la reine Mathilde qui représente aussi un bateau ! Dans la même pièce, des navires... C'est très évocateur de rêve... Bises Danae.

    29
    Vendredi 4 Février 2011 à 20:53

    Nous aussi nous sommes dans la mélasse grise Jean-Luc... Bises et bonne soirée Jean-Luc...

    28
    Vendredi 4 Février 2011 à 11:31
    J'adore Kandinsky et ce tableau si lumineux dans les tons ensoleillés m'enchante ! Merci de l'avoir ressorti de tes tiroirs avec tes mots enthousiastes ! Bises Eva
    27
    Vendredi 4 Février 2011 à 09:36
    Superbe oeuvre aux couleurs qui portent et qui transportent , cela change de la mélasse grise de mon ciel depuis une semaine. Et tes mots qui accompagnent cette peinture sont à la hauteur de l'oeuvre, poétique Eva.
    Bisous et à bientôt
    26
    Vendredi 4 Février 2011 à 09:03

    Oui, j'adore Kandinsky, c'est un visionnaire...

    25
    Vendredi 4 Février 2011 à 08:48

    Mais oui, tu as raison, et tu le dis bien (tu vois, chaque jour tu fais des progrès avec les mots...). L'artiste est un être perpétuellement en question, même quand les questions ne sont pas angoissantes, ou pas essentielles, l'artiste nous ouvre des fenêtres sur l'extraordinaire ou sur le fantastique, ou sur l'insoutenable, selon son humeur, selon ses propres fantasmes, l'artiste est notre conscience parfois, notre rêve toujours...

    24
    Vendredi 4 Février 2011 à 08:06
    C'est une belle idée dame Eva, que de publier à nouveau ce Kandinsky, autrement, je n'aurais pas profiter de cet éclat lumineux avant de partir dans froid savoyard.
    La belle journée
    Caroline
    23
    DAN
    Vendredi 4 Février 2011 à 07:24
    Les artistes ont cette faculté de répondre à une question que personne n'a posée !
    22
    Lundi 12 Octobre 2009 à 22:54
    Très beau, ce poème, comme le tableau de Kandinsky.
    21
    Dimanche 11 Octobre 2009 à 23:15

    lui seul possède la clef quand la clef existe, parfois, l'artiste lui-même ne peut pas expliquer, il n'y a rien à expliquer, rien à comprendre, il faut juste recevoir...

    20
    Dimanche 11 Octobre 2009 à 11:33

    C'est amusant ce que tu m'écris là parce que vois-tu, pour moi l'échange existe aussi avec le peintre (qui n'est plus vivant la plupart du temps)... Il me parle souvent à travers son tableau... ça peut paraître un peu naïf, mais c'est la vérité (en ce qui me concerne).
    Avec Kandinsky, la relation fut intéressante parce qu'en dehors du plaisir visuel et spirituel que j'ai en le contemplant, j'ai pu lire ce qu'il écrivait de l'Art Moderne, ce qu'il en pensait, et cela m'a "initiée" dans le sens où j'ai regardé ses toiles différemment, ainsi que toutes celles de Klee, Mirò et d'autres encore. Mais mon amour de la peinture n'est pas fixé uniquement sur l'art moderne, j'aime des quantités d'autres peintres, et ils me le rendent bien dans le sens où ils me parlent immédiatement (c'est ça l'immortalité de l'artiste : la beauté, l'éblouissement communiqués par delà le temps, par delà la mort). Je vais poster maintenant une autre toile de Kandinsky qu'il a lui-même commentée, et tu verras comment le regard est autre quand l'artiste veut bien dire quelque chose...

    19
    Samedi 10 Octobre 2009 à 20:54

    oui, je ne survis que parce que je rêve... et Mirò et Klee et Kandinsky, et tous les autres sont mes maîtres et mes amours...
    Tu vas voir, dans les jours qui vont suivre, je posterai une autre oeuvre de Kandinsky (que j'ai copiée aussi) et qui est commentée par lui-même, et ces mots de Kandinsky que tu pourras lire, ont été une révélation pour moi sur ce qui touche l'art moderne...

    18
    Samedi 10 Octobre 2009 à 20:46

    Ce sont des libertés relatives inscrites dans notre constitution... Mais dans un pays où l'on peut tout dire sans que personne n'écoute jamais, peut-on parler encore de liberté ?

    17
    Samedi 10 Octobre 2009 à 20:39
    Je reviens dire que j'aime les vers qui accompagnent le tableau. Avec Kandisky (ou Miro) on plonge dans le rêve éveillé....
    16
    Samedi 10 Octobre 2009 à 20:14
    Il y a plusieurs libertés ...la première etant pour moi de penser .et de m'exprimer et d'avoir mes idées propres ,qu'elles soient ou non partagées...
    la liberté c'est peut etre aussi ce qui reste quand tout est envolé ..
    15
    Samedi 10 Octobre 2009 à 19:29

    C'est selon... Pour moi, la liberté est une illusion, les étoiles aussi puisqu'elles sont inaccessibles... Merci de ta visite. eva. 

    14
    Samedi 10 Octobre 2009 à 19:05
    Bonjour

    la liberté est t'elle une illusion? ou bien une etoile ?
    Gérard
    13
    Samedi 10 Octobre 2009 à 16:34

    très bien ! merci beaucoup Claude.

    12
    Samedi 10 Octobre 2009 à 16:28
    pour le Houga, c'est un petit village du Gers, à la limite nord est des Landes
    bonne soirée
    11
    Samedi 10 Octobre 2009 à 16:03

    Peut-être une question d'entrainement... et puis il faut se laisser aller, ce sont les mots qui jouent avec moi...

    10
    Samedi 10 Octobre 2009 à 15:59

    Merci Dominique, votre compliment me touche beaucoup. Je vous embrasse.
    eva.

    9
    Samedi 10 Octobre 2009 à 15:56

    bien sûr... Le héros parmi les héros ! D'ailleurs les sirènes sont sur le pont : la danseuse en tutu, et la musicienne... Ulysse n'est pas près de regagner Ithaque !

    8
    Samedi 10 Octobre 2009 à 15:50
    On peut même dire que ce bateau est un poisson. Là aussi opposition, ténèbres et lumière, rêve de liberté et réalité: la château fort, la porte de prison. un clin d'oeil à Ulysse et ses sirènes?
    7
    Samedi 10 Octobre 2009 à 14:22
    Très beau !
    6
    Samedi 10 Octobre 2009 à 12:53
    Tu écris de beaux poèmes enchanteurs.
    bonne journée et bisous
    clem
    5
    Samedi 10 Octobre 2009 à 11:12
    Félicitations Eva, il fallait oser poser ces beaux mots sur un tableau de Kandinsky...
    Le résultat est à la hauteur de ce à quoi vous nous avez habitué. Bon WE à vous. Dominique
    4
    Samedi 10 Octobre 2009 à 10:53
    Très jolies ces paroles Eva... accompagnées de ce très beau tableau, c'est superbe...
    Bon we à toi.
    3
    Samedi 10 Octobre 2009 à 10:31
    qu'est ce que j'aimerai savoir ainsi jouer avec les mots.
    bonne journée
    2
    Samedi 10 Octobre 2009 à 08:21
    très beau texte , Eva
    excellent week end à toi
    1
    Samedi 10 Octobre 2009 à 08:05
    belle en orange.
    i think this is very pretty. bravo!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :