• L'école...

     

     

    ecole

     

    L’école était comme une ruche, studieuse et bourdonnante. Elle berçait mes jours, ponctuait les saisons et enchantait mon quotidien. L’école était le cœur battant du village, mais pas seulement, elle était le cœur battant de mon foyer… Je l’entendais, la devinais, la percevais.  Les récréations joyeuses ménageaient des pauses dans mes journées d’isolement. L’école était le monde enchanté jouxtant le logis de l’instit’, lui conférant une âme  et  toute sa raison d’être.

    Les jours de printemps, tu ouvrais la fenêtre de ta classe donnant sur notre jardin, et je m’asseyais en secret sur les marches du perron… Clandestinement  j’écoutais l’heure de récitation… Quel miracle ! A cet instant l’école était un véritable atelier de théâtre, de mime,  de poésie… Le plaisir de ces enfants était réel et communicatif, je jubilais en silence à l’écoute de ces petites voix qui mettaient tout leur cœur dans ce moment de partage…

    Les élèves envolés, j’adorais passer en revue les cahiers dans lesquels ils avaient copié les poèmes, les illustrant tantôt avec application et talent pour les plus doués,  tantôt avec difficulté pour les plus hésitants… Le grand plaisir de la journée était  la découverte de ces dessins d’enfants … La féerie de leurs rêves tracés sur le papier quadrillé… toute l’évasion autorisée de l’après-midi…

    J’ai souvenir d’un troupeau (pour un poème  oublié) dont les agneaux jouant à saute-mouton étaient si vivants qu’ils semblaient vouloir s’échapper de la page…  Je n’ai plus jamais vu de moutons aussi joyeux, aussi caracolants, aussi  indisciplinés … et souvent je me demande ce qu’est devenu le talent de cette petite fille si douée qu’elle dessinait des moutons vivants… Est-il possible qu’un si beau talent se soit perdu en route, sur le chemin des grands ?

    eva, mardi 1er décembre 2010 (© texte et photos)

                                                                                   (à Jean, qui me fait la vie douce et belle...) 

     

    L'école...

    « Le Faune Dansant (Musée de Naples)Giorgio Morandi (1890-1964) »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    45
    Lundi 19 Janvier 2015 à 18:51

    C'est tellement particulier d'habiter dans une école... ça laisse beaucoup de souvenirs ! Bonne année à vous aussi Do smile

    44
    do
    Lundi 19 Janvier 2015 à 16:15
    moi aussi j'ai habitée dans une école primaire j'avais 20 ans il y a fort longtemps , je vivais les récréations derrières mes rideaux et j'entendais comme une espionne les cours de l'instituteur et le soir tombé quand je me retrouvais seule j'avais alors a moi seule cette cours vide sans les cris et le bonheur des enfants , je ressentais alors le grand vide autour de moi et 'il m'arrivais souvent d'avoir peur , je me souviens des hauts plafonds du couloir et du grand escalier qui nous séparaient , je crois même que les écoliers pensaient durant des mois que personne ne vivait là ,a leurs côtés . bonne et heureuse année a vous , éva
    43
    Lundi 15 Décembre 2014 à 08:39

    @ Francesco : ma blanche maison à moi... dans l'autre bourdonne une abeille...

    42
    Dimanche 14 Décembre 2014 à 23:33

    Un billet émouvant, merci Eva...

    41
    Samedi 13 Décembre 2014 à 19:37

    Relu, toujours avec le même plaisir ce très joli billet !

    Eva , je t'embrasse , bonne soirée

    40
    Samedi 13 Décembre 2014 à 11:36

    Cher Henri-Pierre... c'est une période que j'ai adorée... C'était comme un Paradis... Je n'avais besoin de rien d'autre : ce cocon vivant et chaleureux, le microcosme d'une société idéale : tout y était appris à l'improviste et en direct : la solidarité, la démocratie, la poésie, l'art pictural... Tout ! (y compris la lecture, l'écriture, le calcul !!!) 

    39
    Samedi 13 Décembre 2014 à 09:14
    Henri-Pierre

    Je suis tellement ému de cette évocation qui nous ramène au grand Meaulnes., que je ne sais quoi dire d'autre. Si que les jean, passeurs d'âme, exercent le plus beau métier du monde

     

    38
    Vendredi 12 Décembre 2014 à 22:54

    @Normandy 50 : les élèves de cette école n'écrivaient pas à la plume sergent-major mais au stylo-plume à cartouche d'encre ! Merci de ta visite :-)

    @Philippe D : Mon mari a travaillé pendant 30 ans ici, il a formé l'un des tous premiers Regroupement Pédagogique Intercommunal après avoir travaillé en classe unique pendant quelques années. Il adorait son école de campagne et son environnement, c'était son oxygène, il y a fait un travail extraordinaire ! Merci Philippe de ta visite renouvelée ! 

    37
    Vendredi 12 Décembre 2014 à 21:47

    J'ai relu ce texte avec plaisir. Mon école ne ressemble en rien à celle-ci. Je pense que j'aurais aimé travailler dans une petite école de village, avec une petite cour et un arbre au milieu. 

    Bon weekend.

    PS Il n'est pas toujours possible de déposer un com sur Ekla! 

     

    36
    Vendredi 12 Décembre 2014 à 19:54

    je me souviens en primaire avoir encore connu ces vieux bureau mais je n'ai pas connu l'écriture à la plume ... bon week-end yes

    35
    Vendredi 12 Décembre 2014 à 17:16

    C'est superbement bien dit ! C'est ton mari que l'on voit sur la photo ? De bons souvenirs à ce que je vois. Maintenant l'école a beaucoup changé ! Bises et bon week end.

    34
    el duende
    Vendredi 8 Août 2014 à 18:45
    Un si beau texte... L'émotion d'un instant tellement bien restituée ! Tu te surpasses quand tu aimes, ma belle. Ce texte est un petit bijou !. Tiens je me le garde !
    33
    Je me souviens bien
    Vendredi 8 Août 2014 à 18:45
    Je me souviens bien de ce billet... tout doux.
    32
    Dimanche 5 Août 2012 à 17:34

    J'ai habité 30 ans dans le logement qui jouxtait la salle de classe !

    31
    Samedi 4 Août 2012 à 19:34
    qu'elle est charmante cette école, merci pour cette belle évocation !
    30
    Samedi 4 Août 2012 à 00:04

    Jean me dis à l'instant que "Toute petite, minuscule" lui procure une pareille émotion...

    29
    Samedi 4 Août 2012 à 00:04

    oui, je te l'avais fait lire tout au début de notre rencontre sur le net...

    28
    Samedi 4 Août 2012 à 00:03

    ah oui ? surtout pour moi ! Plus d'école dorénavant ! Bises Danae

    27
    Samedi 4 Août 2012 à 00:01

    Noëlle, comme je le dis toujours, je n'ai pas oublié que c'est la période la plus lumineuse de mon existence... C'était "la maison du bonheur" ... Bises et douce nuit à toi.

    26
    Vendredi 3 Août 2012 à 15:23
    Une ruche studieuse, je crois que ça a beaucoup changé ! Bisous Eva
    25
    Vendredi 3 Août 2012 à 14:45
    Je viens de lire et relire...j'adore ! de jolis mots avec beaucoup d'émotion !

    Bises Eva
    24
    Dimanche 22 Mai 2011 à 00:51
    Que te dire d'autre sinon que ces résonnances tu les as perçues aussi et que ces convergences de nos enfances expliquent peut-être nos convergences d'aujourd'hui
    23
    Dimanche 5 Décembre 2010 à 06:10
    Merci mais c'est loin d'être évident !
    Bon dimanche.
    22
    Samedi 4 Décembre 2010 à 20:45

    Moi non plus je n'ai pas aimé mes années de scolarité (ni l'école primaire, ni le lycée) mais j'ai partagé la vie d'un instit' formidable qui a su leur donné ce que je n'ai pas reçu, et je suis presque certaine que toi aussi, tu donnes ce que tu n'as pas reçu... ça transparaît dans ce que je lis de toi...

    21
    Samedi 4 Décembre 2010 à 20:38
    Je n'ai pas de bons souvenirs de mon école primaire. J'espère que mes élèves en ont de meilleurs de leur passage dans ma classe!
    20
    Vendredi 3 Décembre 2010 à 23:39

    oui, c'est une belle école, elle a abrité mes 30 meilleures années. Mon mari a effectivement gardé toutes les photos de classe et sait reconnaître à peu près les enfants qu'on lui avait confiés... Il dit que les regards ne changent pas...

    19
    Vendredi 3 Décembre 2010 à 23:19

    Je n'ai pas de souvenirs heureux de ma propre scolarité, heureusement je me suis rattrapée pendant ces 30 ans passés dans l'école de l'homme de ma vie...

    18
    Vendredi 3 Décembre 2010 à 15:23
    C'est une belle école! As-tu (re-)gardé les photos de classe ? Très souvent on se pose la question de savoir ce que les autres sont devenus...
    http://toobanal.canalblog.com/archives/defiguration_libre/p20-0.html
    Bonne fin de semaine lumineuse!
    17
    Vendredi 3 Décembre 2010 à 14:54
    De ton école, tu nous fais rêver. Comme il était heureux ce temps de l'école que tu ressuscites Pour nous !
    16
    Vendredi 3 Décembre 2010 à 11:52

    oui, une émotion restée vivace... comme si la notion de temps n'existait pas (comme le fait remarquer Pseud)

    15
    Vendredi 3 Décembre 2010 à 11:51

    Récemment, je suis entrée dans une école maternelle, et d'un coup, il m'a semblé revoir mes enfants à cet âge... (et pourtant l'école était vide, c'était un samedi après-midi)

    Merci Pseud, bises.

    14
    Vendredi 3 Décembre 2010 à 07:46
    Bravo un texte comme je les aime, qui reflète une émotion ancienne enfouie mais restée intacte, expurgée...
    13
    Jeudi 2 Décembre 2010 à 23:30
    C'est beau !
    Quand je passe près de l'école de mon enfance, c'est comme si je n'étais jamais partie, c'est une impression étrange, une preuve que le temps n'existe pas
    Douce nuit eva, bisou !
    12
    Jeudi 2 Décembre 2010 à 18:59

    Oui, quand on s'est mis à construire des écoles en vitesse, elles se ressemblaient toutes, et étaient nettement moins bien que les presbytères...

    11
    Jeudi 2 Décembre 2010 à 18:30
    Quelle magnifique évocation ! Je partage avec toi ces souvenirs merveilleux, et quand je regarde la première photo je vois une bâtisse dans le même style, et qui ressemble à l'école de mon enfance...
    10
    Jeudi 2 Décembre 2010 à 16:24

    Nous l'avons tellement aimée cette école...

    9
    Jeudi 2 Décembre 2010 à 16:23

    Ce sont des souvenirs tellement savoureux et tellement vifs qu'ils sont effectivement pleins de couleurs... (ils sont jolis tes mots Dan et je te remercie)

    8
    Jeudi 2 Décembre 2010 à 16:22

    Merci Danae... merci beaucoup

    7
    Jeudi 2 Décembre 2010 à 16:21

    C'est à peine de la nostalgie... C'est si vivant à mon souvenir qu'il me suffit d'évoquer ces moments-là pour qu'ils me reviennent comme une vague de bonheur...

    6
    Jeudi 2 Décembre 2010 à 11:10
    Tu as un talent fou pour évoquer des souvenirs. Tes mots deviennent des images vivantes, comme le mouton ! Bisous chère Eva
    5
    Jeudi 2 Décembre 2010 à 10:14
    Quel joli texte qui fait remonter de beaux souvenirs. Bonne journée.
    4
    Jeudi 2 Décembre 2010 à 09:43
    Nostalgie quan tu nous tiens... Beau texte et bel hommage. Bisous et bonne journée. Dominique
    3
    Jeudi 2 Décembre 2010 à 08:35
    tes souvenirs ressemblent aux miens, sauf que moi, c'est juste ceux de ma propre enfance... trés belle école !!! bise et bonne journée
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Jeudi 2 Décembre 2010 à 07:46
    je n'avais encore jamais lu d'aussi bel hommage, entre autre à une école.....

    Jean a du appécier...

    bonne journée
    1
    DAN
    Mercredi 1er Décembre 2010 à 22:40
    Tu te sers des mots
    comme moi des couleurs
    et tu portes bien haut
    ces mots comme des fleurs !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :