• L'immortelle et l'oeillet de mer (Paul-Jean Toulet)

     

    Oeillets

     

    L'immortelle, et l'oeillet de mer

    qui pousse dans le sable, 

    La pervenche trop périssable,

    Ou ce fenouil amer

     

    Qui craquait sous la dent des chèvres

    Ne vous en souvient-il,

    Ni de la brise au sel subtil

    Qui nous brûlait aux lèvres ?

     

    Paul-Jean TOULET (1867-1920 Recueil "Les contre-rimes")

     

    Oeillets

    « La Vézère aux Eyzies (la rivière aux deux visages)Promenade... »

  • Commentaires

    17
    Mardi 7 Juin 2011 à 19:12

    Je ne connais que très peu de lui mais... c'est si beau...

    http://eva.baila.over-blog.com/article-arles-allee-des-alyscamps-41049806.html

    16
    Mardi 7 Juin 2011 à 19:01
    Mais Toulet est un poète de mon cher Béarn, un des points d'ancrage du cosmopolite que je suis.
    Merci de l'évoquer ici, je crois que bien peu le connaissent, et pourtant...
    15
    Samedi 4 Juin 2011 à 08:59
    Moi c'est pareil, je ne cueille pas les fleurs du jardin. Pour les roses, lorsqu'elles sont mures et que les pétales commencent à se détacher, je les fais sécher, je les mets dans des pochettes en tulle si elles sont très parfumées ou je les dispose sur une grande coupe d'eau pour en profiter encore.
    14
    Samedi 4 Juin 2011 à 08:44

    Pourquoi ?.. Je ne peux pas te dire... J'adore les fleurs, je les aime tant que je ne les cueille que rarement (parfois je cueille les roses après la pluie, pour les sauver un dernier moment, pour rendre hommage à leur beauté juste avant qu'elles ne meurent...)

    13
    Samedi 4 Juin 2011 à 08:03
    Cette potée est de toute beauté... presque trop riche pour les mots simples du poème. Pourquoi lorsque les fleurs sont si belles dit-on souvent qu'on les croiraient fausses? comme si ce qui est faux était plus beau que ce que la nature produit!
    12
    Vendredi 3 Juin 2011 à 23:09

    Mais oui Dan, tu as raison, c'est pour cela qu'on ne peut se passer des poètes... 

    11
    Vendredi 3 Juin 2011 à 23:00

    Oui ! Je sais ce qui te plaît dans la deuxième photo... C'est le rebord de la jardinière qui est parfaitement assorti à la couleur des oeillets !... 

    10
    Vendredi 3 Juin 2011 à 20:27
    des oeillets de "poète" en tout cas...
    9
    Vendredi 3 Juin 2011 à 20:09
    merci,pour ces belles fleurs et belle soirée, Eva
    8
    Vendredi 3 Juin 2011 à 20:05
    Les voilà ces petites choses qui sont le sel de la vie dont on se souvient et qui fixent les instants de bonheur. Quant à tes oeillets, je ne sais si c'est la prise de vue, mais ils sont plantureux et tellement épanouis que je ne les avais pas reconnus en tant que tels. La seconde prise est particulièrement réussie !
    7
    Vendredi 3 Juin 2011 à 19:06
    huumm ! que ces fleurs sentent bon !
    oui, un petit bonheur au quotidien
    bisous chère eva
    6
    Vendredi 3 Juin 2011 à 16:08
    Photos et poèmes magnifiques. Merci.
    5
    Vendredi 3 Juin 2011 à 15:34
    Quelles beaux coloris. Ils habillent nos pensées pour la journée au moins.
    4
    Vendredi 3 Juin 2011 à 13:22
    Tes photos sont éblouissantes et font contraste après la verdure de ton article précédent ! Bisous chère Eva
    3
    Vendredi 3 Juin 2011 à 09:07

    Oui, il n'est pas très connu, mais ses mots sont simples et délicieux... Bonne journée à vous aussi Dominique. Bises.

    2
    DAN
    Vendredi 3 Juin 2011 à 08:58
    Les mots sont au coeur ce que les fleurs sont aux yeux !
    1
    Vendredi 3 Juin 2011 à 08:53
    Un poète dont je viens de découvrir l'existence grâce à vous Eva. Très beau texte. Par contre je connais la talentueuse photographe... Bises et bonne journée à vous. Dominique
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :