• La Butte Montmartre

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    La basilique du Sacré-Cœur dite du Vœu national, située au sommet de la butte Montmartre est un édifice religieux parisien majeur dont la construction fut décrétée par une loi votée par l'Assemblée nationale en juillet 1873. Avec plus de dix millions de pèlerins et visiteurs par an (en 2006), c'est le second monument de France le plus visité après la cathédrale Notre Dame de Paris.
    (source : Wikipedia)



































     

     

    Montmartre et l’art sont inséparables. Vers la fin du XIXème Siècle, le quartier était le rendez-vous de peintres, poètes, écrivains : Théodore Géricault et Camille Corot au début du XIXème Siècle, puis, Amédéo Modigliani, Van Dongen, Marie Laurencin, Juàn Gris, Picasso…et tant d’autres qui vécurent un temps au Bateau Lavoir, 13 place Emile Goudeau, dans des conditions sordides.


     
                Maurice Utrillo immortalisa la Butte dans son œuvre, en représentant inlassablement les rues de Montmartre. La légende dit qu’il ramassait la craie des murs de Montmartre pour peindre le blanc de ses tableaux. Les reproductions des œuvres d’Utrillo sont souvent ternes et crayeuses, et c’est une grande surprise, face à un véritable Utrillo, de recevoir autant de lumière en plein visage, de vivre un rayonnement aussi intense, né de ce blanc que l’on imaginait éteint…

     


      « Au Lapin Agile » est l’ancien cabaret des Assassins. L’enseigne peinte par l’humoriste André Gill  figure un lapin sautant d’une casserole (le Lapin à Gill). C’est ici, qu’en 1911 le romancier Roland Dorgelès, par haine de l’art moderne prôné par Picasso et les autres peintres du Bateau Lavoir commit un canular aux dépens de Guillaume Apollinaire, poète, critique d’art et défenseur du cubisme. Dorgelès accrocha un pinceau à la queue de l’âne du cafetier et le barbouillage qui en résulta fut exposé au Salon des Indépendants sous le titre « Coucher de Soleil sur l’Adriatique »




     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le Moulin de la Galette, édifié en 1622, est l’un des deux seuls qui subsistent de la trentaine de moulins utilisés pour moudre le grain ou presser le raisin. Il est également connu sous le nom de Blute-Fin. L’un de ses meuniers, Debray, aurait été crucifié sur ses ailes durant le siège de Paris en 1814, après avoir tenté de repousser l’envahisseur cosaque.





     
                La vigne de Montmartre, rue St Vincent, est la dernière de Paris. Le premier samedi d’octobre, on y fête le commencement des vendanges.

     

    (L’étymologie de Montmartre Mons Martyrum, conserve la mémoire des martyrs à Paris vers l’an 250)

    photos eva baila ©

    page dédiée à Jaouad link

    « Paris, la cathédraleLe serpent qui danse (Baudelaire) »

  • Commentaires

    14
    Pierre
    Vendredi 8 Août 2014 à 19:10
    Belle présentation d'un quartier de Paris que j'aime visiter... non pas en touriste... mais en tant qu'"individu" intégré dans le décor...
    13
    Jeudi 7 Mai 2009 à 09:03
    Très bel article sur un coin de Paris que j'adore, merci!!!
    12
    Mercredi 6 Mai 2009 à 16:57
    c'est un endroit où j'aimais aussi me promener et le soir c'est magnifique.bises,babsy
    11
    Mardi 5 Mai 2009 à 22:16

    Ah oui ? tu étais absent ? c'est pour ça que les écureuils étaient si tristes !

    10
    Mardi 5 Mai 2009 à 21:30
    Jolie promenade à Montmartre. Merci de tes visites en mon absence. A+
    9
    Mardi 5 Mai 2009 à 19:29
    Le plus romantique coin de Paris, moi aussi j'aurai choisi Reggiani pour accompagnée ces belles photos!
    8
    Mardi 5 Mai 2009 à 18:36

    Le plaisir de faire plaisir... Susciter du rêve, c'est déjà du bonheur pour moi, et puis, Reggiani a une si belle voix... et Montmartre est hanté par des quantités d'ombres que j'aime, Modigliani, Utrillo, Picasso, Henri Rousseau, et tant d'autres... des ombres lumineuses, immortelles, des ombres qui font jaillir l'émotion vive... Avec eux, le bonheur ne me quitte pas, et je souhaite partager... Merci Jaouad de me donner l'occasion de ce partage. A bientôt, sur ton blog, j'espère. (tu sais que j'attends toujours tes chroniques, aux mots toujours sincères et bien pesés. Elles représentent un moment de raison et d'équilibre dans mes promenades blogosphèriques.)
    eva. 

    7
    Mardi 5 Mai 2009 à 18:20

    Oui, je vous comprends, ça doit faire bien bizarre...
    Bonne soirée Dominique. eva.

    6
    Mardi 5 Mai 2009 à 15:53
    Beaucoup de nostalgie, de belle et utile nostalgie dans vos photos chère Eva. Cela me fait un peu bizarre de voir cela, dans mon quartier pauvre, sec et sableux. Bonns fin de journée à vous. Dominique
    5
    Mardi 5 Mai 2009 à 12:51
    Je vais rarement à Paris mais, lorsque je m'y rends, je n'oublie jamais de rendre visite aux peintres de Montmartre.
    Il me semble qu'ils sont moins nombreux aujourd'hui qu'il y a quelques années.
    Je connais le lapin agile mais je n'ai jamais vu ni le moulin ni la vigne.
    J'ai donc encore des choses à découvrir.
    Merci pour cette chanson que je ne connaissais pas.
    4
    Mardi 5 Mai 2009 à 11:56
    Dame Eva bonjour,
    Un bel article complet qui me replonge dans mon ancien voisinage, j'aimais beaucoup me promener par la bas...
    Souvenir, souvenir
    la bonne journee
    Caro
    3
    Mardi 5 Mai 2009 à 11:07
    Toutes ces belles images me font rêver. Une pensée pleine de tendresse pour Reggiani. Et puis une constellation de "mercis" pour toi, eva, dont la gentillesse me va droit au coeur. Que le bonheur ne te quitte jamais.
    2
    Mardi 5 Mai 2009 à 10:32
    Montmartre c'est le charme d'un village au coeur de Paris. Je ne pensais pas que tant de pélerins fréquentaient encore le Sacré Coeur.
    1
    Mardi 5 Mai 2009 à 09:42
    ...merci pour avoir évoqué cette merveilleuse Paris que je connais par coeur mais que je ne cesse jamais de "relire"...(mon "univers de chevet"... :-) )
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :