• La chevelure (Charles Baudelaire)



    Ô toison, moutonnant jusque sur l'encolure !
    Ô boucles ! Ô parfum chargé de nonchaloir !
    Extase ! Pour peupler ce soir l'alcôve obscure
    Des souvenirs dormant dans cette chevelure,
    Je la veux agiter dans l'air comme un mouchoir !

    La langoureuse Asie et la brûlante Afrique,
    Tout un monde lointain, absent, presque défunt,
    Vit dans tes profondeurs, forêt aromatique !
    Comme d'autres esprits voguent sur la musique,
    Le mien, ô mon amour ! nage sur ton parfum.
    ....
    Je plongerai ma tête amoureuse d'ivresse
    Dans ce noir océan où l'autre est enfermé ;
    Et mon esprit subtil que le roulis caresse
    Saura vous retrouver, ô féconde paresse,
    Infinis bercements du loisir embaumé !
    ....
    Longtemps ! toujours ! ma main dans ta crinière lourde
    Sèmera le rubis, la perle et le saphir,
    Afin qu'à mon désir tu ne sois jamais sourde !
    N'es-tu pas l'oasis où je rêve, et la gourde
    Où je hume à longs traits le vin du souvenir ?

    Charles Baudelaire (Les Fleurs du Mal) 

    Illustration : Dante Gabriel Rossetti (Monna Vanna)

    « Les hiboux (Charles Baudelaire)Les restos du coeur... »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    19
    Mercredi 2 Décembre 2009 à 18:55

    C'est un peintre préraphaélite... Ils sont un peu boudés (on leur préfère les impressionnistes) mais je les adore, ils me font beaucoup rêver !

    18
    Mercredi 2 Décembre 2009 à 17:49
    Un beau texte de Baudelaire mais alors j'adore cette peinture que je ne connaissais pas... quelle beauté !
    17
    Lundi 30 Novembre 2009 à 19:15

    Bonne soirée à toi chère Fathia et grosses bises. eva.

    16
    Lundi 30 Novembre 2009 à 19:01

    Qu'est-ce que tu racontes ? Elle est concentrée sur une idée...
    Elle pense à ce que raconte Baudelaire...

    15
    Lundi 30 Novembre 2009 à 17:18
    Tout est somptueux dans ce billet : l'écrit et le peint.
    14
    Lundi 30 Novembre 2009 à 16:54
    elle a pas l'air contente la dame !! ;0)
    13
    Lundi 30 Novembre 2009 à 14:18

    oui Dominique ! il fallait trouver ce magnifique portrait de Rossetti ! J'ai eu beaucoup de mal, je ne le connaissais pas auparavant ! Bonne fin de journée !

    12
    Lundi 30 Novembre 2009 à 14:10

    J'ai vérifié, c'est une superbe photo ! une superbe fille dotée d'une superbe chevelure...
    Quand j'ai cherché une illustration à ce poème, je n'ai rien trouvé chez Flickr, et j'ai eu beaucoup de mal à trouver cette toile préraphaélite que je voyais pour la première fois... Elle correspondait à peu près à l'ambiance du poème, mais je regrettais juste que la chevelure soit claire... Baudelaire décrit une chevelure noire, si noire qu'elle a des reflets bleus ! j'ai dû supprimer les deux strophes qui sont trop explicites ! Sacrilège !
    Merci pour le lien ! (un site de photographes que je garde désormais dans mes favoris)
    Bonne fin de journée...

    11
    Lundi 30 Novembre 2009 à 13:25
    Une douce pensée pour mon amie Eva, je te souhaite une bonne semaine, gros bisous
    10
    Lundi 30 Novembre 2009 à 11:38
    ce magnifique poème de Baudelaire m'a toujours fait penser à une photo d' Edouard Boubat
    http://monsieurphoto.free.fr/affi_photo.php?menu=1&Id=25&i=&id_photo=9957&showexif=yes&theme=
    9
    Lundi 30 Novembre 2009 à 10:31
    "la brulante afrique". Ah que cela est juste.
    Et puis cette chevelure, il fallait la trouver. Bravo. Bonne journée à vous. Dominique
    8
    Dimanche 29 Novembre 2009 à 23:47

    Je dis toujours que Baudelaire, dans le rêve, c'est celui qui m'emporte le plus loin...
    J'en aime d'autres, mais lui me ravit à tous les sens du terme...

    7
    Dimanche 29 Novembre 2009 à 23:17
    Beaudelaire, on y revient toujours! je ne saurais me passer d'en relire de temps en temps, comme d'écouter certains morceaux de musique classique!
    6
    Dimanche 29 Novembre 2009 à 19:49

    Merci Philippe, on le doit à Baudelaire et Rossetti !

    5
    Dimanche 29 Novembre 2009 à 19:42

    J'aime Baudelaire ! Quand un homme loue la femme ainsi, on se sent belle !
    et quand un artiste peint une telle femme, c'est toute les femmes qu'il honore...

    4
    Dimanche 29 Novembre 2009 à 19:38

    cette magnifique créature a l'air en pleine forme !!
    Bises et bonne soirée Clem !
    eva.

    3
    Dimanche 29 Novembre 2009 à 19:27
    bonsoir
    Les cheveux révèlent l'état de santé et psychique.
    Bisous
    clem
    2
    Dimanche 29 Novembre 2009 à 18:57
    Sensualité débridée de Baudelaire.
    Quand à la dame, elle merveilleuse de féminité!
    1
    Dimanche 29 Novembre 2009 à 18:54
    Ce tableau est très beau et impressionnant, merci pour ce bel article, bonne soirée Eva.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :