• La chèvre de M. Seguin (1)

    "Tu prétends rester libre à ta guise jusqu'au bout... Eh bien, écoute un peu l'histoire de la Chèvre de M. Seguin. Tu verras ce que l'on gagne à vouloir rester libre." Alphonse Daudet

     

    39391535.jpg

     

    "M. Seguin n'avait jamais eu de bonheur avec ses chèvres. 

    Il les perdait toutes de la même façon : un beau matin, elles cassaient leur corde, s'en allaient dans la montagne, et là-haut le loup les mangeait ! Ni les caresses de leur maître, ni la peur du loup, rien ne les retenait. C'était, paraît-il, des chèvres indépendantes, voulant à tout prix le grand air et la liberté. 

    Le brave M. Seguin, qui ne comprenait rien au caractère de ses bêtes, était consterné. Il disait : 

    - C'est fini : les chèvres s'ennuient chez moi, je n'en garderai pas une.

    Cependant, il ne se découragea pas, et, après avoir perdu six chèvres de la même manière, il en acheta une septième ; seulement, cette fois, il eut soin de la prendre toute jeune, pour qu'elle s'habituât mieux à demeurer chez lui.

     

    Ah ! Qu'elle était jolie la petite chèvre de M. Seguin ! qu'elle était jolie avec ses yeux doux, sa barbiche de sous-officier, ses sabots noirs et luisants, ses cornes zébrées et ses longs poils blancs qui lui faisaient une houppelande ! C'était presque aussi charmant que le cabri d'Esméralda, - et puis, docile, caressante, se laissant traire sans bouger, sans mettre son pied dans l'écuelle. Un amour de petite chèvre...

     

    M. Seguin avait derrière sa maison un clos entouré d'aubépines. c'est là qu'il mit sa nouvelle pensionnaire. Il l'attacha à un pieu, au plus bel endroit du pré, en ayant soin de lui laisser beaucoup de corde, et de temps en temps il venait voir si elle était bien. La chèvre se trouvait très heureuse et broutait l'herbe de si bon coeur que M. Seguin était ravi.

     

    - Enfin, pensait le pauvre homme, en voilà une qui ne s'ennuie pas chez moi !

     

    M. Seguin se trompait, sa chèvre s'ennuya."

     

    (à suivre) 

    Lettres de mon Moulin (Alphonse Daudet)

     

    « Rue du Petit Mouton à RouenLa chèvre de M. Seguin (2) »

  • Commentaires

    18
    Mercredi 30 Mai 2012 à 16:08

    Voilà qui est réparé ! Bonne semaine Philippe !

    17
    Lundi 28 Mai 2012 à 21:58
    Très étonné que mes élèves ne connaissaient pas cette jolie historiette (un peu triste quand même), je la leur ai lue. Ils ont beaucoup aimé.
    La voici joliment illustrée.
    Bonne nuit.
    16
    Dimanche 27 Mai 2012 à 11:29

    oui, mais... M. Seguin, il est si malheureux... (bien entendu, tu connais "la femme du boulanger"... la petite est rentrée à la maison, le boulanger était heureux, mais elle s'est fait copieusement insultée.... Oui, il vaut mieux ne jamais revenir et mourir...)

    15
    Dimanche 27 Mai 2012 à 09:44
    Aucun lien, même le plus doux ne mérite que l'on aliène sa liberté.
    La petite chèvre mourut cruellement, certes, mais elle CHOISIT son destin.
    Je l'admire.
    14
    Mardi 22 Mai 2012 à 20:57

    c'est l'illustration la plus jolie que j'ai trouvée sur le net :)) Bises Noëlle !

     

    13
    Mardi 22 Mai 2012 à 20:55

    je connais aussi... l'écureuil de M. Bernard !

    12
    Mardi 22 Mai 2012 à 15:57
    Ah les lettres de mon moulin , qu'est ce que j'ai pu lire ce livre...

    bonne semaine
    11
    Mardi 22 Mai 2012 à 10:18
    Petite chèvre courageuse !je l'avais un peu oubliée !

    Très joli dessin , elle a un beau regard !

    Bisous Eva
    10
    Mardi 22 Mai 2012 à 08:16
    Tu nous fais revenir, avec plaisir, en culotte courte! Bonne journée.
    9
    Lundi 21 Mai 2012 à 13:32
    Bonjour
    Mais qui a pas connu l'histoire de Monsieur Seguin ! Bon on attend la suite pour demain
    bonne journée bisous
    Méline
    8
    Lundi 21 Mai 2012 à 11:47

    Pour moi, c'est un peu différent... "on" me l'a récité (par extraits) beaucoup plus tard, tant et tant de fois, que j'ai fini par m'identifier à cette petite bête intrépide... 

    7
    Lundi 21 Mai 2012 à 11:39

    j'adore ce conte... il fait partie intégrante de moi-même... (plus que n'importe quel autre) et il est si bien écrit... On y est, on y est :)  Bises Danae

    6
    Lundi 21 Mai 2012 à 11:11
    C'est un récit qui passionne les petits et même les grands ! un rappel de nos enfances. Pauvre petite chèvre ! Dire qu'avec les loups en liberté à nouveau, elles risquent gros. Bisous mon Eva
    5
    DAN
    Dimanche 20 Mai 2012 à 23:55
    Un récit qui a bercé mon enfance !
    4
    Dimanche 20 Mai 2012 à 22:14

    elle est belle comme celle de M. Seguin :))

    3
    Dimanche 20 Mai 2012 à 22:13

    hélas non ! je l'ai trouvée sur le net, et si quelqu'un a un droit sur cette image, qu'il me le dise, je la retirerai tout de suite... Je n'ai rien trouvé qui ressemble autant à la chèvre de M. Seguin...

    2
    Dimanche 20 Mai 2012 à 22:07
    Elle est bien belle ta chevrette !
    1
    Dimanche 20 Mai 2012 à 22:00
    C'est toi qui a peint le tableau ?
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :