• La dépouille du Minotaure en costume d'Arlequin

    La dépouille du Minotaure en costume d'Arlequin

     

    En juin 1936, Picasso accepte de réaliser le rideau de scène pour le Quatorze-juillet de Romain Rolland, pièce créée en 1902 et montée au Théâtre du Peuple pour célébrer symboliquement le premier 14 juillet du Front Populaire.

    " Les délais très brefs de la commande ne lui permettent pas d'exécuter une œuvre originale et il décide d'agrandir une petite gouache rehaussée d'encre de Chine, peinte le 28 mai 1936 : La Dépouille du Minotaure en costume d'Arlequin. Le rideau fut rapidement brossé dans la semaine précédant la première représentation, le 14 juillet 1936, grâce au talent de Luis Fernandez, peintre et ami de Picasso. La gouache originale fut considérablement agrandie selon la méthode de la mise au carreau dont les tracés sont encore visibles, ainsi que le dessin sous-jacent des figures. Peint au sol dans un vaste local, le rideau présente quelques différences par rapport à la maquette : les personnages sont inscrits dans un espace plus étendu...

    La légèreté de la touche restitue parfaitement la monumentalité et la puissance de l'œuvre de Picasso, traitée ici comme un immense pastel bleu d'une grande luminosité. Satisfait de la prouesse de Fernandez, Picasso appose sa touche en guise de signature : il accentue la fermeté du trait par quelques éclats de peinture noire et donne vie aux personnages par l'adjonction de rehauts blancs dans la couronne de fleurs du jeune homme et dans l'habit d'Arlequin. La griffe du maître ! Un formidable reportage photographique de Dora Maar, compagne de l'artiste, montre Picasso peignant les principaux personnages de son rideau (juillet 1936)."

    (Alain Mousseigne, Directeur du Musée des Abattoirs, Commissaire d'exposition)

    Documentation : Dossier "rideau Picasso"

     Ce rideau de scène a été offert aux Musées de Toulouse en 1965

     

    « Emil Nolde (1867-1956)"Tu la trouvais belle, la mort..." »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    8
    Samedi 28 Mai 2016 à 15:41
    Henri-Pierre

    Le rideau pourrait rester baissé, il est à lui seul une histoire.

      • Dimanche 29 Mai 2016 à 12:00

        Mais oui ! et c'est grâce à "la Dépêche du Midi" que j'ai découvert le rideau et son histoire il y a quelques mois, et j'ai été fascinée... 

    7
    DAN
    Mardi 10 Mai 2016 à 20:12

    Tu commences à bien me connaitre Eva wink2

    6
    Mardi 10 Mai 2016 à 17:25

    Bonjour Eva.

    Minotaure avait piqué le costume d'Arlequin, est-ce que ça valait la peine de mort ?

    5
    DAN
    Mardi 10 Mai 2016 à 15:16

    Le lien renvoie au dossier sur le rideau, et ce n’est pas sans me rappeler mon premier métier qui a été de peindre des rideaux de théâtre (entre autre) pour la partie au sol, car le rideau levé c’était au théâtre lui-même que nous effectuions les retouches !

      • Mardi 10 Mai 2016 à 15:48

        je savais que ça t'intéresserait au moins sur cette partie (la confection du rideau de scène) ! 

    4
    Mardi 10 Mai 2016 à 13:01

    Fantastique Picasso ! J'aime la puissance, le décor, les couleurs ! Et grâce à toi je découvre le musée d'art moderne de Toulouse, les abattoirs. Merci Eva.

      • Mardi 10 Mai 2016 à 15:16

        ...et moi, grâce à toi, à tes photos, je fais un petit tour virtuel dans le Lot... en attendant de redescendre bientôt j'espère... 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :