• La douceur... Federico !

     

     

     

    La douceur... Federico !

     

    "La poésie ne veut pas d'adeptes, elle veut des amants" Federico Garcìa Lorca.  

     

    La douceur... Federico !

     

    "Pour la prodigieuse Antonia Merce, avec la tendre et ardente admiration de Federico Garcia Lorca"

     

     

    « "Vincent" de Mustapha MerchaouiLes carnets de Francesco. »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    4
    Mercredi 9 Décembre 2015 à 16:58
    Henri-Pierre

    Si être amant c'est aimer, oui.

     

    3
    Mardi 17 Novembre 2015 à 11:35

    belle citation de Frédérico Garcia LOrca et merci pour l'incontournable Paco.

    2
    Mardi 17 Novembre 2015 à 09:34

    J'ai toujours aimé "les dessins des poètes"… Les poètes se réfugient souvent dans les couleurs, dans le dessin, parce que "la poésie est dessin" et "le dessin est poésie"… Les délicieux petits dessins de Garcia Lorca me rappellent ceux de Montale, j'ai la chance d'avoir un très vieux livre de Montale qui s'intitule: "La tavolozza color foglia secca", je t'en avait déjà peut être parlé, le titre déjà, est d'une grande douceur… il s'agit de petits dessins, aux marges de ses cahiers ou sur des petits bouts de papier, qu'il réalisait "avec rien", un mégot de crayon… une goute de café au fond de la tasse… tout est simple… pauvre… enfantin… pur…. "poétique"…. voilà, les dessin de Garcia Lorca m'évoquent cet esprit léger, des traces de ses vers qui voltigent dans l'air, qui voltigent en nous… Merci Eva de cette délicieuse "découverte" pour moi… elle m'enrichit de douceur et de paix…. Je t'embrasse, Francesco.       

      • Mardi 17 Novembre 2015 à 09:57

        "foglia secca" est tout ce qui reste de l'automne... et la palette de couleurs des feuilles sèches est douce, douce, douce et lumineuse... La douceur est tout ce qui reste quand tout est achevé (l'amour, la mort, le désir...) Une fois de plus, le poète a raison... la douceur, il n'y a que cela de vrai... Sur une video j'ai entendu Montale parler de ses dessins, c'est une merveille d'humilité et de simplicité, de poésie, et de spontanéité aussi... Je l'aime pour cela aussi. Et tu as raison, les petits dessins en marge "pauvres, enfantins, purs" ont la légèreté de la poésie qui jaillit... et qui RESTE... comme la douceur...  Bonne journée Francesco, je t'embrasse aussi :-) 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :