• La mer est immense (Graeme Allwright)

     

     

     

    Aujourd'hui encore et plus que jamais : Lampedusa : "un drame immense qui se joue dans l'indifférence générale" 

    "Le massacre de la honte" titrait en une le quotidien de gauche "la Republica"

    130 morts et 200 disparus

     

    http://www.lemonde.fr/europe/article/2013/10/04/la-presse-italienne-deplore-le-massacre-de-la-honte-a-lampedusa_3489945_3214.html 

     

     

    5442392724_4960b37d64.jpg

     

    Lampedusa, février 2011

     

    photo Flickr    

    « Le retour d'Ulysse (Epilogue)Rouen, au fil des pas...(le luthier) »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    42
    laura
    Vendredi 8 Août 2014 à 18:01
    Je suis espérante, comme Balladine...
    Mais je comprends mal pourquoi tant de gens ont fui leur pays, après les moments les plus pénibles... Ce n'était quand même pas des pro-ben-ali??
    41
    Samedi 5 Octobre 2013 à 13:08
    Merci Jamadrou
    40
    Samedi 5 Octobre 2013 à 10:49

    " Il nous faut sortir de cette zone grise des bourreaux, où pataugent, relégués, tant de jeunes aujourd'hui, pour retrouver le toucher du monde, ce lointain souvenir de la peau4." 
    Merci de votre com, je vous réponds par cette citation trouvée chez vous 

     

    39
    Samedi 5 Octobre 2013 à 10:37

    à présent, on ne s'inquiète plus des malheureux fuyards de la misère... Il est loin le temps où l'on se portait au secours des boat-people...

    38
    Samedi 5 Octobre 2013 à 10:36

    oui, que dire ? on va s'indigner quelque instant, puis on va retomber dans l'indifférence...

    37
    Samedi 5 Octobre 2013 à 02:36
    Dites-moi poète.


    Dites-moi Poète ?
    En entendant cette cloche tinter au loin
    Pourquoi ai-je cru entendre une corne de brume ?
    Pourquoi ai-je vu des larmes de brouillard dans la mer ?
    Pourquoi ai-je senti l’odeur acre du vent sur de vagues embruns ?
    Pourquoi ai-je cru goûter le sel brûlant de la mer ?
    Oui Poète, vous qui savez combien les mots ont du sens
    Dites-moi pourquoi en entendant cette cloche dans le lointain
    mes cinq sens se sont mis à tourner à l’inverse du temps,
    ils ont remonté jusqu'à cette nuit terrible
    où le bateau a sombré, où des hommes ont crié ?
    Oui, dites-moi vous, l’arpenteur des étoiles et vous tous les poètes de la terre
    Dites-moi , si j’étais là-bas à Lampeduza.


    Jamadrou © oct/2013
    36
    Vendredi 4 Octobre 2013 à 21:04
    ce sont eux, les voyageurs du monde, les résistants à ce monde sclérosé, replié, identitaire, de notre "occident"-forteresse nourrie de leur sang depuis la colonisation
    35
    Vendredi 4 Octobre 2013 à 19:47
    C'est épouvantable ce qui se passe dans notre monde. Tous ces malheureux qui veulent une vie meilleure et qui meurent sous nos yeux d'européens nantis ! Bonne soirée Eva
    34
    Vendredi 4 Octobre 2013 à 16:37
    Aujourd'hui, même image , même detresse et au bout de leur fuite, la mort
    Merci Eva
    Je t'embrasse
    33
    Vendredi 4 Octobre 2013 à 15:00
    Que dire de plus Eva, ton article date de 2011 et ces bateaux continuent à être le dernier espoir de milliers d' hommes même si la mort les attend aux milieu des flots.

    Je ne sais pas crier mon impuissance!

    alors je crie l'amour très fort en espérant que l'écho assomme la haine!
    Graeme Allwright est magnifique, j'ai beaucoup appris de ces chansons à mes petits élèves...la grenouille, le chat...
    sur la mer il y a des bateaux des beaux et des pas beaux
    "veux-tu monter sur mon bateau, ton bateau l'ai pas beau
    je lui mettrai des ailes pour qu'il s'en
    vole très haut..." Anne Sylvestre(http://www.youtube.com/watch?v=TKrgMXxF8Z8)
    Tu vois Eva, nos références ne sont pas les mêmes, j'ai toujours l'enfance dans ma tête et j'aimerais tant qu'elle soit protégée et aimée, les adultes ne comprennent rien, l'espoir se trouve dans la jeunesse....
    32
    Samedi 16 Avril 2011 à 19:52
    bravo, pour cette association du message de graeme à la tragédie des immigrés, nouvelle ligne hollworth !!
    31
    Vendredi 25 Février 2011 à 09:17

    Ils reviendront probablement... 

    30
    Vendredi 25 Février 2011 à 01:36
    C'est terrible de voir cela au moment où il y a un espoir de construire quelque chose de mieux dans leur propre pays.L'argent dépensé pour cette traversée (souvent 1500 euros voire davantage) aurait pu leur permettre de faire quelque chose là-bas. Qui leur fait miroiter des jours meilleurs en Europe où ils seront mal accueillis et où il n'y a pas vraiment de travail sauf à être exploités? Dans leurs pays, la période à venir ressemblera à l'Europe après la guerre:tous leurs bras seront nécessaires pour la reconstruction et le développement de leur potentiel.
    29
    Mercredi 23 Février 2011 à 11:04

    Tu es un veinard, moi, je ne l'ai jamais vu !.. le chanteur aux pieds nus...

    28
    Mardi 22 Février 2011 à 23:07
    J'ai vu deux fois ce "sacré" Graeme en concert, un délice à chaque fois, et increavable, un océan d'énergie!!! Bon, l'actualité des réfugiés, c'est autre chose, je sais...
    27
    Mardi 22 Février 2011 à 19:29
    oui, oui !
    26
    Lundi 21 Février 2011 à 23:25

    A celui qui manque de tout, rien ne paraît impossible... 

    25
    Lundi 21 Février 2011 à 18:14
    Les conditions de traversée paraissent héroïques.
    24
    Lundi 21 Février 2011 à 15:23

    Non, je ne pense pas que ces hommes soient des pro-ben-ali. Ils sont sans travail, et moins diplômés que d'autres... Ils espéraient partir depuis longtemps déjà, et n'avaient jamais l'occasion : ils n'obtenaient pas de visa, et les côtes étaient trop étroitement gardées pour passer clandestinement. Là, il y a comme un vide policier. Ils ont l'occasion de céder aux sirènes de l'ailleurs... Ils ne savent pas qu'il n'y a pas de travail en Europe. C'est une aventure dont ils seront contraints de revenir... Tout s'apprend. Ils apprendront à leurs dépents, et durement puisqu'ils auront à faire face au racisme en plus des injustices et des inégalités... Mais, ça aussi, c'est le prix de la liberté. Merci ma chère Laura de tes visites. Bises et bonne fin de journée.

    23
    Lundi 21 Février 2011 à 15:06

    Il faudra un peu de temps pour que leur pays atteigne un idéal de démocratie. On n'installe pas la démocratie en un mois, et la jeunesse est impatiente, c'est bien naturel... Tout s'apprend.  

    22
    Lundi 21 Février 2011 à 15:05

    Bisous Nelly...

    21
    Lundi 21 Février 2011 à 15:04

    Ah je crois que l'on est d'accord Pierrot sur ce point : on a encore de la confiture sur le pain, mais pour combien de temps ? et demain aurons-nous encore du pain ? Bises Pierrot.

    20
    Lundi 21 Février 2011 à 15:03

    Que va-t-il se passer ? Je pense qu'il vont devoir revenir en Tunisie, et apprendre à patienter, et à participer à la reconstruction de leur beau pays. Ce qui est dommage, c'est qu'ils ont dépensé en vain leurs économies pour prendre ce bateau...

    19
    Lundi 21 Février 2011 à 15:01

    La chanson de Graeme parle d'amour... l'amour entre deux personnes ne doit pas être réducteur, et ne doit pas nous masquer l'amour idéal entre les peuples...

    18
    Lundi 21 Février 2011 à 15:00

    Je ne sais plus qui a dit "Sous une dictature on n'a aucune liberté et surtout pas la liberté d'expression, en démocratie on a la liberté d'expression, mais personne n'écoute ce que l'on dit"... 

    17
    Lundi 21 Février 2011 à 14:57

    La mer infinie est toujours source de fantasmes, surtout quand on espère un ailleurs meilleur...

    16
    Lundi 21 Février 2011 à 12:40
    Une photo terrible ! J'espère de tout coeur que les évènements actuels feront qu'un jour proche, tous ces pauvres gens ne soient plus obligés à cause de la misère et du désespoir de prendre ces embarcations fragiles vers des terres où personne ne les attend...
    15
    Lundi 21 Février 2011 à 12:13
    Quelle misère d'être obligé de quitter son pays afin de survivre...les gouvernements de tous ces pays ne sont que voleurs et bandits...c'est presque pareil dans notre pays, sauf qu'on a un peu plus de confiture sur la pain, c'est tout...bonne journée eva, bise...
    14
    Lundi 21 Février 2011 à 11:21
    eva au coeur grand comme la mer et plus encore !
    bisous
    13
    Lundi 21 Février 2011 à 11:19
    C'est terrible cette image ! Que vont-ils devenir et encore ils ont eu de la chance de ne pas périr noyés comme beaucoup de ces gens qui veulent fuir leur pays pour aller vers le nôtre qui est un eden que nous ne savons pas toujours reconnaître ! Bises chère Eva
    12
    Lundi 21 Février 2011 à 09:00
    Bien vu Eva (mais dur) ce rapprochement entre cette chanson d'Allwright (dont je suis fan depuis très longtemps)et ces immigrès tunisiens. Je vous embrasse et bonne semaine. Dominique
    11
    Lundi 21 Février 2011 à 08:59
    Bonjour Eva,

    C'est en voyant tant de gens s'embarquer sur de tels bateaux et dans de telles conditions qu'on mesure la chance que nous avons de vivre dans un pays où la liberté n'est pas un vain mot...
    Je te souhaite une belle semaine.
    Bisous,

    Sandra
    10
    Lundi 21 Février 2011 à 07:46
    image très poignante compte tenu de ces évènements qui touchent le monde arabe en ce moment
    bises et bon lundi, Eva
    9
    Dimanche 20 Février 2011 à 23:47

    T'es fou Bachir ! Il ne faut pas mourir ! Nous sommes nombreux à penser à vous tous, nous sommes nombreux à vous soutenir, il faut vivre, la vie sera belle, l'Algérie peut faire vivre bien tous ses enfants... Oui c'est une page importante de l'Histoire, j'espère qu'elle sera belle et qu'elle vous verra sourire, vous le méritez...

    8
    Dimanche 20 Février 2011 à 23:19
    ça va bien merci Eva d'avoir pensé à moi! il faut quand même se retrouver sur un point du parcours de l'histoire. Ne t'inquiète pas je saurais être, dans tous les cas, digne et je te promets de mourir, s'il le faut, en te souriant lolll...Merci de tout coeur!!!!
    7
    Dimanche 20 Février 2011 à 22:55

    Même si nous ne sommes pas "des richards" Dan, on fait quand même partie des privilégiés, et on bénéficie du minimum vital (que ce soit en liberté, en santé, en espérance) et il n'est pas nécessaire pour nous d'embarquer sur des bateaux de ce genre pour aller chercher ailleurs un peu d'espoir... oui, on fait partie des privilégiés, mais... pour combien de temps encore ? 

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    6
    Dimanche 20 Février 2011 à 22:51
    Oui, mon Eva, je comprends le sens de ton billet et je t'embrasse très doux. Ouvrons les frontières !
    5
    Dimanche 20 Février 2011 à 22:49

    Toi Chris, qui aimes tant l'Asie, tu comprends ce que c'est que les boat-people...

    Je t'embrasse Chris.

    4
    DAN
    Dimanche 20 Février 2011 à 20:11
    Voila une ile que j'aimerai bien visité, mais...p'ête pas sur cette embarcation tout de même !
    3
    Dimanche 20 Février 2011 à 20:05
    Elle est immense ! Homme libre, toujours tu chériras la mer mais les hommes, leurs frontières et leurs lois. Des félins bisous, mon Eva. Très beau billet. Très beau.
    2
    Dimanche 20 Février 2011 à 19:41

    moi aussi j'espère. Et toi tu sais nager ? ça va ? tu as du boulot ? des libertés ? une bonne conscience ?

    1
    Dimanche 20 Février 2011 à 19:34
    que de monde, j'espere qu'il y a assez de bouées
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :