• La montagne du dieu vivant (J.M.G. Le Clézio)

     

    La montagne du dieu vivant (J.M.G. Le Clézio)

     

    Aujourd'hui, c'était peut-être la lumière du mois de juin qui l'avait conduit jusqu'à la montagne. La lumière était belle et douce malgré le froid du vent. Tandis qu'il marchait sur la mousse humide, Jon voyait les insectes qui bougeaient dans la lumière, les jeunes moustiques et les moucherons qui volaient au-dessus des plantes. Les abeilles sauvages circulaient entre les fleurs blanches, et dans le ciel les oiseaux effilés battaient très vite des ailes, suspendus au-dessus des flaques d'eau, puis disparaissaient d'un seul coup dans le vent. C'étaient les seuls êtres vivants.

     

    Jon s'arrêta pour écouter le bruit du vent ; ça faisait une musique étrange et belle dans les creux de la terre et dans les branches des buissons. Il y avait aussi les cris des oiseaux cachés dans la mousse ; leurs piaillements suraigus grandissaient dans le vent, puis s'étouffaient.

     

    La belle lumière du mois de juin éclairait bien la montagne. A mesure que Jon s'approchait, il s'apercevait qu'elle était moins régulière qu'elle ne paraissait, de loin ; elle sortait tout d'un bloc de la plaine de basalte, comme une grande maison ruinée. Il y avait des pans très hauts, d'autres brisés à mi-hauteur, et des failles noires qui divisaient ses murs comme des traces de coups. Au pied de la montagne coulait un ruisseau.

     

    Jon n'en avait jamais vu de semblable. C'était un ruisseau limpide, couleur de ciel, qui glissait lentement en sinuant à travers la mousse verte (...) Soudain, encore une fois, Jon eut l'impression que quelqu'un le regardait (...) Ce n'était pas exactement un regard qui était venu, quand il était penché sur l'eau du ruisseau. C'était aussi un peu comme une voix qui aurait prononcé son nom, très doucement, à l'intérieur de son oreille, une voix légère et douce qui ne ressemblait à rien de connu. Ou bien une onde, qui l'avait enveloppé comme la lumière, et qui l'avait fait tressaillir, à la manière d'un nuage qui s'écarte et montre le soleil.

     

                                                                                                                J.M.G. Le Clezio (La montagne du dieu vivant)

     

    La montagne du dieu vivant (J.M.G. Le Clézio)

     

     photos eva baila © (Col du Tourmalet)

    « Le chat (Charles Baudelaire)Santorin (Grèce) »

  • Commentaires

    22
    lullaby
    Vendredi 8 Août 2014 à 19:16
    j verrai ca plutto
    21
    mondo
    Vendredi 8 Août 2014 à 19:16
    c cool j.m.g le clézio
    20
    lamia radi
    Vendredi 8 Août 2014 à 19:16
    et alors kest c ke tu va faire de moi??
    19
    Samedi 25 Avril 2009 à 08:06

    C'est bien le problème ! qu'est-ce qu'on va pouvoir faire de toi !

    18
    Samedi 25 Avril 2009 à 08:05

    Mondo (et autres contes) tu t'es perdu dans le labyrinthe de mon blog ?

    oui, c'est cool Le Clézio, j'adore !

    17
    Jeudi 4 Décembre 2008 à 22:48

    Merci Assia de ta visite, oui, ce texte est très beau, il est comme "habité".
    Amitiés. eva.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    16
    Jeudi 4 Décembre 2008 à 21:12
    magnifique ce voyage, merci..
    15
    Mercredi 3 Décembre 2008 à 07:57

    Oui, pauvres cyclistes ! :-)

    14
    Mercredi 3 Décembre 2008 à 07:56

    Bonjour Samia, merci de ton passage.

    13
    Mercredi 3 Décembre 2008 à 07:55

    Merci Yann, je verrai cela bientôt...

    12
    Mercredi 3 Décembre 2008 à 04:02
    En voyant ces photos je pense "pauvres cyclistes" qui s'aventurent sur ces lacets de montagne! On se délecte de la prose de Le CLézio, que je redécouvre à présent. Il me semble que sa prose a évolué depuis ses débuts et qu'elle est devenue plus poétique au fil des ans... Bonne journée.
    11
    Mardi 2 Décembre 2008 à 23:43
    Bonsoir, Eva, Un texte sublime car l'auteur a su décrire l'endroit où il s'y trouvait avec une belle poésie dans l'expression, j'aime ce texte, je reviendrais pour le relire car quand j'aime un texte, j'aime le lire deux fois ou plusieurs fois. Merci Eva de nous faire découvrir des belles endroits avec des belles images et des textes. Bonne nuit Samia
    10
    Mardi 2 Décembre 2008 à 22:45
    Bonsoir Eva... Samia m'a demandé de passer te voir pour le problème d'option d'image que l'on peut laisser dans un commentaire... Tu peux suivre les indications de Samia...c'est tout bon... Administration...Configurer...Options globales...Modération...puis dans Commentaires,tu coches "autoriser les visiteurs à mettre en page leurs commentaires".... il n'y a que les trackbacks que je n'ai pas coché... Pour en être sur,une fois que tu as validé ta nouvelle configuration, -tu fais "voir mon blog" (administration) -tu fais comme si tu ajoutais un commentaire à un de tes articles...et dans l'encadrement "rédiger ici votre commentaire",tu dois avoir une petite barre horizontale qui s'affiche en haut,comme pour un traitement de texte,avec plusieurs options...voili voilou... Si tu as un problème,n'hésites pas...3615 Zorro est arrivé-é-é...lol bonne soirée Yann
    9
    Mardi 2 Décembre 2008 à 01:49
    Bonsoir Eva, Pour l'option de l'image, il faut aller sur administration puis options globales, Modération, et cocher activer les visiteurs à mettre en page leur commentaires, ainsi cocher modérer les trabackcks. Mais, je ne suis pas sûre, je demanderais à yan comment il a fait car lui aussi, il avait le même problème, et il l'a réglé pour que je lui mette de temps en temps mes images. Je lui dirais de venir sur ton blog, pour l'explication de cet astuce de l'option de l'image mais essaie avec cette procédure. Demain, je lirais ce texte, maintenant il fait tard et je dois aller dormir, bonne nuit
    8
    Mardi 2 Décembre 2008 à 00:55

    Bonsoir Yann ! le col du Tourmalet est impressionnant avec ou sans les cyclistes !

    7
    Mardi 2 Décembre 2008 à 00:54

    Bonsoir Philippe et Christel, JMG Le Clézio est un véritable poète, un magicien du verbe...Amitiés à vous. eva.

     

    6
    Mardi 2 Décembre 2008 à 00:43

    Merci Jayce pour le compliment.

    5
    Mardi 2 Décembre 2008 à 00:42

    Oui, Dominique, j'ai senti immédiatement la Montagne respirer et vibrer, à la lecture de ce texte, et je l'ai vue bouger sur mes photos...Amitiés à vous. eva.

    4
    Lundi 1er Décembre 2008 à 20:48
    Merci pour la légende géographique ..(Col du Tourmalet)..Jean-Marie Gustave Le Clézio Il ne doit pas aimer son prénom ou c'est trop long à écrire il signe toujours ses écrits J.M.G. Le Clézio...Il à quand même reçu Le prix Nobel de littérature..Amitiès
    3
    Lundi 1er Décembre 2008 à 20:17
    bonsoir Eva... Je ne connaissais JMG Le Clézio,pourtant ce titre de "la montagne du dieu vivant" me dit quelque chose...un bel article où l'on peut enfin admirer le Col du Tourmalet sans maillot jaune,sans vélos et sans les musettes magiques... bonne soirée Yann
    2
    Lundi 1er Décembre 2008 à 16:02
    fantastique ces photos !!!
    1
    Lundi 1er Décembre 2008 à 09:46
    Quel bonheur de lire cet extrait de ce grand Monsieur, amoureux de l'Afrique. Merci de nous faire partager cela. Bien à vous Eva. Dominique
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :