• La mort des amants (Charles Baudelaire)




    "Nous aurons des lits pleins d'odeurs légères,
    Des divans profonds comme des tombeaux,
    Et d'étranges fleurs sur des étagères,
    Ecloses pour nous sous des cieux plus beaux.

    Usant à l'envi leurs chaleurs dernières,
    Nos deux coeurs seront deux vastes flambeaux,
    Qui réfléchiront leurs doubles lumières
    Dans nos deux esprits, ces miroirs jumeaux.

    Un soir fait de rose et de bleu mystique,
    Nous échangerons un éclair unique,
    Comme un long sanglot tout chargé d'adieux;

    Et plus tard un Ange, entr'ouvrant les portes,
    Viendra ranimer, fidèle et joyeux,
    Les miroirs ternis et les flammes mortes."

                                                       Charles Baudelaire.
    photo eva baila ©

     

    Charles Baudelaire est né à Paris le 9 avril 1821

    « La mer sourit au loin...J'entends, j'entends... (Aragon) »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    12
    Jeudi 12 Avril 2012 à 08:55

    et moi aussi j'aurais aimé Baudelaire...

    11
    Mercredi 11 Avril 2012 à 21:54
    Quelle belle illustration, chatoyance des tissus, rutilance des cuivres, et, pour exalter leur brillant la matité d'un bois brut.
    Le luxe, le vrai. Baudelaire aurait aimé.
    10
    Mercredi 11 Avril 2012 à 14:25

    une photo prise à Barcelone dans un petit hôtel de caractère...

    9
    Mardi 10 Avril 2012 à 16:41
    J'aime bien la photo qui illustre le poème.
    8
    Mardi 10 Avril 2012 à 09:10

    Les plus beaux textes magnifient parfois les photos les plus quelconques... Quand j'ai une photo dont je ne sais quoi faire, j'ouvre "les Nourritures terrestres" de Gide...et la lumière entre dans ma maison !

    7
    Mardi 10 Avril 2012 à 00:12
    bonjour Eva, tes clichés sont vraiment magnifiques ! Tes textes les accompagnent à merveille...C'est un jeu intelligent que de faire ces associations...
    6
    Lundi 9 Avril 2012 à 17:21

    comme c'était le jour anniv' de mon copain Baudelaire, je lui ai remis un petit poème en hommage... J'ai choisi celui qui était le moins fourni en com... Merci pour le troisième, Dan 

    5
    DAN
    Lundi 9 Avril 2012 à 16:49
    Trois maintenant avec le mien, et bien qu'ignorant les choses littéraires, la "musique" du poème de Baudelaire s'écoute avec plaisir !
    4
    Lundi 25 Octobre 2010 à 13:42

    oui, grâce à vous on progresse : Baudelaire a deux commentaires...

    3
    Lundi 25 Octobre 2010 à 12:13
    Bon, c'est déja mieux...On progresse.
    2
    Dimanche 26 Octobre 2008 à 23:08

    Baudelaire est si présent, si vivant, qu'il s'installe partout !
    Merci Guillaume de votre passage.
    eva.

    1
    Dimanche 26 Octobre 2008 à 19:42
    C'est très évocateur. Texte et image résonnent bien l'un avec l'autre.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :