• La petite Venise

     

     

    La petite Venise

     

    Film franco-italien réalisé en 2011 par Andrea Segre. Titre italien « Io sono Li »

    Avec Tao Zhao, Rade Serbedzija, Marco Paolini.

    Shun Li immigrante illégale chinoise, travaille dans un atelier textile de la banlieue romaine pour obtenir ses papiers et réussir à faire venir près d’elle son fils de 8 ans resté au pays. Soudain, elle est transférée à Chioggia, petite île de la lagune vénitienne pour travailler comme serveuse dans une taverne. C’est là que la jeune immigrée rencontre Bepi, ancien pêcheur d’origine slave surnommé le Poète par ses amis, et devenu avec le temps un authentique habitant de la lagune. Ce qui naît entre Shun Li et Bepi est la plus belle conséquence de l’amour : la douceur… Mais leur complicité naissante se heurte à la désapprobation de leur communauté respective.

    Andrea Segre dit avoir voulu « raconter une histoire qui parlerait de la relation entre l’identité individuelle et l’identité culturelle dans un monde qui tend de plus en plus à créer une phobie de la contamination de l’identité ». Le réalisateur (dont c’était le premier long métrage de fiction) avait aussi le désir de décrire « deux endroits importants de (sa) vie : les périphéries multi-ethniques de Rome et de Venise, des régions qui ont subi une rapide croissance économique, mais également une immigration importante dans un temps très court. »  

     

    Andrea Segre filme Chioggia avec amour : on ne sait si son regard la rend plus belle l’été au soleil, ou en automne lorsque les eaux de la lagune l’envahissent…

     

     

    Prix et distinctions : 

    * en septembre 2011 : trois récompenses à la Mostra de Venise

    * en novembre 2011 : le prix Eurimages au Festival du Cinéma Européen de Séville

    * en décembre 2011 : au Festival d'Asti : meilleur film, meilleure actrice

    * en mars 2012 : au Festival International du Film de Bari, il remporte le prix Franco Cristaldi décerné au meilleur long métrage italien, et le Prix Giuseppe Rotunno décerné au meilleur directeur de la photographie. Le même mois, au Festival International Méditerranéen de Tétouan il remporte le Prix Azzedine Medour décerné à une première oeuvre, et le Prix pour la meilleure interprétation masculine à Rade Serbedzija.

    * en avril 2012 : le Grand Prix et le Prix du Public au Festival du Cinéma de Valenciennes

    * en mai 2012 : le Prix David di Donatello de la meilleure actrice principale à Tao Zhao

    * en jun 2012 : le "prix spécial du jury" au Festival International Cinema et Costumes de Moulins

    * Le film a remporté le prix LUX décerné par le Parlement européen en 2012.

     

     

    « Barcelone (1/2)le mariage pour personne... »

  • Commentaires

    7
    Lundi 24 Novembre 2014 à 13:47

    Francesco, je suis heureuse qu'il te plaise aussi...

    6
    Lundi 24 Novembre 2014 à 12:57

    Andrea Segre, un poète-cinéaste que j'adore… j'ai vu ce film deux fois Eva, film de rare délicatesse et de douceur,  qui fait du bien au coeur et à l'âme…. et tu sais quoi?… je vais le revoir encore… 

    5
    Samedi 22 Novembre 2014 à 22:42

    @El Duende : voici un point de vue : http://www.arte.tv/guide/fr/051448-000/la-petite-venise tu liras, c'est très convaincant... J'ai été très émue par ce film : beaucoup de tendresse, beaucoup de douceur, beaucoup de résignation dans le malheur. De belles images et des personnages bouleversants.... Une histoire d'immigrés comme il y en a tant, ceux-là qui doivent vivre au milieu des préjugés et du racisme ordinaire... peut-être même que j'ai failli pleurer. Les images sont extraordinairement belles : Venise comme je l'aime, la Venise des pauvres...

    4
    el duende
    Samedi 22 Novembre 2014 à 21:56

    la bande annonce reflète bien la solitude ambiante dans cet univers mouillé... Et les silences en disent longs. Impression de grande délicatesse... Oui moi aussi j'ai envie de voir ce film, sur un sujet pas facile...

     

    3
    Samedi 22 Novembre 2014 à 10:04

    Bonjour, faut que je regarde ce film, je les jamais vu, je te souhaite une bonne journée !

    2
    Samedi 22 Novembre 2014 à 09:26

    J'ai tellement aimé ce film Dan, que j'ai voulu faire ce billet pour m'en souvenir un peu... De merveilleux interprètes, et des vues magnifiques de cette Venise que j'aime (l'autre, la vraie... touristes exclus)

    1
    DAN
    Samedi 22 Novembre 2014 à 09:15

    Un film comme les Italiens savent les faire, mais surtout comme les hommes de cœur les réalisent ! yes

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :