• La Place Jemaa el-Fna

    Place Jema El Fnaa

     

    "Unique dans le monde arabe, cette place constitue depuis des siècles le centre névralgique et le signe identitaire de Marrakech. Héritée de l'époque où l'on coupait ici les têtes des suppliciés avant de les saler et de les suspendre en avertissement aux portes de la cité, son nom signifie "assemblée des trépassés". Esplanade irrégulière dénuée d'édifices harmonieux, la place inscrite par l'Unesco au patrimoine mondial, est la scène d'innombrables traditions populaires. Dès l'ouverture , marchands d'agrumes pressés, d'amandes, de pistaches, de cacahuètes grillées, vendeurs ambulants de beignets, se disputent les faveurs des badauds... 

     

    Place Jema El Fnaa 1

     

    Place Jema El Fnaa 3

     

    Place Jema El Fnaa 4

     

    Place Jema El Fnaa 5

     

    Place Jema El Fnaa 2

     

    Place Jema El Fnaa 6

     

     

    Mais l'animation atteint son comble au coucher du soleil lorsque la place devient le théâtre d'un gigantesque et fascinant spectacle en plein air où la fumée des grillades se mêle aux odeurs d'épices. Musiciens, danseurs, conteurs, saltimbanques, arracheurs de dents, guérisseurs, diseurs de bonne aventure, charmeurs de serpents prennent possession des lieux pour le plus grand bonheur des promeneurs." (Guide Voir - Hachette)


    Marrakech Place Jemaa El Fna

    « La KoutoubiaUne terre pleine d'énigmes et de splendeur... »

  • Commentaires

    13
    Lundi 14 Juillet 2014 à 15:07

    Baudelaire écrivait : "Mais les vrais voyageurs sont ceux-là seuls qui partent

    Pour partir, coeurs légers, semblables aux ballons

    De leur fatalité, jamais ils ne s'écartent,

    Et, sans savoir pourquoi, disent toujours : "Allons" 

     

    alors, oui, je suis toujours prête à partir, avec joie... sans savoir pourquoi !

    12
    Lundi 14 Juillet 2014 à 11:25
    Ton attitude est celle d'une voyageuse, pas d'une "touriste", la différence est énorme! Moi aussi je fais des "circuits", mais avec le temps on devient de plus en plus difficile. Heureusement on peut de nos jours avec internet s'organiser des circuits individuels!
    11
    Vendredi 11 Juillet 2014 à 08:02

    Je n'étais pas en circuit. J'étais en famille pour ce séjour.

    En 2005 je suis venue au Maroc pour un circuit de 15 jours, du Nord au Sud et j'ai eu tout loisir d'admirer les paysages merveilleux dont tu parles. Les voyages organisés ont l'avantage d'optimiser les visites : on voit le maximum de choses en peu de temps, et si on est un peu futé, on ouvre les yeux, et on observe aussi ce que les guides n'ont pas eu le temps de montrer (ou pas voulu parce qu'ils ne sont pas autorisés). Je m'arrange toujours, même dans ces conditions, pour parler un peu avec les gens dans la rue. Bien sûr ce n'est pas la même chose que de passer des années sur place, mais c'est mieux que de rester bêtement à l'hôtel au bord de la piscine... 

    10
    Vendredi 11 Juillet 2014 à 00:02
    C'est drôle, cette place et Marrakech, ce n'est vraiment pas ce que je préférais au Maroc, mais çà fait partie des circuits et çà plaît toujours autant aux touristes... alors qu'il y a tant d'endroits sauvages et authentiques...
    9
    Mercredi 9 Juillet 2014 à 22:18

    tout le monde a oublié cela aujourd'hui !

    8
    Mercredi 9 Juillet 2014 à 22:17

    ah ah ah ! Coca-cola est partout ! (hélas !)

    7
    Mercredi 9 Juillet 2014 à 22:15

    Normal, tu es un grand, toi... 

    "Il faut avoir le talent d'un Elias Canetti ou la force poétique de l'ethnologue Michel Leiris pour saisir l'essentiel de ce qui se donne, de ce qui est apparent et de ce qui est caché." (Tahar Ben Jelloun)

    et c'est ce qui te fascine tant à cet endroit Francesco : l'essentiel de ce qui se donne, de ce qui est apparent et de ce qui est caché... 

    6
    Mercredi 9 Juillet 2014 à 22:10

    Tu as parfaitement raison Henri-Pierre : "Les grandes places, malgré la vie moderne, continuent d'être investies par les conteurs. Cette tradition se maintient et se développe. Ces scènes sont souvent siuées à côté des gares routières. Les conteurs sont là pour faire passer le temps aux voyageurs qui attendent l'heure du départ. Les touristes n'y comprennnent pas grand chose. C'est normal. Les conteurs s'adressent surtout aux Marocains : ils leur parlent de leurs légendes, de leurs mythes et mélangent tout cela avec l'actualité. Ces lieux sont des scènes où l'on fait la satire de ce qui se passe. On tourne en dérision les gens - les décideurs - qui se prennent au sérieux. On fait le lien entre l'histoire ancienne et la vie quotidienne actuelle." (Tahar Ben Jelloun)

    5
    Mercredi 9 Juillet 2014 à 19:03
    La place plus fascinante de l'Afrique du nord selon mes gouts, Eva….
    4
    Mercredi 9 Juillet 2014 à 16:04
    Oui une place singulière, fourmillante de touristes, mais détenue par les Marocains, tout ce qui n'est pas vente de jus d'oranges ou de vagues tatouages au henné, se passe en arabe, les "halkas", cercles de badauds autour d'un conteur ou d'un amuseur restent hermétiques aux non-arabophones. Deux mondes s'y frôlent sans s'interpénétrer.
    Une place dont le seul monument remarquable est l'esprit humain.
    3
    Mercredi 9 Juillet 2014 à 11:54
    Une place bien indiquée pour un bain de foule dépaysant!
    Bonne journée lumineuse et chal-heureuse!
    2
    Mercredi 9 Juillet 2014 à 10:05
    sur la place des suppliciés
    coca cola s'est installé.
    1
    Mercredi 9 Juillet 2014 à 01:46
    Je n'avais pas imaginé qu'on pouvait saler des têtes... Mais la place est bien belle, et tellement vivante, aujourd'hui, heureusement.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :