• La Roque Gageac (Dordogne)

     

    La Roque Gageac

     

    Au Moyen Age, La Roque Gageac comptait 1 500 habitants. A l'époque, la Dordogne faisait vivre pêcheurs et gabariers du port. De cette période, demeure l'église recouverte de lauzes. 

     

    La Roque Gageac

    Non loin se dresse, flanqué d'une tour ronde le manoir de la famille Tarde. Pendant la guerre de cent ans La Roque Gageac accueillit les évêques de Sarlat. Leur résidence à l'extrémité du village a été conservée.

     

    La Roque Gageac

     

    Dominant les maisons, les vestiges du château défient encore le temps. Le village exposé plein sud, jouit d'un micro-climat qui permet aux plantes méditerranéennes et tropicales ce croître le long des ruelles. Palmiers, bananiers, bambous et lauriers-roses s'épanouissent ainsi sous le soleil aquitain.  

     

    La Roque Gageac

     

    La Roque Gageac

     

     

    La Roque Gageac

     

    La Roque Gageac

     

    La Roque Gageac

     

    La Roque Gageac

     

    La Roque Gageac

     

    photos eva © (mai 2011) 

    (La Roque Gageac est située en région Aquitaine, département de la Dordogne, à 13km au Sud de Sarlat.)

     

    « Carte postale de DordogneLa Roque Gageac, le Manoir de Tarde. »

  • Commentaires

    16
    laura
    Vendredi 8 Août 2014 à 18:38
    Des photos superbes, un texte intéressant; bref, encore une invitation à sortir de chez soi!
    Bises, chère Eva.
    15
    Vendredi 20 Mai 2011 à 20:25
    Je me régale avec toutes tes Notes de ce mois de mai. Je te l'ai déjà écrit, j'aime beaucoup cette région.
    Belle fin de semaine.
    14
    Vendredi 20 Mai 2011 à 08:54

    J'ignorais ce que c'était que les lilas d'Espagne ! Tu sais, je fantasme sur ce village (que je n'avais jamais visité auparavant) depuis que j'ai lu "la belle endormie" de Placet et dont je poste deux extraits aujourd'hui...

    13
    Jeudi 19 Mai 2011 à 19:45
    Quel bonheur ! quelle harmonie !Et les lilas d'Espagne en premier plan, quelle grâce !
    Je savais trouver chez toi la part de rêve dont j'ai besoin chaque soir.

    Bonne soirée à toi.
    12
    Jeudi 19 Mai 2011 à 16:01
    Très beau village d'Aquitaine avec des fleurs insensées !!!
    Mounette
    11
    Mercredi 18 Mai 2011 à 20:43

    Le temps s'est arrêté mais... le minéral réserve parfois de mauvaises surprises comme il sera décrit dans mon prochain billet... Le minéral est vivant, il travaille et souffre... il faut s'adapter à cette logique. Cette région de Dordogne est fascinante, et je n'ai pas fini d'en parler... 

    10
    Mercredi 18 Mai 2011 à 20:43

    Oh oui sortir de l'enclos ! partir... partir... partir voir ailleurs et découvrir... Bises Laura

    9
    Mercredi 18 Mai 2011 à 20:40

    Coucou Danae, ça fait du bien un peu de vacances n'est-ce-pas ?

    8
    Mercredi 18 Mai 2011 à 20:39

    Les gabares n'ont pas disparu... Ces dernières années, elles ont été remises au fil de l'eau pour promener les touristes... et c'est bien agréable !

    7
    Mercredi 18 Mai 2011 à 20:38

    oui, tu as raison, il faisait très beau et les touristes sont moins nombreux en mai.

    6
    Mercredi 18 Mai 2011 à 11:36
    Minéral et végétal, l'homme a su s'inscrire dans l'ordre naturel, le transformer sans le trahir.
    Tout est à sa place, le temps s'est arrêté et c'est d'un repos bienfaisant
    5
    Mercredi 18 Mai 2011 à 09:56
    Je suppose que les gabariers (et les gabares) ont disparu depuis longtemps ?
    4
    Mercredi 18 Mai 2011 à 09:55
    Je connais et c'est un bien bel endroit, avec même des bananiers, pas la peine d'aller à Madère alors !!! Bisous Eva me voici de retour, comme toi !
    3
    Mercredi 18 Mai 2011 à 09:54
    Superbes falaises plongeant dans la Dordogne : le paradis hors saison !
    2
    Mercredi 18 Mai 2011 à 08:29

    Au mois de juillet-août, ce doit être pénible, à cause de la fréquentation des visiteurs, mais à cette période, et cette année où le temps était exceptionnel, c'était vraiment extraordinaire. Je connais un peu Rocamadour pour y être allée deux fois, mais c'est complètement différent : Rocamadour est beaucoup plus grand, et encore plus fréquenté. Plus bétonné aussi, et surtout ici, il y a l'eau ! On circule dans une rue unique bordée de végétation exotique, et on ne perd jamais de vue la Dordogne... Bises Dominique.

    1
    Mercredi 18 Mai 2011 à 08:20
    Quel charme dans ces vieilles pierres, ces petits chemins et ces fleurs libres ! Magnifique ! (j'ybtrouve parfois des airs de Rocamadour. C'est bête ce que je dis ?). Bisous Eva et bonne journée. Dominique
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :