• La strada (la route)

     

     

     

    de Federico Felini, avec Giulietta Masina (Gelsomina), Antony Quinn (Zampano), Richard Basehart (Il Matto), Aldo Silvani (Mr Girafe). Musique Nino Rota.

    « Ille sur Têt (Pyrénées Orientales)Douce maîtresse (Pierre de Ronsard) »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    6
    Lundi 23 Décembre 2013 à 00:28

    ah oui alors ! ce que j'ai pleuré ! je l'avais vu une fois déjà, mais j'avais oublié combien c'était bouleversant...

    5
    Lundi 23 Décembre 2013 à 00:07
    Un des films les plus bouleversants jamais vu.
    4
    Vendredi 1er Novembre 2013 à 19:00

    C'est un film "culte" pour toutes les raisons que j'ai dites à Dan ! Anthony Quinn a un physique et un jeu d'acteur qu'on n'oublie pas !... Mais quel film triste, triste, triste !

    3
    Vendredi 1er Novembre 2013 à 16:17
    Film que j'ai essayé de voir pour la première fois chez moi et qui a été refusé de vision par mon tyran qui préfère les reality show de TF1...Très belle musique en outre...Je n'ai jamais eu de chance pour voir ce film !
    2
    Mardi 29 Octobre 2013 à 08:01

    m'en parle pas Dan ! j'ai chialé une bonne partie de la soirée !
    Je ne me souvenais quasiment plus du film, sauf les séquences les plus connues bien sûr du briseur de chaîne sur les places de village. Fellini c'était un type extraordinaire. Le cinéma italien, ça me fascine toujours. En ce qui concerne la Strada, il faut dire que des trois personnages, celui de Il Matto, (le fou) le funambule n'est pas resté le plus présent dans les mémoires, pourtant, sans lui, les deux autres ne seraient rien : c'est lui qui les met en valeur il me semble. C'est un conte réaliste, un film "à tiroirs"... Comment oublier "même ce petit caillou est utile"... et ce mot de Il Matto à Gelsomina : "si tu n'étais pas avec Zampano, qui voudrait rester à ses côtés ?"

    Il Matto, c'est le léger, le fin, l'insaisissable... celui qui va mourir et qui le sait... 

    1
    DAN
    Mardi 29 Octobre 2013 à 00:10
    Je viens juste de le regarder ce soir à la télé, beau film mais quelle noirceur d'âme, quelle tristesse; on ne sent aucun espoir dans cette oeuvre, à peine quelque bribes de fraternité, bref c'est très beau film que je ne regrette pas d'avoir vu au contraire, mais c'est pas avec lui que je vais me remonter le moral si besoin était !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :