• Le chèvrefeuille (Marie de France)

     

    WATERHOUSE-H.jpg

     

     

    Tristan lui dit :

    Que longtemps, dans la forêt,

    Il avait demeuré dans l'attente,

    Pour épier et deviner

    Un bon moyen pour la voir,

    Car il ne pouvait vivre sans elle.

    Il en était pour eux deux

    Tout comme pour le chèvrefeuille,

    Qui s'est au coudrier enroulé ;

    Tant il s'est enlacé et lié,

    Et noué tout autour de la tige,

    Que tous les deux peuvent durer ;

    Mais si l'on veut les séparer

    Le coudrier meurt sur le champ

    Et le chèvrefeuille en même temps.

    "Belle amie, ainsi est de nous :

    Ni vous sans moi, ni moi sans vous !"

     

     

    Marie de France (Fin du XIIe siècle) 

     

    « Max JacobLa lettre (Léo Ferré) »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    9
    odile schweitzer bab
    Vendredi 8 Août 2014 à 17:56
    tres romantique

    j'aime le chevrefeuille
    8
    Lundi 10 Mars 2014 à 23:13

    oui Odile, "l'amour courtois" continue à faire rêver... Merci de ton com !

    7
    Dimanche 9 Mars 2014 à 22:00

    C'était le rôle des troubadours de chanter l'amour romantique... Le romantisme était aussi l'apanage d'une élite... Les filles du peuple et de la campagne subissaient le droit de cuissage... Quant aux châtelaines, elles avaient droit à la ceinture de chasteté pendant que le seigneur guerroyait ou partait en croisade ! Bises Danae 

    6
    Dimanche 9 Mars 2014 à 10:49
    Bon dimanche à l'avant goût de printemps.
    5
    Dimanche 9 Mars 2014 à 09:58
    Bon jour Eva,l'amour est toujours de mise mais au 12ème siècle il était peut-être encore plus romantique qu'aujourd'hui, surtout quand on lit ce magnifique poème. Bises et très bon dimanche
    4
    Dimanche 9 Mars 2014 à 09:00

    J'aime beaucoup la poésie médiévale... L'illustration est une reproduction d'une toile de John William Waterhouse, peintre préraphaélite : "Apollon et Daphné"... Bon dimanche Colette !

    3
    Dimanche 9 Mars 2014 à 08:49

    "L'amour courtois"... ça fait rêver de nos jours !...

    2
    Samedi 8 Mars 2014 à 20:30
    Très beau texte, j'ai pensé un instant à Tristan et Yseult et quelle est cette touchante illustration ?
    1
    DAN
    Samedi 8 Mars 2014 à 19:52
    Fin du XII e siècle, y n'y a pas à dire, l'amour est éternel. Et en évoquant le chèvrefeuille c'est toute ma jeunesse qui resurgit !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :