• Le Totem (Léopold Sedar Senghor)

    Ecorce

     

    Il me faut le cacher au plus intime de mes veines

    L'Ancêtre à la peau d'orage sillonnée d'éclairs et de foudre

    Mon animal gardien, il me faut le cacher

    Que je ne rompe le barrage des scandales.

    Il est mon sang fidèle qui requiert fidélité

    Protégeant mon orgueil nu contre

    Moi-même et la superbe des races heureuses...

     

    Léopold Sedar Senghor (Chants d'ombre) 

    source : Dominique Baumont et l'Afrique

    photo eva (écorce)

    « Larache (côte Atlantique Maroc)Lettre d'Ulysse à une sirène. »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    8
    Mardi 14 Avril 2015 à 22:55

    J'aime cette photo qui ondule comme des serpents de pierre sur les mots d'orage de Senghor..

    7
    Dimanche 12 Avril 2015 à 17:47

    Que veux-tu, parfois c'est fatiguant (à la longue) de s'exposer ... mais, comme tu dis, il ne le renie point...

    6
    el duende
    Dimanche 12 Avril 2015 à 17:43

    J'adore "la superbe des races heureuses"... Ceci dit je suis un peu déçue qu'il confesse devoir cacher ce qui fait le fondement de ce qu'il est en réalité... Mais il est pardonné car le disant, il ne le renie point...

    5
    Samedi 11 Avril 2015 à 14:06

    ah ah ah ! c'est probablement plus facile avec un APN ! pas de risques de produire "une croûte" (à l'huile) ou une noyade (à l'eau) intello

    4
    DAN
    Samedi 11 Avril 2015 à 13:51

    A bien y regarder c'est bien une écorce d'arbre en effet, toi au moins tu n'as pas besoin de pinceau pour faire une belle toile wink2

    3
    Samedi 11 Avril 2015 à 11:02

    @ Dan : c'est écrit au bas du billet : c'est un plan rapproché d'écorce d'arbre. Une photo (comme une peinture ou un dessin) est parfois plus intéressante par ce qu'elle évoque dans l'imaginaire plutôt que par l'anecdote. Lorsque j'ai publié cette photo sur un autre site (il y a longtemps) elle apparaissait verticalement, quelqu'un m'a fait remarqué qu'elle serait plus belle horizontalement. Ce que j'ai fait ici, elle m'évoquait alors un flux... porteur d'une pirogue...ou porteur d'un bois flotté. J'ai cherché un poème de Senghor et j'ai trouvé celui-ci : "Le Totem" qui aurait été mieux illustré par la photo postée verticalement ! Je tenais beaucoup à ma première impression "d'art primitif" !... Bonne journée Dan !

    2
    DAN
    Samedi 11 Avril 2015 à 10:04

    Quelle étrange photo, on se demande ce que ça peut être ?

    1
    Samedi 11 Avril 2015 à 08:05

    Bonjour Eva.    Il y a beaucoup à apprendre dans la poésie de Senghor en particulier pour se défaire des idées reçues issues du colonialisme. Merci.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :