• Le vieillard et l'enfant (François Augiéras)

     

    Selat_enneige-auteur-Yelles-Pres-de-Bou-Saada-djebel-Sel.jpg

     

     

     

    " De nuits en nuits le vent sèche mes larmes. Quand je m'éveille, par quel heureux hasard et bien avant le jour, debout sur les toits, sur l'admirable géométrie de la cour, je ne sais pas si ma douleur n'est pas le plus délirant cri de victoire inventé sous le ciel étoilé. A l'écart des hommes et du monde, quelle enfance au service des formes éternelles. De quel silence suis-je né dans cette région des oasis, avec l'accord des astres de la nuit. Pour ce vieillard, ainsi, dans ce désert, ne suis-je qu'un rêve venu du plus lointain passé. Accepté l'horreur de ma condition, tout m'apparaît ici comme étant admirable : la cruauté de cet homme. Et la mienne. Moi, ne désirant rien tant que d'être accoudé ainsi au bord de mon sommeil, à proximité de la mort, que de parler avec mon âme, que d'écrire sous les dernières étoiles, devant l'Eternel, mon seul Seigneur et mon Juge."

     

     

    François Augiéras (Abdallah Chaamba)  Le vieillard et l'enfant (Les éditions de Minuit)

     

     

    image wikipedia : auteur Yelles (Djebel Selat enneigé près de Bou Saâda, Algérie)

    « Le jour d'avant...3 petites notes de musique... »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    8
    Dimanche 16 Décembre 2012 à 11:27

    je lis trop peu à mon goût... ça va changer bientôt parce que j'aurai plus de temps pour moi ! Bon dimanche Nathanaël !

    7
    Dimanche 16 Décembre 2012 à 11:24
    Je note sur ma longue liste de lectures, merci Eva, ce texte est une découverte.
    6
    Samedi 15 Décembre 2012 à 20:10

    Ce court roman est un texte admirable d'un auteur un peu confidentiel. C'est probablement le plus beau texte (en partie autobiographique) de François Augieras. Celui-ci est mort à 41 ans à l'hospice de Domme en Dordogne, après avoir vécu dans un grand dénuement (écrivain et peintre vagabond, voyageur à l'occasion) pour finir dans une grotte à Domme, en recherche d'absolu... On peut voir la tombe de François Augieras dans le cimetière de Domme, modeste pierre brute dressée (auprès de la pancarte "défense de déposer des ordures"). Augiéras a écrit trois ou quatre romans, très différents les uns des autres, et tout aussi fascinants. Le plus pur et le plus ciselé étant "Le vieillard et l'enfant"... Merci Nathanaël de ton passage...

    5
    Samedi 15 Décembre 2012 à 19:58
    D'abord une association avec "le premier homme de Camus ", puis pris par ce texte "accoudé au bord de mon sommeil...A proximité de la mort" , quelle vision forte et paisible. j'aime beaucoup.
    Bonne soirée Eva.
    4
    Vendredi 14 Décembre 2012 à 09:47

    aucun paysage ne peut résister à une belle citation... Bonne journée à toi Mario !

    3
    Vendredi 14 Décembre 2012 à 02:40
    Encore une merveilleuse association texte et image chère Eva ! Je te souhaite une bonne fin de semaine...et un excellent week end glacial....Puisque c'est le climat qu'on annonce !
    2
    Jeudi 13 Décembre 2012 à 23:10

    hé oui Dan ! le Sud : brûlant le jour, glacé la nuit...

    1
    DAN
    Jeudi 13 Décembre 2012 à 16:39
    On n'imagine pas qu'il puisse y avoir de la neige dans de tels paysages et pourtant...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :