• Le voyage mystique (Râbindranâth Tagore)

     

    Ocean-sans-rivages--jpg

     

    "Au petit matin un bruissement a dit que nous allions nous embarquer, toi seulement et moi, et qu'aucune âme au monde, jamais ne saurait rien de notre pélerinage sans but et sans fin.

     

    Sur cet océan sans rivages, à ton muet sourire attentif, mes chants s'enfleraient en mélodies, libres comme les vagues, libres de l'entrave des paroles.

     

    N'est-il pas temps encore ? Que reste-t-il à faire ici ? Vois, le soir est descendu sur la plage, et dans la défaillante lumière l'oiseau de mer revole vers son nid.

     

    N'est-il pas temps de lever l'ancre ? Que notre barque avec la dernière lueur du couchant s'évanouisse enfin dans la nuit."

     

    Rabîndranâth Tagore (L'offrande lyrique, traduction André Gide) 

     

    « Une saison avec Freud...Poèmas de pròsa (Max Rouquette) »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    7
    Mardi 1er Janvier 2013 à 17:16
    Merci Eva, je suis allé jeter un oeil à Khayyam et ses perles mystiques ... Quelques dernières bulles de champagne m'embuent encore l'esprit ( pourvu que ce soit ça ... ) et j'y retournerai le neurone plus vif !
    Bonne soirée.
    6
    Lundi 31 Décembre 2012 à 17:43

    Pour le vin... il y a Khayyam ! (que j'aime aussi) et la magie des rubaiyat...

    5
    Lundi 31 Décembre 2012 à 15:55
    Un voyage mystique dans l'azur où élever "l'encre" oui, oui pour 2 0 1 3, mais la barque de Tagore... Je préfère un tonneau dionysiaque sur des flots bruns ... A l'an prochain.
    4
    DAN
    Samedi 29 Décembre 2012 à 19:30
    Il n'y a pas d'âge pour peindre ou apprendre à peindre, il n'y a que le coeur !
    3
    Samedi 29 Décembre 2012 à 17:45
    Ici je ne vois que du bleu et je n'ai pas envie de lever l'ancre, mais de m'envoler vers le ciel vers des terres lointaines qui m'appellent !!! sur les traces d'Alain Marc, pourquoi pas !
    2
    Samedi 29 Décembre 2012 à 14:53

    Je viens d'apprendre aujourd'hui que Râbindranâth Tagore était aussi peintre... et qu'il s'est mis à peindre et dessiner à l'âge de 67ans ! ça me laisse encore une petite marge pour m'y mettre  Bonne fin d'année cher Alain, et merci de ton passage.

    1
    Samedi 29 Décembre 2012 à 14:10
    Quand on est deux, solides et solidaires, on peut lever l'ancre à tout instant et le monde n'a pas de frontières !
    Bises et bonne fin d'année,
    AM
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :